Votre bébé n’arrête pas de pleurer ? Les positions magiques pour apaiser les petits

0
238
votre-bebe-narrete-pas-de-pleurer-les-positions-magiques-pour-apaiser-les-petits
© Photo : iStock/Konstantin Aksenov

Les bébés crient souvent, et il se peut que vous ne puissiez pas y faire grand-chose. Les sanglots de décharge, les coliques, le stress, la tension, ou simplement un symptôme de douleur sont autant de causes possibles de pleurs.

La bonne nouvelle est qu’en tant que parent, vous ne vous sentirez plus démuni. Pendant les 2 ou 3 premiers mois, il existe des postures magiques pour arrêter les sanglots et détendre le nourrisson.

Ce que le bébé veut exprimer quand il pleure

A la naissance, les bébés ont des besoins extrêmement précis. Lorsqu’il naît, le bébé quitte l’environnement doux, chaud et enveloppant de votre utérus pour un monde glacial et sans formes apaisantes.

Par conséquent, il est compréhensible qu’ils se sentent un peu désorientés et ne se sentent pas bien.

Ils éprouvent également de nouvelles sensations comme le froid, la faim et la lassitude, qui ne sont pas toujours agréables.

Les nouveau-nés ont tout simplement besoin que leur vie utérine soit prolongée pendant les premières semaines de leur vie, ainsi que de quelqu’un pour les suivre.

Mette votre bébé sur le ventre

La position sur le dos n’est pas toujours la posture préférée de votre enfant.

Il est entré en contact avec le liquide amniotique, le placenta et les parois de la poche des eaux lorsqu’il était dans l’utérus.

Mettez-le sur le ventre, sur une surface suffisamment dure, et soyez près de lui pour plus de sécurité : il pourra à nouveau sentir les contours de son corps.

Cela devrait rapidement le détendre. Surtout, cela soulagera son inconfort stomacal : il fléchira ses jambes et mobilisera son bassin en massant son petit ventre.

Mettre votre bébé en position Bouddha

Les enfants aiment être regroupés car cela leur rappelle la posture du fœtus. La posture du Bouddha est une position à la fois apaisante et anti-colique pour votre nourrisson.

LIRE AUSSI :   10 Phrases que vous devriez arrêter de dire à votre enfant (et quoi dire à la place).

Elle est incroyablement réconfortante et vous permet de masser le ventre de votre bébé de manière très mécanique.

Comment s’y prendre ?

  • Posez le bébé.
  • Placez votre main sur sa poitrine et vos doigts sur son menton et ses épaules pour maintenir sa tête.
  • Inclinez-le légèrement vers l’avant.

Et c’est tout ! Pour renforcer le massage, effectuez de petits mouvements de va-et-vient.

Mettre votre bébé en position pharaon

Voici une autre pose apaisante pour votre bébé.

  • Prenez l’enfant dans vos bras.
  • Croisez ses bras sur sa poitrine et tenez-le dans une main.
  • Avec l’autre main, maintenez le bassin sous les fesses.
  • Puis, à un angle de 45 degrés, penchez votre bébé en avant.

Le bassin peut alors être doucement bercé, ce qui rappellera à votre bébé les sensations qu’il a ressenties lorsqu’il était dans votre ventre.

Les postures ne soulagent pas forcement les bébés : autres raisons pour lesquelles les bébés pleurent

Si votre nourrisson continue de crier malgré tous vos efforts, il ne vous reste plus qu’à envisager d’autres solutions, notamment en consultant votre médecin si nécessaire :

  • Prenez la température de votre bébé pour vous assurer qu’il n’a pas de fièvre ;
  • cela pourrait être un signe de reflux gastro-œsophagien (RGO) : autres symptômes (repas agités, régurgitations fréquentes, sommeil perturbé…) ;
  • votre bébé pourrait avoir une œsophagite suite à un reflux non traité ;
  • il pourrait être constipé ;
  • il pourrait avoir mal à la tête ;
  • ou il pourrait avoir un syndrome du tourniquet.

Bien sûr, tout cela après avoir vérifié qu’il n’a pas faim, que sa couche est propre, qu’il n’a ni trop froid ni trop chaud, qu’il n’y a pas de coutures ou d’étiquettes sur son chemin et qu’il n’a pas de rot coincé.

Autres astuces pour calmer votre bébé

  • Tenez le bébé : Si tout semble être en ordre, vous pouvez le câliner jusqu’à ce qu’il se détende. Vous faites ainsi savoir à votre nourrisson que vous êtes là pour lui, même si vous ne pouvez pas le soulager de cette manière.
  • Porter votre bébé dans une écharpe ou un porte-bébé, les jambes et les bras joints, contribuera à réduire les coliques et à apaiser votre enfant.
  • Massez le bébé : Un massage du nourrisson, que ce soit sur tout le corps ou sur le ventre, peut l’aider à se détendre ainsi qu’à soulager les problèmes d’estomac. Et pour vous aussi !
  • Faire une promenade avec votre bébé, que ce soit dans une poussette ou dans un porte-bébé, est toujours bon. Les pleurs cessent souvent brusquement.
LIRE AUSSI :   Élever un petit garçon, est-ce plus difficile ?

Vous commencez à vous désintéresser des cris de votre bébé puisqu’il semble aller bien ? Cela arrive, ne vous en faites pas. Mais n’oubliez pas de ne pas secouer votre bébé. Prenez 5 minutes pour respirer, siroter un verre d’eau ou faire autre chose si nécessaire.

Une autre posture magique pour votre enfant peut être les jambes jointes sur le ventre, câliné contre vous, ou quelque chose de différent. Faites-en l’essai. Gardez la tête de votre bébé en permanence.