Mes conseils de maman pour faciliter l’arrêt de la tétine

0
41
Mes conseils de maman pour faciliter l'arrêt de la tétine-min
© Photo : Pexels

Arrêter la tétine est un engagement à long terme alimenté par des conflits constants. Je fournis les méthodes les plus efficaces pour faire face à ce sujet.

Lorsque l’on décide d’arrêter la tétine (on conseille souvent de l’arrêter à 3 ans), rien ne va plus car, malheureusement, il n’y a pas de manière douce de l’arrêter. Soit le nourrisson la possède, soit il ne la possède pas. Heureusement, il existe quelques conseils pour faciliter ce changement.

Mes conseils de maman pour faciliter l’arrêt de la tétine

Évitez l’usage systématique

Vous pouvez essayer de limiter l’utilisation de la tétine au sommeil lorsque votre bébé atteint l’âge de six mois, lorsqu’il commence à être capable de se consoler et de se détendre tout seul. En général, même avant que votre enfant ait six mois, ne lui rendez pas toujours la tétine s’il la perd pendant la journée.

Faire de la tétine un moyen alternatif

Une approche simple et pratique consiste à utiliser votre pouce comme outil de réconfort. Comme votre bébé sera totalement dépendant de la tétine dans cette situation, il est préférable qu’elle soit l’une des nombreuses méthodes rassurantes utilisées. Par exemple, nourrir un bébé pour l’endormir est plus approprié que de lui donner systématiquement la tétine.

Lorsque votre enfant sera plus grand, il sera beaucoup plus simple de retirer progressivement et doucement la tétine de sa bouche que d’arrêter complètement de l’utiliser.

Établissez un lien solide avec un doudou.

En outre, je conseille toujours de développer une relation étroite avec un doudou, car il fournira au nourrisson un moyen supplémentaire de se rassurer sans avoir d’effets négatifs sur les dents ou d’autres parties du corps.

C’est une merveilleuse occasion de montrer à votre enfant combien vous l’appréciez et de célébrer ce moment en lui donnant la possibilité de choisir une nouvelle couverture ou un animal en peluche pour son lit.

LIRE AUSSI :   Comment choisir un lait en poudre adapté aux besoins de votre enfant ?

Choisir le moment approprié pour s’arrêter

Il est important de choisir le moment d’arrêter d’utiliser la tétine, mais vous devez éviter de le faire lorsque votre enfant traverse une autre période critique.

Par exemple, si vous avez choisi d’arrêter de nourrir votre bébé la nuit, je vous conseille de retarder le changement de tétine car votre bébé en aura encore besoin pour se calmer la nuit, surtout s’il n’a pas encore de couverture. Dans le même ordre d’idées, nous nous abstenons de le faire lorsque l’angoisse de la séparation se manifeste pour la première fois (vers 8 mois), lorsqu’il connaît une poussée de croissance importante qui le gêne vraiment, lorsqu’il commence à fréquenter la crèche ou lorsque maman reprend le travail !

Utiliser des méthodes amusantes

À partir d’un certain âge, lorsque l’enfant est en mesure de comprendre, nous pouvons inventer un conte bref et encourageant pour persuader notre enfant de renoncer définitivement à la tétine: nous pouvons en faire don aux bébés hospitalisés dans le besoin ou la donner au lapin de Pâques ; le Père Noël peut aussi la reprendre lors de sa visite ; tout est possible. Et nous valorisons notre enfant à mesure qu’il mûrit !

Pensez à mettre votre bébé à l’aise

Dans tous les cas, il faut se préparer à passer 2 ou 3 nuits difficiles quand on finit par arrêter. Nous restons près de notre enfant à ce moment-là, le rassurant autant que possible en le prenant dans nos bras quand ça devient trop dur et en le replaçant dans son lit quand il est à l’aise.

Nous l’invitons à prendre son doudou, disons-nous. Si nous finissons par céder et rendre la tétine, nous saurons que la prochaine fois sera considérablement plus difficile pour son enfant, ce qui est injuste pour lui. Il saura que s’il sanglote longtemps et assez fort, il finira par recevoir sa tétine. Il n’aura pas appris à s’endormir sans tétine, mais à gémir.

LIRE AUSSI :   10 raisons pour lesquelles toutes les mamans sont HS le soir

Pas de mauvais choix

En conclusion, quel que soit le choix que vous ferez, ce choix fera toujours débat dans votre entourage, les médias et votre famille.

Il est important de faire des choix en tenant compte de tous les facteurs et tout ira bien. Il n’y a pas de mauvais choix, seulement le choix d’être le meilleur parent pour votre enfant !