À plus d’un an, mon bébé ne fait toujours pas ses nuits : que faire ?

0
117
a-plus-dun-an-mon-bebe-ne-fait-toujours-pas-ses-nuits-que-faire-min
© BONNINSTUDIO/Stocksy

Quand il était nouveau-né, on vous a assuré qu’il finirait par faire ses nuits, que ce n’était qu’une question de temps. À 12 mois, il ne fait toujours pas ses nuits…

Vous êtes fatiguée des nuits blanches et ne savez pas comment faire pour que votre bébé fasse ses nuits.

Voici quelques suggestions pour l’aider à s’endormir et à rester endormi jusqu’aux petites heures du matin !

Si vous allaitez votre enfant

Lorsque les nouveau-nés s’endorment au sein et se réveillent au milieu de la nuit, ils demandent souvent à ce que le sein reprenne ses droits : c’est leur méthode pour s’endormir.

En d’autres termes, ils sont incapables de se rendormir tout seuls. Par conséquent, vous devrez apprendre à votre bébé une nouvelle technique pour s’endormir.

Pour l’aider, vous pouvez lui offrir la dernière tétée en dehors de la chambre, dans le salon, sans trop tamiser les lumières. Ensuite, installez votre enfant dans son lit.

Ne soyez pas la gigoteuse du bébé

Cela peut paraître évident, mais nous faisons tous des erreurs en tant que parents, et ce n’est pas grave !

Il est difficile de prendre du recul, surtout quand on est fatigué et qu’il s’agit de son premier.

Imaginez son étonnement lorsqu’il se réveille au milieu de la nuit et découvre que vous n’êtes plus là si vous restez avec lui après qu’il s’est endormi, par exemple à côté de son lit. Veillez à ce qu’il s’endorme seul.

De cette façon, il n’aura pas besoin de vous pour se rendormir le soir. Mais soyez patient, il faudra quelques semaines pour qu’il arrive. Vous pouvez lui donner une couverture imprégnée de votre odeur, lui mettre de la musique ou une veilleuse pour l’apaiser et l’accompagner.

Le plus essentiel est de ne pas lâcher prise et de s’en tenir aux solutions que vous avez mises en place.

LIRE AUSSI :   Papa poule, 10 signes qui ne trompent pas !

Trouvez une bonne routine nocturne et respectez-la

Outre le sein ou le biberon, créez un rituel avec votre enfant : une lecture, un bisou, et bonne nuit ! Il est possible que ses problèmes de sommeil aient commencé avant d’aller au lit.

La routine du soir devrait toujours être la même : elle sert à le préparer au sommeil tout en lui apprenant à se séparer en douceur.

Il est à l’aise avec ces petites routines qui lui procurent un sentiment de sécurité. Rassurez-le en lui promettant de le revoir demain matin après une bonne nuit de sommeil. Mais attention à ne pas en faire trop : le coucher ne doit pas prendre plus de 30 minutes.

Laissez le papa s’occuper de la soirée

Oui, il semble que cette réponse soit trop facile pour être vraie.

Pourtant, lorsque le papa s’occupe des réveils nocturnes, les résultats sont bien meilleurs.

Parce qu’il est généralement plus ferme, il est mieux équipé pour apprendre à votre enfant que papa et maman dorment la nuit… et lui aussi.

Cela ne vaut-il pas la peine d’essayer ? Vous pourrez également vous détendre.

Les périodes du développement du bébé qui perturbent le sommeil

Il est également possible que votre enfant ne soit pas encore prêt à faire ses nuits. En particulier s’il est en train d’apprendre à marcher, à parler ou à faire ses dents !

Tous ces facteurs peuvent amener votre enfant à se retourner la nuit et à se réveiller. Dans cette situation, essayez de ne pas répondre au premier cri en allant le voir, sauf si cela dure plus de 5 minutes.

Dans cette situation, allez le voir sans allumer la lumière ni le prendre dans vos bras, et apaisez-le en posant votre paume sur son ventre.

Et si la cause était tout autre : des problèmes médicaux ?

Il existe des raisons médicales aux réveils en pleine nuit.

LIRE AUSSI :   Eduquer sans punir : 12 Conseils pour s’occuper de vos enfants et éviter la punition

Le RGO (reflux gastro-œsophagien) en est un exemple.

N’ayez pas peur de discuter des problèmes de sommeil de votre enfant avec votre médecin afin d’écarter toute possibilité : il pourra vous aider à déterminer la source de ces réveils.

Une atmosphère propice à la détente et au sommeil

Enfin, des changements récents dans votre famille, comme un déménagement ou des conflits conjugaux, peuvent contribuer aux problèmes de sommeil.

On oublie souvent que les enfants sont des éponges ! Certains éléments psychologiques peuvent également jouer un rôle, alors si vous êtes inquiet, essayez d’étudier le scénario !

Quelle que soit la raison des réveils nocturnes de votre bébé, soyez assuré qu’il fera bientôt ses nuits.

Faites tous les efforts possibles pour être calme et attentionné, et dormez le plus possible, et alternez avec le papa le soir ou faites la grasse matinée le week-end.