Pour les ParentsJusqu'à quel âge un enfant doit-il avoir un siège auto ?

Jusqu’à quel âge un enfant doit-il avoir un siège auto ?

Les réglementations relatives aux sièges d’auto pour enfants varient d’un pays à l’autre. Pauline Arnou, experte en sécurité et responsable marketing chez bébé·confort®, expose les règles spécifiques à la France pour garantir une conduite en toute sécurité avec vos enfants.

En 2018, une étude menée par la marque Bébé·Confort® et l’association Prévention Routière a réalisé une expérience en interceptant des voitures familiales sur les aires d’autoroute et les parkings d’aires de jeux. Les résultats de cette étude sont alarmants : sur 300 enfants examinés, 25% des enfants âgés de 5 ans ne portaient pas de siège d’auto.

Pauline Arnou, spécialiste de la sécurité et responsable marketing chez bébé·confort®, souligne que le pourcentage d’enfants non installés dans des sièges d’auto augmente avec l’âge, et insiste sur l’importance de communiquer sur l’obligation de l’utilisation de sièges d’auto pour assurer la sécurité des enfants, car ils ne sont pas un simple accessoire mais un outil de protection indispensable.

Jusqu’à quel âge un enfant doit-il avoir un siège auto ?

En France, depuis le 1er janvier 1992, la loi exige l’utilisation d’un siège d’auto pour les enfants jusqu’à l’âge de dix ans et tant qu’ils ne mesurent pas plus de 135 centimètres. Notre experte souligne que les os des enfants ne sont pas suffisamment formés pour résister à un choc sans dispositif de retenue avant l’âge de 10 ans.

En outre, lorsque l’enfant mesure moins de 1 mètre 35, la ceinture de sécurité n’est pas positionnée correctement s’il est assis directement sur la banquette du véhicule, ce qui est dangereux. Il est donc crucial d’utiliser un siège auto approprié.

LIRE AUSSI :   Enfants à haut potentiel : à 2 ans, cette fille fait partie des 1 % de personnes les plus intelligentes au monde

Il est important de rappeler que les dispositifs de retenue doivent être utilisés dès la naissance de l’enfant. Différentes catégories de sièges d’auto sont disponibles pour chaque âge.

Selon la loi, le siège d’auto doit toujours être installé sur la banquette arrière, sauf dans deux situations exceptionnelles : lorsque toutes les places arrière sont occupées par d’autres sièges d’auto pour des enfants plus jeunes ou lorsque des ceintures de sécurité ne sont pas disponibles, ce qui est rare. Jusqu’à quinze mois, le bébé doit être installé dos à la route dans un siège auto pour bébé, et il est recommandé de prolonger autant que possible cette position jusqu’à l’âge de 4 ans.

Sièges d’auto : quels sont les risques à ne pas respecter la loi ?

Outre le risque mortel encouru par votre enfant en cas d’accident de la route, vous risquez également une lourde amende si vous ne respectez pas la loi. Si votre enfant âgé de moins de dix ans et/ou mesurant moins de 135 centimètres n’est pas installé dans un siège auto approprié à sa morphologie et placé à l’arrière de votre véhicule lors d’un contrôle de police, vous pouvez être passible d’une amende forfaitaire de 135 euros, qui peut atteindre jusqu’à 750 euros en fonction des circonstances.

Bien asseoir son enfant dans son siège auto

Pauline Arnou souligne l’importance pour les parents d’expliquer à leurs enfants la nécessité vitale du siège d’auto en leur faisant comprendre que les voitures sont conçues pour les adultes et non pour les enfants. Si l’enfant est à l’aise dans son siège et ne se plaint pas, il est recommandé de prolonger son usage. Dans certains pays tels que l’Allemagne, l’Autriche, la Suisse et l’Irlande, le siège d’auto est obligatoire jusqu’à 1 mètre 50, tandis qu’en France, la norme est inférieure. Par conséquent, si possible, il est préférable de prolonger l’utilisation du siège auto.

LIRE AUSSI :   Je suis tombée enceinte deux fois en un mois et mes bébés sont nés le même jour

Cependant, il est possible que les enfants de 10 ans demandent à ne plus utiliser de siège auto. Dans ce cas, il est important de leur apprendre à bien utiliser leur ceinture de sécurité en s’assurant qu’elle est correctement clipsée, non vrillée, et placée sur les « zones dures » du corps, comme les hanches et les épaules.

Publicité

Il est crucial de vérifier que tout le monde est bien installé et correctement attaché avant de prendre la route.

Exclusive content

Latest article

More article