Mon enfant n’arrête pas de sucer son pouce : 3 astuces utiles pour l’aider

0
111
© Photo : Shutterstock

Vous souhaitez que votre enfant cesse de sucer son pouce en grandissant.

Même s’il n’y a pas d’âge optimal pour arrêter, il est essentiel de prendre les mesures appropriées pour protéger les dents, le langage et le bien-être mental de votre enfant.

enfant suce pouce-min
© Photo : iStock

Avant tout, il est important de comprendre que sucer son pouce jusqu’à l’âge de quatre ans est normal. Ce petit comportement peut devenir dangereux pour les dents de votre enfant en grandissant, ou faire de lui la cible des moqueries de ses amis. Les tout-petits devraient pouvoir arrêter à l’âge de deux ans et demi à trois ans, selon le développement psychologique « traditionnel ».

Différents types de conseils, qu’ils soient physiques, psychologiques, ou plus ou moins directs, peuvent être mis en place. La première chose cruciale à faire pour entamer ce processus de « servitude » est de faire part au jeune de sa situation actuelle. Il est essentiel de parler et d’agir avec bienveillance. D’autant plus que l’envie de téter est une réaction de survie chez le nourrisson et le jeune enfant, qui lui permet de se calmer après 6 mois.

Gardez un œil sur votre enfant.

Pour commencer, il est essentiel de garder un œil sur votre enfant.

  • Vous devez savoir quand votre enfant suce son pouce : le matin, le soir, etc.
  • Je suis curieux de savoir où il suce son pouce. Est-ce à l’école ou à la maison ?
  • Pourquoi pensez-vous que votre enfant suce son pouce, alors ? Par ennui, par habitude, pour se réconforter quand il est inquiet, quand il est contrarié ?

Tous ces éléments vous aideront à entamer le processus de « sevrage » et à trouver des solutions adaptées à son comportement et à ses sentiments. S’il s’ennuie, proposez-lui des jeux ou des activités qui l’obligent à utiliser ses deux mains : Origamie, kapellas, et fabrication de son propre scoubidou…..

Le jeu des mains se pratique par habitude et par instinct.

LIRE AUSSI :   Témoignage : « Mon bébé a fait ses nuits à seulement trois semaines ! »

La règle du jeu est la suivante : lorsqu’il veut sucer son pouce, il va vers un adulte et dit :  » Jeu de mains « . Une sorte de contrôle doit être établi. Il peut, par exemple, se placer devant le parent et frapper ses mains sur ses genoux, frapper ses propres mains, puis frapper les mains de l’autre. L’idée est de devenir de plus en plus rapide. Enfin, décidez en groupe d’un petit prix.

Encouragement et communication

N’ayez pas peur de fournir un renforcement positif et de reconnaître les tentatives de votre enfant pour se défaire de ce comportement nuisible.

L’idée est de lui donner le sentiment de réussir et d’être fier de lui, ce qui l’encouragera à continuer à travailler dur.

Un tableau de motivation (La base du tableau de motivation est simple : l’enfant collecte des autocollants ou des points sur un tableau lorsqu’il fait ce qu’il veut, ce qui lui permet ensuite d’obtenir une modeste récompense) peut également être utilisé pour encourager votre enfant s’il a plus de trois ans.

Arrêter de sucer son pouce peut prendre du temps et représenter une tâche importante pour votre enfant, alors accompagnez-le de gestes expressifs comme des câlins et des paroles calmes et apaisantes, et reconnaissez chaque petite victoire.

Quelques conseils utiles

Le vernis amer, utilisé depuis longtemps, est déconseillé aux jeunes car il contient du benzophénone, un produit chimique toxique. En revanche, vous pouvez frotter le pouce de votre enfant avec de l’ail ou du jus de pamplemousse, un ingrédient désagréable mais naturel. L’odeur ou le goût rappellera à votre enfant qu’il ne doit pas mettre son pouce dans sa bouche.

Vous pouvez lui mettre un gant ou une chaussette pour la nuit afin qu’il ne mette pas sa main dans sa bouche. Vous pouvez même dessiner un petit sourire sur son pouce tout au long de la journée pour lui rappeler qu’il ne doit pas enlever ce sourire en portant son doigt à ses lèvres !

LIRE AUSSI :   Allaitement : tout ce qu'il faut savoir sur l'allaitement de bébé pour bien démarrer