Grossesse après 35 ans, est-ce vraiment plus compliqué ?

0
328
Grossesse après 35 ans, est-ce vraiment plus compliqué-min
© Photo : milkos

La capacité d’avoir un enfant après l’âge de 35 ans est un sujet qui fait stresser davantage de femmes. Surtout qu’à un point de vue social, les chances que pourraient avoir ces dernières pour avoir un bébé seront délimitées par un certain âge. Une chose qui les poussera à partir en consultation avec une seule idée en tête : « est ce que c’est déjà trop tard pour moi ? »

En effet, les chiffres de l’Insee démontrent que les femmes françaises commencent à avoir des enfants d’une façon de plus en plus tardive : en moyenne 30.8 ans en 2020 contre 28.8 ans en 1994… des chiffres qui pourraient être assez rassurantes pour certaines. Néanmoins, la majorité continuera certainement à se poser un tas de questions. Pour cela, on a choisi de vous préparer un article qui traitera le sujet de plusieurs angles.

Sur quelle base considère-t-on les 35 ans comme un cap de fertilité

Quoique que l’âge puisse se présenter comme un indicateur de fertilité, il n’existe toujours pas de chiffre qui pourra indiquer avec précision la capacité d’une femme à concevoir un bébé.

En effet, d’une façon générale, la fertilité chez une femme commencera à baisser dès ses 35 ans, et les complications de grossesse pourront commencer à partir de 43 ans, ceci comme l’indique Pr François Olivennes, auteur du livre N’attendez pas trop longtemps pour avoir un enfant.

Il admet également que chaque femme abrite en soi un stock ovocytaire initial qui diminue au fil des années. Cette diminution pourra être liée à des facteurs naturels ou encore suite à l’influence des éléments externes tels que le tabac, le stress, ou les perturbations endocrâniennes.

Quelles sont les chances de tomber enceinte après 35 ans ?

Il faut tout d’abord mettre l’accent sur une vérité que beaucoup de femmes refusent d’admettre : les chances d’avoir un bébé après 35 pourront certes, diminuer, mais ils ne subissent jamais une chute brutale. Autrement dit, après ses 35 ans, une femme aura également de grandes chances d’accueillir un bébé, et ceci dans un délai proche de celui d’une femme moins âgée.

LIRE AUSSI :   Puis-je avoir des rapports sexuels pendant ma grossesse ?

Or, des études ont montré que 74% des femmes âgées entre 35 et 40 ans tombent enceintes en un an, contre 84% pour les femmes âgées entre 20 et 34 ans. Ces statistiques montrent un mince écart entre les deux groupes de femmes, ce qui signifie que l’espoir y sera toujours présent.

Grossesse gériatrique, un terme à annuler

Les études ont montré que 70% des femmes âgées de 35 ans réussissent à concevoir un bébé contre un pourcentage de 5% pour les femmes au-delà de 45 ans. Malgré que ces chiffres illustrent parfaitement les chances qu’une femme de 35 ans pourrait avoir pour accueillir un enfant, certains acteurs du secteur médical continuent à communiquer un manque d’empathie en utilisant des termes comme «grossesse gériatrique. »

En effet, la plupart des femmes aborderont le sujet de leur âge avec une grande insécurité. Elles seront directement angoissées par une telle discussion. Ce fait est généralement dû à la pression sociale et familiale qu’elles seraient entrain de subir sur une base quotidienne.

Faites un bilan de fertilité

La façon la plus saine et la plus précise pour connaitre son degré de fertilité, serait de faire recours à un bilan. Or, l’âge pourrait être un indicateur assez fiable, mais lui seul ne permettra pas de trancher sur la capacité d’une femme à tomber enceinte. Surtout que plusieurs personnes confondent la ménopause avec la fertilité.

En effet, beaucoup de femmes croient pouvoir concevoir un bébé tant qu’elles ont leurs règles, ce qui n’est pas toujours le cas. Car il y aura souvent dix ans d’écart entre la survenue de la ménopause et l’absence de la fertilité. Outre, durant cette période, les ovaires continueront à produire des follicules mais en petite quantité. Ce fait, réduit la possibilité de tomber enceinte par des taux considérables…

En moyenne la ménopause survient vers 50 ans, mais ceci pourra varier énormément d’une femme à une autre (de 40 jusqu’à 60 ans) ce qui fait que le manque de fertilité pourra intervenir à partir de 30 ans chez certaines femmes.

LIRE AUSSI :   Les meilleurs conseils pour se préparer à devenir parent

Est-il possible d’avoir un enfant à tout âge ?

Selon le Pr François Olivennes, il est important de ne pas mettre les femmes en pression, mais, ce qu’il ne faudrait pas aussi faire, c’est de leur donner des faux espoirs en les faisant croire qu’elles pourraient avoir un enfant à tout âge. En d’autres termes, notre mission serait de les informer et de les sensibiliser pour qu’elles parviennent à leur tour de prendre la décision la plus convenable.

En effet, la solution médicale la plus efficace pour aider à la procréation serait d’opter pour un don d’ovocyte. Néanmoins, en France cette pratique n’est disponible que pour les femmes au-delà des 43 ans suite à la pénurie de dons (800 ans par an).