Grossesse5 bonnes raisons de limiter les visites à la maternité

5 bonnes raisons de limiter les visites à la maternité

Durant mon séjour à la maternité, ma voisine de chambre a reçu un nombre énorme de personnes en une seule journée, je pense que c’était au moins 40, même plus !

Après un accouchement épuisant, elle se retrouvait confrontée à de nombreux défis. Son bébé était sur-stimulé et l’allaitement ne se mettait pas en place comme prévu. Dans ce contexte, j’ai pris la décision de demander à mon conjoint d’assurer une « garde » à la maternité afin de limiter les visites au strict minimum. Seules ma sœur et mes beaux-parents étaient autorisés à rendre visite à la jeune maman et au bébé. Les autres devraient patienter. Mais pourquoi avoir pris cette décision ?

Il y avait plusieurs bonnes raisons de restreindre les visites à la maternité :

1. Tout d’abord, il était essentiel de préserver un temps privilégié pour que la jeune maman puisse réellement faire connaissance avec son bébé.

Entre les soins médicaux, les consultations et les nuits hachées, il était important de consacrer des moments calmes et intimes à ce précieux lien naissant.

2. Le repos était également primordial. La fatigue accumulée après l’accouchement était déjà suffisamment éprouvante, et les rythmes de l’hôpital ne permettaient pas toujours de bénéficier de nuits complètes.

Les siestes de l’après-midi étaient donc précieuses pour récupérer un peu d’énergie, d’autant plus que les heures de visite coïncidaient souvent avec ces moments de repos bien mérités.

3. Ensuite, il était crucial de créer un environnement paisible pour le bébé. Les nourrissons ont besoin de calme, de silence et de se familiariser avec leurs parents en tant que figures d’attachement principales.

LIRE AUSSI :   Ces choses inutiles que j’ai achetées pendant la grossesse

Les visites d’autres membres de la famille, même proches, pouvaient perturber cet équilibre et retarder l’établissement d’un lien solide entre la mère, le père et leur enfant.

4. Du point de vue de l’allaitement, les visites pouvaient représenter un défi supplémentaire. Le stress de devoir allaiter en public, la sur-stimulation du bébé causée par de nombreuses personnes autour de lui et la fatigue de la mère pouvaient compromettre la mise en place de l’allaitement maternel.

En limitant les visites, on réduisait les sources de stress et on favorisait un environnement propice à l’allaitement réussi.

Publicité

5. Enfin, il était préférable de différer les jugements et les conseils non sollicités. Il fallait laisser à la jeune maman le temps de prendre ses marques et de gagner en confiance dans son rôle de parent.

Une fois qu’elle se sentirait plus à l’aise, elle serait prête à accueillir les visites et à partager cette nouvelle expérience avec sa famille et ses proches.

Il est important de souligner que chaque situation est unique, et que les décisions prises peuvent varier d’une personne à l’autre. Dans ce cas précis, limiter les visites à la maternité semblait être la meilleure option pour soutenir la maman et le bébé dans cette période délicate.

Exclusive content

Latest article

More article