4 choses que tous les parents d’adolescents vivent ou vont vivre

0
71
4 choses que tous les parents d'adolescents vivent ou vont vivre-min
© Photo : Istock

Ah, l’adolescence, quelle belle période… ou pas.

Quand on a des enfants, on sait que les premiers mois ne sont pas faciles. Au fur et à mesure que ce bambin grandira, nous aurons des nuits compliquées et nos vies seront un peu chamboulées au fur et à mesure que la famille retrouve un certain rythme. Ce qu’on n’imagine pas, c’est notre difficulté car les nouveaux parents sont loin d’être la chose la plus compliquée à gérer… alors POUF, nos enfants grandissent et ont 12 ou 13 ans. À peu près à ce moment-là, vous vous rendez compte de la nuit interrompue et de la crise de dentition, eh bien, c’est juste un non-sens. Sortez la pagaie et tenez-vous bien car elle va secouer !

4 choses que tous les parents d’adolescents vivent ou vont vivre

1. Crise d’identité :

Cela a amené l’adolescent à trouver soudainement ses parents très « relous » alors qu’ils les trouvaient trop cool il y a quelques mois. Et il nous dira avec de très bons noms d’adjectifs : « T’es trop con », « Pffff, je n’en sais rien », « Tu me fais honte »… Habitue-toi et ça va durer quelques années !

2. Le besoin de râler toute la journée :

Les adolescents secouent ou râlent sur tout et n’importe quoi : son émission de télévision, le matin, ses frères et sœurs, ses amis, ce qu’il y a dans son assiette, l’école et même ses parents. Lorsqu’un adolescent ne dort pas ou ne mange pas, il râle !

3. Questionnement constant :

Tout ce qu’on lui demande de faire et tout ce qu’on lui dit suscite une réaction de plainte, comme si c’était une évidence. Ce qui oblige à s’expliquer encore et encore, à fixer des limites à de nombreuses reprises et à s’énerver parfois.

4. La phase du calimero :

La phase Calimero est une phase qui survient lorsque nous ne sommes pas d’accord avec notre adolescent ou refusons de faire quelque chose qu’il a demandé (ce qui est souvent le cas). Les phrases typiques utilisées à cette époque incluent « personne ne me comprend ici », « tu préfères mon jeune frère », « tu ne me crois jamais » et le classique : « si tu continues à faire des choses comme ça, je vais emménager avec mon père.’ Cette phase survient souvent chez les adolescents dont les parents sont séparés.

LIRE AUSSI :   Les TOP 21 des trucs et astuces qui changeront votre vie de parent

​​​​​​​La bonne nouvelle, les adolescents montrant ces comportements sont un signe qu’ils grandissent, deviennent plus indépendants et se dirigent dans la bonne direction. Tous les parents d’adolescents devraient être fiers.