Mon enfant fait une crise de colère et demande un paquet de bonbons, alors que faire ?

0
42
Mon enfant fait une crise de colère et demande un paquet de bonbons, alors que faire-min
© Photo : Istock

Que faire si votre enfant vous crie de lui acheter des bonbons alors que vous êtes au magasin ? Béatrice Sabadé, l’une de nos spécialistes, vous aide à identifier l’état d’esprit qui vous permettra de traverser la crise sans foncer tête baissée dans le mur.

L’attitude autoritaire

Vous freinez instantanément et dites : « Tu dois arrêter ta colère ou nous rentrons à la maison ! Mais voilà que cela se produit : au lieu de se calmer, il intensifie ses cris pour montrer son désespoir. Tous les clients se retournent bientôt et vous regardent d’un œil critique. Votre petit est placé dans la voiture dès que vous le prenez sous le bras. Tant pis pour le shopping, mais il ne s’en sortira pas car il verra ce qu’il verra à la maison !

L’attitude permissive

Il le veut vraiment. Vous cédez et ajoutez le sac de bonbons à votre panier. Il hurle une fois de plus : « Il le tient ! » D’accord, il le tient à la caisse, mais vous assure qu’il ne l’ouvrira pas avant d’avoir reçu le paiement ? Il vous donne toutes les assurances que vous souhaitez, mais deux secondes plus tard, il porte sournoisement un bonbon à sa bouche. Vous objectez : « On t’a dit de ne pas l’ouvrir ! » Un seul bonbon alors, hein ? Un ou deux, mais pas plus.

L’attitude discipline positive

Vous faites un effort pour détourner son attention. Aide-moi à trouver les pâtes tordues. Ou encore : « Pourrais-tu garder la liste pendant que je charge le chariot ? » Les tout-petits en profitent grandement ; les enfants plus âgés, en revanche, trouvent cela moins efficace. L’effort de détournement a échoué. Vous changez de stratégie. « Ces bonbons à la fraise semblent fantastiques, je comprends donc pourquoi tu en as envie. Voudrais-tu que nous en achetions pour ta fête d’anniversaire ? Vous lui apprenez ainsi à être patient pendant un certain temps tout en lui montrant que vous comprenez ses désirs.

LIRE AUSSI :   Comment faire face aux bêtises de mon enfant de moins de 3 ans ?

Et si c’est le cas, à quelle fréquence ? Passez un accord avec votre enfant : « Nous allons au magasin, mais nous n’achèterons pas de sucreries ». La fois suivante, vous lui rappellerez cet arrangement avant de partir. Veux-tu rester avec papa ou es-tu prêt à aller faire les courses comme nous l’avons suggéré ? Est-ce qu’il s’énerve encore dans le magasin ? Ramenez-le dans le droit chemin en lui rappelant notre engagement.

Référence : 

  • Magicmaman.com