Pour les ParentsSon assistante maternelle ne veut plus garder son enfant car il pleure...

Son assistante maternelle ne veut plus garder son enfant car il pleure trop

Soudain, du jour au lendemain… La mère n’avait plus la garde de l’enfant. Selon elle, la baby-sitter ne voulait plus garder son fils car il pleurait trop.

Lara, qui vit en Suisse, a embauché une baby-sitter en janvier dernier pour s’occuper de son fils de 19 mois. Le contrat prévoyait une garde d’enfants deux jours et demi par semaine, ce qui convenait parfaitement à la mère célibataire à temps partiel. Cependant, après seulement quelques semaines, l’assistante maternelle a soudainement rompu le contrat, ce que la mère a déclaré au journal suisse 20 Minutes.

L’assistante maternelle annule son contrat car son enfant pleure trop

Après environ un mois de baby-sitting, le Réseau Enfance Montreux et Environs (REME) a ​​demandé à la mère, Lara, de venir chercher son fils en fin de matinée. Environ une demi-heure plus tard, Lara a reçu un e-mail de la baby-sitter les informant que leur contrat était résilié avec effet immédiat et sans préavis. Selon la mère, la raison invoquée était que son fils pleurait trop. Du côté de l’organisme, cependant, nous parlons de « comportement gravement inadapté ».

Selon Lara, elle avait prévenu l’assistante maternelle que son fils avait une peur intense de l’abandon, mais elle s’attendait à ce que cette dernière lui montre qu’il était en sécurité. Elle considère que les pleurs de son enfant étaient tout à fait normaux pour un enfant de son âge. Cependant, le Département cohésion sociale, familles et jeunesse de Montreux a une version différente de l’histoire. Selon eux, l’enfant aurait refusé d’être accueilli à plusieurs reprises et de manière très agressive envers les autres enfants, ce qui aurait rendu la situation difficilement gérable pour l’assistante maternelle seule avec plusieurs enfants en bas âge. La Commune a également ajouté que dans les cas où la qualité de l’accueil ne peut plus être maintenue et que la sécurité des enfants et de l’accueillante est compromise, une résiliation de contrat rapide peut être mise en place.

LIRE AUSSI :   La vérité sur le deuxième enfant - Ce que vous devez savoir

Selon Lara, elle a prévenu la baby-sitter que son fils avait très peur d’être abandonné, mais elle s’attendait à ce que l’assistante maternelle lui montre qu’il était en sécurité. Elle croit que les pleurs de son bébé étaient tout à fait normaux pour un bébé de son âge. Cependant, le Service de la cohésion sociale, des familles et de la jeunesse de Montreux a une autre version de l’histoire. Selon eux, l’enfant refuserait plusieurs fois l’admission et de manière très agressive envers les autres enfants, ce qui rendrait difficile la situation difficilement gérable pour l’assistante maternelle seule élevant plusieurs enfants en bas âge. La municipalité a également ajouté qu’en cas d’impossibilité de maintenir la qualité de l’accueil et la sécurité des enfants, il est possible de résilier rapidement le contrat.

Quoi qu’il en soit, la résiliation du contrat de garde d’enfants a pris Lara par surprise, la laissant sans solution de garde du jour au lendemain. Elle souligne que trouver une place en garderie est souvent difficile et peut prendre des mois. Si elle n’avait pas trouvé rapidement une nouvelle solution, elle aurait pu perdre son emploi. Bien qu’elle ait trouvé une garderie potentielle, elle attend toujours son contrat depuis plusieurs semaines. En attendant, c’est sa mère qui s’occupe de son petit, bien qu’il ait récemment subi une intervention chirurgicale.

Exclusive content

Latest article

More article