Pour les ParentsPourquoi mes enfants sont-ils dégoûtants ?

Pourquoi mes enfants sont-ils dégoûtants ?

Si, comme beaucoup de parents, vous vous retrouvez dans une salle de bain transformée en piscine après la douche de vos enfants et que les toilettes sentent étrangement les toilettes publiques, ne vous inquiétez pas, c’est tout à fait normal. Entre le moment où vous devez l’aider à prendre son bain du soir et l’utilisation plus longue des toilettes, il peut arriver qu’il consomme toute l’eau chaude, vous laissant sans réserves. C’est une période difficile où nos chers enfants atteignent leur apogée dégoûtante !

Au fur et à mesure que nos enfants gagnent en autonomie, cela devient une véritable fête à la maison. Vous imaginez déjà comment vous préparez tranquillement votre repas du soir pendant qu’ils se douchent à tour de rôle… Et bien, détrompez-vous ! Vous avez raté une étape cruciale entre ces deux moments.

Pourquoi nos enfants sont-ils si dégoûtants ?

Selon le célèbre pédiatre Dr Cara Natterson, dans une interview avec le site Web Scary Mommy, la responsabilité du désordre et de la saleté laissés par nos petits anges dans la salle de bain et les toilettes n’est pas une question de sexe ou d’ordre de naissance,mais plutôt le cerveau en plein développement de nos enfants.

Vers l’âge de 10 ans, même si les enfants gagnent en autonomie, leur cerveau est encore loin du développement complet. La partie du cerveau chargée de prendre en compte les conséquences d’un acte et de mettre en place des mesures préventives pour éviter ces conséquences n’est pas encore totalement opérationnelle. Bien qu’elle existe, cette partie ne transmet et ne reçoit pas les informations aussi rapidement que les autres parties du cerveau. En conséquence, les enfants ne tiennent pas pleinement compte des implications à long terme, telles que ce qu’ils jettent dans les toilettes.

LIRE AUSSI :   Mon enfant frappe, pique des crises : des solutions disciplinaires positives (qui fonctionnent)

« Il ne veut plus se laver »

Sandrine, une maman de deux garçons, est confrontée chaque soir à la même situation.

Lorsque je demande à Gabriel d’aller prendre sa douche, il trouve toujours une astuce pour échapper à ce moment. Si jamais je rentre un peu plus tard que d’habitude, il tente de me faire croire qu’il s’est déjà lavé. Et même quand j’étais présente, il ose affirmer sans la moindre gêne : « Mais j’ai pris ma douche hier, ça suffit bien. » C’est incroyable qu’il se sente à l’aise avec l’idée que l’hygiène personnelle n’est pas toujours nécessaire.

Il semblerait que cette période de négligence soit traversée par tous les enfants.

« Montrer l’exemple »

Pendant l’enfance, les pédiatres ont souvent souligné que le meilleur moyen d’enseigner aux enfants était de leur montrer l’exemple. Malheureusement, la période de préadolescence est une phase à part entière, et Sabrina, la maman de Zoé, se sent désemparée quant à la meilleure manière de réagir.

« Je suis épuisée de répéter inlassablement la même chose. Lorsque ma fille sort des toilettes et qu’elle se lave les mains, j’ai toujours l’impression d’avoir remporté une énorme victoire. Cependant, je découvre souvent qu’elle n’a pas tiré la chasse d’eau et que la serviette avec laquelle elle s’est essuyée les mains se retrouve par terre. »

Pauline, la maman d’Andréa et d’Augustin, fait le même constat.

Publicité

« Lorsque je prends ma douche après mes garçons, je me demande toujours s’ils ont pensé à tirer le rideau de douche pour éviter d’éclabousser la salle de bain et le tapis qui se retrouve constamment trempé. Par conséquent, lorsque nous avons des invités à la maison, j’ai vraiment peur de laisser l’un d’entre eux utiliser les toilettes, car il y a de fortes chances de trouver des traces d’urine ailleurs que dans la cuvette. »

Pour les parents, il est totalement incompréhensible que les enfants ne trouvent pas cela aussi répugnant qu’eux.

LIRE AUSSI :   Voici 3 choses à faire pour que votre bébé n’attrape pas froid cet hiver

« J’ai l’impression qu’il ne voit pas le bordel »

Martial est un père comblé avec quatre enfants, dont son aîné, Victor, qui a 6 ans.

« Je suis toujours surpris de le voir sortir de la salle de bain avec un air joyeux et confiant, même s’il a inondé la pièce et laissé toutes ses affaires trempées, éparpillées sur le sol. On dirait qu’il ne fait pas la différence entre la salle de bain lorsqu’il y entre et celle qu’il laisse derrière lui pour le suivant. Comme s’il ne voyait pas le désordre. »

Le Dr Natterson explique en partie cela par le fait que, du point de vue de la pensée des enfants, la salle de bain est un espace où le désordre est toléré, voire acceptable.

La salle de bain est considérée comme l’endroit où l’on se débarrasse de la saleté à la fin de la journée. C’est là que tout est déposé. Ne vous méprenez pas, des objets sont également jetés sur le sol de la chambre à coucher. Cependant, la plupart des parents ne demandent pas « nettoie la salle de bain » de la même manière qu’ils demandent « nettoie ta chambre ». Je pense que c’est parce que l’état de la salle de bain est considéré comme moins important pour eux. Ils jonglent avec tellement de responsabilités que l’apparence de la salle de bain est reléguée au second plan.

Et oui, les enfants ne voient pas l’intérêt d’avoir un plan de travail bien rangé et propre, une poubelle à sa place avec les déchets à l’intérieur plutôt qu’à côté.

LIRE AUSSI :   Ces prénoms qui ont changé de genre au fil du temps : Masculins devenus féminins (et inversement)

Des traces de pipi incompréhensibles

Le Dr Natterson et Jessica, la journaliste du site Scary Mommy, se retrouvent toutes les deux confrontées au même mystère : des traces d’urine non pas sur le sol, mais sur le piédestal des toilettes, une zone qui devrait normalement être hors de portée de la cible et qui se recourbe à partir du bord du siège.

« Il semble que les enfants choisissent de ne pas remarquer, ou peut-être de ne pas se souvenir, qu’ils ont uriné à côté de la cuvette. Ils semblent ignorer la situation et passer à autre chose. »

Cependant, pour les parents, il est impossible de ne pas intervenir, car cela pourrait entraîner une gêne lors des visites chez des amis ou de la famille.

Apprendre à penser aux autres

Le Dr Natterson recommande aux parents d’être vigilants et de sensibiliser leurs enfants à la nécessité de penser aux prochains utilisateurs de l’espace, car le cerveau des enfants n’est pas encore capable de le faire de manière autonome.

« Il est important d’engager une conversation avec les enfants à ce sujet : Reconnaître le désordre et faire preuve de prévenance. Nettoyez après vous. Prenez une seconde pour réfléchir : Quelqu’un d’autre va-t-il utiliser cet endroit ? Comment vous sentez-vous par rapport à ce que vous laissez à cette personne ? Il est fort probable que vos enfants n’aient jamais réfléchi à cela auparavant. Exprimez ces idées à voix haute et ils finiront par comprendre et intégrer cette notion. »

Alors, bon courage, et rappelez-vous que même si vos enfants sont suffisamment grands pour faire certaines choses par eux-mêmes, ils ont encore beaucoup à apprendre de vous.

Source : paroledemamans.com

Exclusive content

Latest article

More article