Pour les ParentsMon enfant souhaite avoir un petit frère ou une petite sœur :...

Mon enfant souhaite avoir un petit frère ou une petite sœur : Que faire !

Comment comprendre lorsque votre enfant exprime le désir d’avoir un petit frère ou une petite sœur et comment réagir de manière constructive ? Découvrez les conseils avisés de Virginie Bapt, experte en psychothérapie et psychanalyse.

Depuis quelque temps, votre petite fille ne cesse de vous demander un petit frère. Du matin au soir, elle répète inlassablement : « Maman, Papa, je veux un petit frère ! » Le souci, c’est que vous n’êtes pas vraiment partants. Pour répondre à ses demandes, vous avez tenté toutes sortes d’approches… Vous avez essayé l’humour avec la situation actuelle : « Tu sais, ma chérie, Maman aimerait bien retourner au cinéma et au restaurant avec Papa, mais on ne peut pas toujours avoir tout ce qu’on veut dans la vie ! » Vous avez aussi essayé de la détourner avec une réplique amusée : « Un petit frère, mais pourquoi faire ? » Ou encore, vous avez été réaliste en lui parlant des aspects moins glamour : « Oh non, tu ne veux pas vraiment changer des couches sales et te réveiller toutes les nuits, crois-moi ! » Et dans vos moments de moins grande patience, vous avez même tenté l’ironie : « D’accord, mais tu devras partager les câlins et tes jouets… On lance quand même le projet ? » Malgré tous vos efforts, vous avez l’impression de revivre la même journée encore et encore, comme dans le film « Un jour sans fin », car votre enfant ne lâche pas l’affaire. Alors, comment trouver la bonne réponse pour qu’elle arrête de réclamer un petit frère ou une petite sœur ?

Petit frère ou petite sœur : ce que les souhaits de votre enfant révèlent sur les vôtres

Virginie Bapt, une experte en psychothérapie et psychanalyse, conseille vivement d’éviter les réponses sarcastiques lorsqu’un enfant exprime le désir d’avoir un petit frère ou une petite sœur. « Il est préférable de ne pas être moqueur dans ces situations. Dire quelque chose comme ‘Tu devras partager l’amour de Papa et Maman’ peut sembler peu judicieux. On ne peut pas prédire l’avenir, et il vaut mieux éviter de semer de telles idées dans l’esprit de l’enfant », explique-t-elle. Selon elle, cette demande doit vous amener à réfléchir à votre propre désir d’élargir la famille.

LIRE AUSSI :   10 conseils pour réaliser de superbes photos de nouveau-nés

« Les enfants ne parlent généralement pas de cela de façon spontanée », explique-t-elle. « Souvent, ils expriment ce qu’ils perçoivent chez leurs parents. Si votre enfant vous pose cette question, la première étape consiste à vous interroger sur votre propre désir d’avoir plus d’enfants. Il est possible que vous ayez toujours envisagé d’avoir deux ou trois enfants, et ce chiffre peut devenir une sorte de fixation. L’enfant peut alors exprimer ce sentiment d’incomplétude qu’il ressent. » Une fois que vous avez clarifié vos propres sentiments à ce sujet, Virginie Bapt vous encourage à explorer ce que le désir de votre enfant révèle de ses propres souhaits et besoins.

Son désir d’être grand frère/grande sœur pourrait-il cacher autre chose ?

Lorsque votre enfant réclame un petit frère ou une petite sœur, cela peut simplement signifier qu’il souhaite accueillir un nouveau membre dans votre famille. Cependant, cela peut également refléter d’autres pensées qui le préoccupent. « Il se peut qu’il se sente un peu seul et pense qu’avoir quelqu’un de son âge à la maison résoudrait cela », explique Virginie Bapt. « Cette question surgit souvent lorsqu’il commence à socialiser davantage, généralement vers la fin de la maternelle, lorsqu’il voit cela comme une opportunité d’avoir un compagnon de jeu. Dans ce cas, c’est un signe positif car cela indique qu’il apprécie ses interactions sociales. Cependant, cela peut aussi être une façon pour lui de vous faire comprendre qu’il a besoin de plus d’attention de votre part. Il pourrait également être jaloux d’un camarade de classe qui vient d’avoir un petit frère ou une petite sœur, ou peut-être qu’il rencontre des difficultés relationnelles à l’école et pense qu’avoir un frère ou une sœur à la maison lui permettrait d’éviter ces problèmes. » En résumé, les raisons derrière sa demande peuvent être diverses, mais il est important de lui poser les bonnes questions pour comprendre si son désir cache autre chose qu’une simple envie de voir la famille s’agrandir. Une fois cela clarifié, comment réagir de manière appropriée à sa demande ?

LIRE AUSSI :   Les parents ne doivent pas toujours donner aux enfants tout ce qu'ils demandent

Comment répondez-vous à votre enfant qui souhaite que votre tribu grandisse ?

Notre experte conseille avant tout de rester honnête avec votre enfant. « Dites-lui la vérité : soit que Papa et Maman ne veulent pas avoir un autre enfant, ce qui clarifie les choses, soit que Papa et Maman aimeraient en avoir un mais pas pour le moment ou qu’ils ont des difficultés à en avoir pour l’instant. Il est également important de lui faire comprendre que cette décision ne lui appartient pas et ne le concerne pas directement. »

En même temps, il est crucial de rassurer votre enfant en lui faisant comprendre que votre famille est heureuse et complète telle qu’elle est. « Cela peut rassurer l’enfant de savoir qu’il est une part importante de la famille et que même si vous envisagez d’agrandir un jour, vous êtes parfaitement heureux avec lui. Attention à ne pas vous sentir coupable, surtout si vous souhaitez réellement avoir un deuxième enfant. Les parents ont souvent tendance à se sentir coupables de ne pas pouvoir offrir un frère ou une sœur assez rapidement ou au bon moment. Enfin, il est important de prendre cette question avec légèreté en encourageant votre enfant à exprimer ses désirs et en lui posant des questions comme ‘Ah bon, tu aimerais avoir un petit frère ou une petite sœur ? Que ferais-tu avec lui/elle ? Comment l’appellerais-tu ?’ Il est important de ne pas décourager votre enfant d’exprimer ses désirs et de les explorer. »

Référence : Virginie Bapt, experte en psychothérapie et psychanalyse, sur magicmaman

LIRE AUSSI :   Pourquoi le "petit pipi avant de partir" peut se révéler dangereux

Exclusive content

Latest article

More article