Bébé commence à marcher : 5 conseils d’experte pour l’aider à faire ses premiers pas

0
64
Bébé commence à marcher 5 conseils d'experte pour l'aider à faire ses premiers pas-min (1)
© photo : Bigstockphoto

De nombreux parents attendent avec impatience les premiers pas de leur enfant, qui indiquent une motricité en développement. Devez-vous aider votre enfant en lui apprenant à marcher ? Une experte vous guidera.

Les bébés commencent à développer leurs habiletés motrices très tôt dans leur vie. Ils commencent à ramper entre 7 et 9 mois et finiront par marcher de façon autonome entre un et deux ans. Tout en apprenant à se déplacer, les bébés développent également leur sens de l’équilibre en rampant, en se tenant à des meubles et en se tenant debout pendant de brèves périodes. Finalement, ils apprendront à marcher à leur propre rythme.

La marche est une étape de développement essentielle pour les enfants mais aussi pour leurs parents. Nous comprenons que c’est un moment excitant et émouvant lorsque votre bébé fait ses premiers pas vers les gens et le monde qui l’entoure. Naturellement, les parents veulent aider leur enfant dans cette étape , c’est pourquoi ils encourageront leur enfant à marcher. Une infirmière, Charline Gautheret, a proposé ces suggestions à nos confrères de Femme Actuelle.

Allez au rythme du bébé

L’experte suggère aux nouveaux parents de suivre le rythme de leur enfant lorsqu’ils apprennent de nouvelles choses. Les bébés n’apprennent pas à marcher en même temps, ils font un pas à la fois. C’est donc une perte de temps et d’efforts d’essayer de les pousser à marcher. Il peut indépendamment bouger ses membres, se retourner, essayer de s’asseoir et de ramper. Il peut alors apprendre à marcher sans aide. Laissez-le terminer chaque tâche par lui-même. Faites-lui confiance !

L’infirmière le rappelle bien : « Les premiers mouvements d’un bébé sont des réflexes archaïques et involontaires qui contribuent au développement de sa musculature et de sa posture.

Rassurer bébé

Il faut du temps pour développer la motricité. Pour marcher, les enfants ont besoin de faire de l’exercice. Une chute n’indique pas un échec; au contraire, il offre une chance de pratiquer davantage. Un enfant doit comprendre qu’« apprendre en tombant » est important. C’est pourquoi il est important de réconforter et rassurer un enfant en lui disant que les chutes sont naturelles. Une option consiste à dire : « Ça arrive, c’est normal de tomber, d’être surpris et effrayé. »

LIRE AUSSI :   Mon bébé dort très peu, est-ce normal ?

Adapter l’environnement

Il est de bon sens d’aménager l’environnement du bébé pour qu’il puisse marcher en s’appuyant sur les meubles qui se trouvent sur son chemin. En plaçant certains meubles sur son chemin, il peut se soutenir tout en avançant.

Selon l’opinion d’experte, il déplacera instinctivement ses mains sur les meubles et déplacera automatiquement ses jambes vers le mouvement une fois à l’aise.

Laissez votre bébé pieds nus

En raison de son besoin de se sentir ancré, il est conseillé au parent d’un enfant de ne pas lui mettre de chaussettes ou de chaussons d’intérieur. Cela l’aidera à développer un sens de la conscience corporelle et une conscience du monde qui l’entoure.

Le chariot de marche

Pendant une heure par jour, l’infirmière recommande l’utilisation d’un petit chariot de marche. Cela aide les enfants à se préparer à la marche, ainsi qu’à la marche elle-même, car cela les aide à prendre de l’élan. Mais offrir un chariot à un enfant peut être délicat. Cela peut interférer avec leur apprentissage et les faire trébucher. Pour éviter que cela ne se produise, assurez-vous de bien serrer les vis des roues avant de le leur donner.