5 positions à essayer pour faire roter un bébé

0
58
5 positions à essayer pour faire roter un bébé-min
© Photo : Istock

Vous attendez avec impatience les rots de votre bébé après chaque repas ? Mais rien n’y fait ! N’ayez pas peur. Mamanly vous partage ces 5 astuces immuables pour aider votre bébé à roter.

Le rot est une réponse physiologique à l’ingestion d’une trop grande quantité d’air pendant un repas. Le rot peut parfois provoquer une résistance chez certains nouveau-nés. Il peut même provoquer des douleurs intestinales, ce qui peut induire des cris ou des grimaces. Dans cet article, nous vous proposons quelques pistes pour soulager votre enfant.

Pourquoi mon nourrisson a-t-il besoin de faire un rot ?

Le corps de votre bébé peut réagir de plusieurs manières pendant et après la tétée. Tout d’abord, certains jeunes enfants vomissent du lait non digéré peu après la tétée. Ce phénomène est plus fréquent chez les bébés nourris au biberon : le nourrisson consomme plus rapidement et a plus de mal à digérer en raison de la taille de l’ouverture de la tétine. Le rot peut se produire juste avant, juste après, ou même dans les 20 minutes qui suivent le repas. Le nourrisson peut se soulager et continuer à boire plus facilement en faisant un rot pour libérer l’air supplémentaire qu’il a ingéré pendant le repas.

Est-ce dangereux pour un bébé de ne pas roter ?

En effet, il est très raisonnable de s’interroger sur l’importance du rot de votre bébé. Sachez qu’il est tout à fait normal qu’il ne fasse pas de rot. Cela indique simplement qu’il n’a pas trop d’air dans son estomac.

Les bébés qui sont allaités vivent la même expérience. Comme ils consomment moins d’air pendant l’allaitement que pendant l’alimentation au biberon, ces nouveau-nés sont moins enclins à faire des rots. D’un autre côté, certains nouveau-nés peuvent ressentir une gêne pendant la période de rot. Le rot est coincé, ce qui rend le jeune inconfortable et le fait crier ou grimacer. Ne paniquez pas si cela se produit. Le rot peut être éliminé efficacement par certaines postures.

LIRE AUSSI :   10 choses que les futures mamans n’osent pas dire aux papas

Quelles positions pour faire roter Bébé ?

Bébé peut être placé dans l’une des positions suivantes pour l’aider à faire un rot après avoir bu son biberon :

  • Bébé allongé sur votre épaule :

Pour soulager votre nourrisson, maintenez son dos droit, placez son ventre contre votre poitrine et posez son menton sur votre épaule. Avec vos avant-bras soutenant ses fesses, caressez doucement son dos avec votre main. Passez environ 10 minutes à vous déplacer dans la maison en le tenant dans cette position. Soudain, il fait son rot !

  • Bébé sur vos genoux :

Placer le nourrisson dans une position verticale est la meilleure approche pour encourager les rots. Penchez-vous en avant lorsque vous tenez votre bébé sur vos genoux. Tenez sa tête dans votre main. Tapotez doucement son dos avec votre autre main. Si votre enfant est calme et n’a pas fait de rot en 20 minutes, il n’en a généralement pas besoin. Changez cependant de position s’il est mal à l’aise et s’il se tortille beaucoup.

  • Bébé sur le ventre :

Vous avez essayé les deux premières positions mais le rot de votre enfant prend du temps ? Il existe une autre position, alors ne vous alarmez pas. Caressez doucement le dos de votre enfant en le plaçant sur le ventre sur vos genoux. S’il est encore nouveau-né, placez sa tête sur l’une de vos cuisses, tenez son corps d’une main et massez-le avec l’autre.

Face à vous :

Après le repas, si votre enfant peut s’asseoir tout seul, asseyez-vous sur vos genoux. Tenez-le fermement sous les aisselles tout en le faisant rebondir un peu.

Conseils pour faire roter votre enfant

Certains nourrissons ont besoin de se reposer pendant qu’ils mangent. Votre bébé a besoin d’une pause s’il s’agite pendant le repas ou s’il boit moins. C’est l’occasion rêvée de faire un rot à votre enfant ! Donnez-lui la possibilité de faire son rot pendant que vous le redressez, puis donnez-lui à nouveau son biberon. En outre, faites l’effort de nourrir votre enfant dans un cadre paisible, sans vous presser. Votre enfant ne se sentira pas anxieux pendant qu’il mange et il le fera lentement et sans inhaler trop d’air.

LIRE AUSSI :   8 phrases à ne pas dire aux petits garçons