la vérité nue sur les suites de couches

0
59
la vérité nue sur les suites de couches-min
© Photo : Alamy

Attendez-vous un nouveau venu ? Vous êtes à cheval pour faire en sorte d’être prête quand le jour J arrive ? Vous n’êtes pas sûr de ce qui pourra se passer après ?

Après votre accouchement, vous aurez le sentiment qu’un énorme fardeau s’est levé de vos épaules. Néanmoins, pour retourner à votre vie normale, il se peut que vous traversiez une période où l’inconfort sera omniprésent.

Les suites de couches représentent les effets désagréables qui surviendront suite à un accouchement. Voici, la vérité nue sur les suites de couches.

Vous aurez du mal à faire pipi seule

Attendre l’aide d’une sage-femme pour aller faire pipi, est souvent lié aux effets secondaires de la péridurale.

Cette dernière est une bonne méthode pour faire face aux douleurs de l’accouchement.

Mais ça reste une anesthésie avec des effets qui pourront durer pendant une bonne période de temps.

Vous aurez la trouille de retourner à la selle

Avec les difficultés encourues durant votre accouchement, il se peu que vous ayez du mal à retrouver toute votre autonomie d’un seul coup. Et ainsi les efforts que vous avez fournis pour faire sortir le bébé pourront se répercuter sur la façon avec laquelle vous verrez la selle d’une toilette.

C’est un phénomène qui arrive souvent, mais qui ne devrait pas durer aussi longtemps que ça. Ayez du courage et les choses s’amélioreront avec le temps.

Vous sentirez des contractions après

Eh oui, prévoyez vos antidouleurs car les fameuses contractions ne vous diront pas adieu du jour au lendemain.

Ceci sera dû au fait que l’utérus continuera à se contracter pour retrouver sa taille initiale, ce qui pourra engendrer des douleurs significatives connues sous le nom de tranchées.

Néanmoins, gardez à l’esprit que ses douleurs pourront varier significativement d’une femme à une autre… ne vous en préoccupez pas trop.

Faites gaffe à votre périnée

Durant la période qui suit votre accouchement, il se peut que vous ayez droit à une petite inconscience urinaire (ou même anale dans certaines cas).

LIRE AUSSI :   Coronavirus : plongée dans le coma en raison de la COVID-19, elle donne naissance à son bébé

Ne vous inquiétez pas, rien de méchant. Ce phénomène est généralement la conséquence des efforts fournis pour donner naissance à votre bébé.

Pour cela, faites gaffe quand vous éternuez ou quand vous deviendrez émotionnelle, car un rire pourra vous rendre toute mouillée.

Vous ne vous reconnaissez peut-être pas dans un miroir

Votre petit locataire est enfin sorti, mais, avec quelques dégâts derrière. Vous vous trouverez sans doute avec un ventre mou d’apparence dilatée, des seins aussi durs que la pierre, et une tête complètement décoiffée.

Aussi, vous aurez la drôle d’impression d’avoir livré une bataille atroce, néanmoins, rassurez-vous car ceci ne sera que passager. Vous retrouverez votre splendeur petit à petit pendant les jours qui suivront.

Marcher ou s’assoir vous posera problème

Pour les chanceuses qui ont eu recours à une épisiotomie, vous aurez un peu plus de mal à vous assoir pendant les jours qui suivront.

Des sentiments de pincement ou de brulure seront généralement présents à l’endroit de l’incision… préparez-vous à ça.

 Vous aurez besoin des serviettes hygiéniques et des culottes filets

Les lochies représentent les saignements que vous aurez durant les jours qui suivront votre accouchement. Ces débordements seront assez abondants pendant les premiers jours, puis s’atténueront au fil des semaines…

Suite à ça, vous devez opter pour un genre de serviettes spécifiques… de belles pièces fabriquées avec d’une certaine épaisseur et dotés d’une bonne capacité à absorber les liquides. Vous pouvez les maintenir en place par des sous-vêtements jetables ou des culottes à filet.

Vous transpirerez beaucoup, sans faire d’effort physique

Si vous sentez la chaleur qui augmente, ce n’est pas parce qu’il fait particulièrement chaud en maternité. C’est plutôt l’effet des changements hormonaux sur votre corps. Pour ceci, parlez à votre conjoint de vous apporter suffisamment d’habits pour vous changer régulièrement.

Vous pouvez avoir le syndrome du ventre vide

Un sentiment étrange pourra survenir après votre accouchement.

LIRE AUSSI :   Séjour à la maternité : que va-t-il se passer ?

Vous aurez peut-être l’envie de retourner à votre corps de femme enceinte malgré toute la galère que vous avez subie durant votre grossesse…. ça s’appelle le syndrome du ventre vide.

Dites bonjour à l’hypersensibilité

Les troubles hormonaux liés à l’accouchement pourront vous rendre fortement irritable. Vous serez à fleur de peau, et votre morale ne passera pas inaperçu.

Des cris, des pleurs, des crises d’angoisse, etc. Vous ne manquerez pas de belles scènes… néanmoins, vous pouvez demander aux personnes qui vous rendront visite de vous apporter du chocolat. C’est un antidépresseur naturel.

Vous aurez du mal à aller dormir

C’est bien normal. Durant cette période une seule chose comptera pour vous : votre bébé. Il y aura des moments où vous oublierez même d’aller au lit afin que vous puissiez veiller sur votre petite saucisse.

Vous gouterez à l’amour inconditionnel

L’amour inconditionnel est d’une grande rareté sur notre planète. Vous le sentirez certainement au moment où vous contemplerez votre bébé pour la première fois. C’est là où vous oublierez tout sentiment de misère ou de fatigue.

Conclusion :

Les suites de couches pourraient avoir des effets extrêmement pénibles. Néanmoins, en suivant quelques bonnes pratiques, en sera en mesure de la rendre une expérience un peu moins désagréable. En plus, ce n’est qu’une période temporaire, qui durera de 6 jusqu’à 8 mois.