GrossesseCette femme n'a pas pu avoir d'enfants parce qu'elle portait sans le...

Cette femme n’a pas pu avoir d’enfants parce qu’elle portait sans le savoir un stérilet depuis 29 ans

Une femme a dû porter un stérilet pendant près de trois décennies sans en avoir connaissance, à la suite d’une erreur médicale. La situation a fait des ravages dans sa vie car elle et son partenaire n’ont pas pu avoir d’enfants en raison de cette circonstance imprévue et ont causé une grande détresse émotionnelle.

En mai 1989, Jayne Huddleston s’est fait poser un DIU (dispositif intra-utérin). Cependant, un an plus tard, son médecin généraliste n’a pas remarqué le stérilet lors d’un frottis vaginal. Elle suggère alors qu’elle passe une échographie qui ne montre pas le stérilet.

Le médecin conclut que le premier DIU est tombé et conseille à Jayne d’en obtenir un nouveau. Deux ans plus tard, après que Darren ait eu un fils, Jayne et son nouveau petit ami David décident d’avoir un autre enfant.

Elle retire ensuite le stérilet, ignorant à l’époque qu’elle en porte deux.

Malheureusement, le deuxième stérilet est resté en place, privant le couple de la possibilité de concevoir un enfant naturellement.

Cette expérience traumatisante a été une source d’immense douleur émotionnelle pour Jayne et son partenaire. C’est ainsi que Jayne a révélé cette histoire à SWNS.

C’est un long chemin pour essayer d’avoir un bébé

Après la pause de ce deuxième DIU, Jayne Huddleston se plaint de divers symptômes, tels que des règles abondantes, des saignements, des infections et des douleurs abdominales.

Son médecin lui explique que ces symptômes sont dus aux hormones liées au stérilet.

Cependant, lorsque Jayne ne parvient pas à tomber enceinte après avoir retiré l’un des dispositifs intra-utérins (DIU) qu’elle portait, son médecin se rend compte que les niveaux d’hormones de Jayne sont normaux.

LIRE AUSSI :   10 phrases que les femmes enceintes veulent entendre

Malheureusement, les symptômes persistent pendant plusieurs années en raison de la présence d’un stérilet oublié.

Publicité

Face à l’infertilité du couple, les spécialistes de la fertilité recommandent la fécondation in vitro (FIV).

Bien que les premiers cycles n’aient pas fonctionné, les médecins disent que les embryons sont de bonne qualité et que Jayne est fertile. Malgré des tentatives répétées, le couple n’a pas réussi à concevoir un enfant.

David, le partenaire de Jayne, demande même aux médecins si le stérilet est toujours présent, mais on leur assure qu’il serait visible à l’échographie.

Après huit tentatives de FIV entre 1995 et 2018, dont six n’ont pas été remboursées par la UK National Insurance, le couple a décidé d’arrêter le traitement. Les coûts élevés et le fardeau émotionnel sont devenus trop lourds pour eux.

Le premier stérilet découvert 29 ans plus tard

En 2019, Jayne Huddleston a consulté un médecin en raison de maux de dos.

Au cours de l’examen, le médecin remarque un objet étrange pendant le prélèvement et décide de passer une radiographie, qui révèle la présence d’un stérilet, bien que Jayne apprenne qu’elle n’en a pas porté depuis 29 ans.

Cette découverte est un choc émotionnel pour Jayne et son compagnon David. Jayne pleure en quittant la pièce et se rend compte de l’effet que cela a eu sur leur tentative de fonder une famille : « David, tous ces bébés », a-t-elle dit en larmes, a-t-elle déclaré à la BBC.

David et Jayne voulaient juste fonder une famille ensemble, mais cette découverte remet en question tout ce qu’ils ont vécu au cours des 30 dernières années.

LIRE AUSSI :   "Il semblait extrêmement stressé" Pendant l'accouchement de sa femme, le papa demande du réconfort

Jayne décrit sa colère lorsqu’elle s’est rendu compte que toutes les épreuves qu’elles ont traversées, toutes les émotions et la douleur étaient inutiles parce qu’elle portait toujours le DIU.

Elle a été opérée sous anesthésie générale pour retirer le dispositif, mais elle est incertaine quant à sa capacité à surmonter la douleur émotionnelle de ces dernières années, comme elle l’a partagé avec SWNS.

La situation est émotionnellement difficile pour Jayne et David, et il est important de reconnaître et de respecter leur souffrance.

Elle a porté plainte contre son médecin

Jayne Huddelston veut partager son histoire pour éviter que d’autres femmes ne vivent une situation similaire.

Elle et son mari ont intenté une action en justice contre le médecin, qui lui a dit que son stérilet avait été retiré alors qu’il était encore en place, et qu’ils venaient de s’entendre avec son assureur.

Le couple recevra une somme d’argent qui leur permettra de rembourser une partie des frais de fécondation in vitro qu’ils ont pris en charge de leur propre poche, ainsi qu’un soutien psychologique pour les aider à surmonter les conséquences de cette affaire et la douleur de ne pas avoir enfants ensemble.

Zoe Donohue, l’avocate pour faute professionnelle médicale qui représentait Jayne Huddelston, affirme que la situation est extrêmement inhabituelle et troublante et qu’elle a eu un impact dévastateur sur la vie de Jayne et David.

Elle souligne que si Jayne avait subi d’autres tests, son DIU aurait été détecté et retiré, évitant ainsi les complications physiques et psychologiques dont elle souffrait depuis de nombreuses années.

LIRE AUSSI :   Grossesse : 8 astuces pour que bébé bouge dans votre ventre

Bien que rien ne puisse compenser ce qu’ils ont traversé, l’accord qu’ils ont conclu donnera au couple l’accès au soutien dont ils ont besoin pour essayer de tirer le meilleur parti de cette situation.

Cette histoire rappelle l’importance de la diligence et de la vérification dans la pratique médicale pour prévenir des erreurs médicales similaires à l’avenir.

Exclusive content

Latest article

More article