Comment supporter les pleurs de mon nouveau-né sans stress ?

0
160
Comment supporter les pleurs de mon nouveau-né sans stress-min
© Getty Images

Avant d’acquérir la capacité de s’exprimer avec les mots, un bébé s’oriente vers d’autres méthodes pour montrer une émotion ressentie à l’intérieur de lui. Des expressions de visage, des soupirs, des gestes etc.

Parmi tous, les pleurs restent la façon la plus adoptée par un bébé pour faire sortir une émotion à la surface.

Suite à ça, les parents se trouvent frustrés et peu compétents, car Ils ne peuvent pas déchiffrer ce genre de pleurs. Ils ne comprennent pas ce que leur petit veut dans l’instant.

Pourquoi mon bébé pleur-il autant ?

Comme on l’a cité auparavant, un bébé utilise les pleurs pour exprimer une émotion intense à l’intérieur de lui. C’est un mécanisme utilisé pour dire à tout le monde qu’il est dans une situation désagréable. C’est semblable à dire : « regardez-moi, il y a quelque chose qui cloche ! ».

La peur, la fatigue, le froid, l’angoisse, la faim etc. Sont des états qu’éprouve le bébé d’une façon constante, surtout pendant le premier trimestre de sa vie. Cette période est importante pour tous les êtres humains, c’est une phase de découverte pour nous tous…

Depuis son arrivée au monde considéré nouveau pour lui, le bébé commence directement à pleurer.

Il le fera également par une moyenne de 2 heures chaque jour pendant une durée de 3 ou 4 mois. Les pleurs de nuit ne sont pas à négliger aussi.

Comment peut-on comprendre la signification des pleurs ?

La meilleure façon de comprendre les pleurs de votre bébé est en l’observant. Par l’observation et la patience vous pourrez arriver à un point où vous déchiffrerez les pleurs de votre bébé juste en les entendant.

Vous serez en mesure de savoir quand il a faim, ou quand il aura besoin de faire une petite sieste. Vous serez même en mesure de distinguer les types de pleurs où le bébé souffre d’une anomalie ou une maladie…

Autrement dit, plus vous passez du temps avec votre bébé, plus vous le connaissez mieux. C’est un instinct naturel à l’intérieur de chaque parent. Même si vous trouvez dur le fait de le comprendre au début, ne vous inquiétez pas. Juste ayez un peu de patience.

Doit-on essayer de changer la situation ?

Mettez toujours en tête qu’un bébé ne pleur jamais pour rien, le rôle de ses pleurs est d’exprimer un besoin ou un manque. N’écoutez pas les personnes qui disent : « laissez-le pleurer, ça lui ouvrira les poumons ». Ou encore : « il est juste capricieux »…

Ce genre de croyances limitera votre savoir-faire avec votre bébé. Car si votre petit pleure, il a surement besoin de quelque chose… soyez attentif et ouvrez votre esprit à lui.

LIRE AUSSI :   Comment une mère peut-elle reprendre le contrôle de sa vie ?

Un autre point important selon Elisabeth Gueguen (pédiatre et auteure) : « quand le bébé pleure, une grande augmentation de l’hormone de stresse appelé Cortisol aura lieu». Une chose qu’on a besoin d’éviter si on veut une bonne maturation cérébrale pour notre bébé.

Si le bébé pleur et ne reçois pas de réponse, il pourra s’orienter vers une réaction où il ne pleurera que très peu. Autrement dit, on pourra se trouver dans une situation où notre bébé n’exprime plus son besoin, car il ne trouve pas une réponse convenable de la part des adultes.

Il se dira quelque chose comme : « mes pleurs n’ont aucun sens chez les adultes qui m’entourent, inutile de continuer ».

Pour conclure sur ce point, répondre aux pleurs de votre bébé est quelque chose d’indispensable, pour bâtir une bonne confiance entre vous deux. Ça ne fera pas de lui un petit capricieux !

Comment peut-on calmer les pleurs de notre bébé?

Par le fait de comprendre et parvenir à ses besoins le plus vite possible… c’est la meilleure façon au monde pour parvenir à calmer un petit bébé. L’expérience joue un rôle majeur ici, elle vous aidera à bâtir une meilleure compréhension de ses états différents.

Quelques exemples de cas usuels

Pour illustrer encore plus, on vous donnera des exemples pratiques de quelques situations usuelles rencontrés par les parents :

Mon bébé s’agite

Essayez de poser la main sur sa bouche. Si vous trouvez qu’il tourne la tête comme il est à la recherche de quelque chose, vous pouvez dire qu’il a peut-être faim.

Mon bébé pleur dans son sommeil

Dans ce genre de cas il se peut que votre bébé soit dans une situation de sommeil agité. Juste essayez de mettre votre main dessus pour qu’il sente votre présence sans le réveiller complètement.

Mon bébé pleur en buvant

Dans ce genre de cas, le premier reflex est celui de dire qu’il s’est allaité complètement. S’il persiste encore, il y aura une possibilité de reflux ou d’allergie.

Mon bébé pleur dans son bain

Ici la réponse la plus évidente est celle d’une température d’eau qui ne lui convient pas. Elle peut être une température assez froide/chaude pour lui.

Mon bébé pleur en frottant les yeux

Si votre bébé se frotte les yeux avec un pleure aigu, dans ce cas vous pouvez dire qu’il a Peut-être besoin de sommeil.

LIRE AUSSI :   La fessée serait une punition dangereuse pour les enfants ?

Que faire si tous les besoins de mon bébé sont satisfaits mais quand même continue à pleurer ?

Dans ce genre de cas pensez à le calmer en le mettant dans un environnement paisible avec une lumière douce. Prenez-le dans vos bras et bercez-le. Massez-le avec délicatesse ou pratiquez de la peau-à-peau avec lui.

D’une manière générale, votre présence, votre tendresse et votre amour suffiront à le calmer dans la plupart des cas. Les vibrations d’amour sont un type d’énergie que l’être y réagit depuis qu’il est tout petit. Surtout quand ça vient d’une personne qui aime inconditionnellement.

Comment ne pas stresser face aux pleurs récurrents

Essayez tout d’abord de voir les pleurs de votre bébé sous un angle différent. Dites à vous-même que ses pleurs signifient qu’il est en bonne santé. Un bébé qui ne pleur pas, ne signifie pas toujours qu’il est dans un bon état.

Si vous vous sentez fatigué, prenez vos distances un peu, ou essayez de partager les taches avec votre conjoint. Travailler en équipe est une aussi une belle solution qui vous aidera à surpasser cette période. Soyez patient, et favorisez la tendresse et les câlins pour calmer votre bébé.

Comment faire si on se sent dépassés par les pleurs de notre bébé

Les bébés ressentent parfaitement le stresse à l’intérieur de vous. Si vous vous trouvez dans une situation où il est impossible de garder un esprit calme face à votre lui, mettez-le dans son lit, et allez faire un petit tour.

Demandez de l’aide à votre conjoint ou à un autre membre de la famille, votre mère ou votre sœur par exemple. Laissez-les s’occuper de lui pendant que vous reprenez votre souffle ailleurs dans un endroit calme ou amusant.

Conclusion

Un bébé est un être doté d’une impressionnante capacité à s’exprimer sans utiliser le moindre mot. Suite à ça, les adultes sont forcés de les écouter afin de comprendre le message qu’il veut faire passer.

Aussi épuisante qu’elle puisse paraître, cette étape permettra de bâtir un type unique de confiance entre les parents et leur progéniture. C’est une étape où les parents apprendront à comprendre leurs enfants à un degré élevé.

Vivez-la avec amour et patience, et si vous vous trouvez perdu n’hésitez jamais à demander de l’aide aux autres plus expérimentés que vous… vous n’êtes jamais seuls.