Apprentissage de la propreté de bébé : quand commencer ?

0
41
Apprentissage de la propreté de bébé quand commencer-min
© Photo : Istock

De nombreux parents sont angoissés par l’apprentissage de la propreté. Nous voulons qu’il se fasse automatiquement, sans « rechute », et le plus rapidement possible. Il ne faut cependant pas pousser votre enfant.

Voici quelques conseils pour aider votre enfant à apprendre à utiliser les toilettes.

Comment mettre mon bébé dans le pot ?

C’est vers l’âge de 2 ans et demi à 3 ans que la plupart des enfants commencent à apprendre à utiliser les pots. Le jeune doit être mentalement préparé et capable de réguler ses sphincters, c’est-à-dire les muscles qui lui permettent d’ouvrir son anus et sa vessie, afin d’aller aux toilettes naturellement.

Il semble un peu tôt pour le mettre aux toilettes avant l’âge d’un an et demi. Cependant, d’autres personnes vous diront qu’il est trop tard pour commencer à mettre votre enfant sur les pots après ses 3 ans et son entrée à l’école maternelle. Avant tout, essayez d’être patient et de dédramatiser ce nouvel apprentissage.

Il faut du temps pour changer la couche de votre enfant et l’habituer au pot. Il ne s’agit pas d' »apprendre » à votre enfant à se soulager ailleurs que dans sa couche, mais plutôt de l’accompagner dans cette nouvelle étape. Lorsque votre enfant sera prêt, il utilisera naturellement les toilettes.

Quand devez-vous commencer l’apprentissage de la propreté à votre enfant ?

Votre jeune enfant ne pourra pas supporter les déceptions imposées si vous le poussez à utiliser les toilettes trop tôt. Et vous ne pouvez pas le faire mûrir plus vite que ce que son développement exige. Lorsqu’il prend de l’assurance en marchant, vous devez l’inciter à se tenir propre, dit Christine Brunet, psychologue et psychothérapeute.

Il a maintenant une certaine autonomie et apprend à connaître son corps. Il prend de l’indépendance en apprenant à manger seul et à descendre les escaliers pas à pas. L’été est une période très prisée des parents pour commencer à enlever la couche, car l’enfant peut courir à l’extérieur cul nu sans qu’une petite fuite ne devienne une catastrophe. Enfin, il est préférable de régler le problème avant la maternelle. En effet, les directeurs refusent parfois d’accepter les enfants s’ils ne sont pas propres.

LIRE AUSSI :   Top 8 des galères rencontrées avec un nouveau-né

Quelles sont les nombreuses phases de l’apprentissage de la propreté ?

Selon la psychologue, « l’acquisition de la propreté ne se fait pas immédiatement, mais peut prendre plusieurs mois. » Le jeune porte d’abord une couche, mais les parents finissent par essayer de l’entraîner à la propreté à certaines heures.

Selon Christine Brunet, « il est important d’établir des routines et de prévoir des échéances (au réveil, avant et après un sommeil, etc.) ». Les lieux sont également cruciaux puisqu’ils seront presque toujours les mêmes pour la toilette. Typiquement, la propreté de l’urine passe avant celle des matières fécales. Il est habituel de constater des rechutes occasionnelles après avoir atteint le stade suivant (plus de couches tout au long de la journée).

Pour l’encourager, vous pouvez féliciter le jeune lorsqu’il utilise les toilettes ou si sa couche est propre à son réveil. L’utilisation des toilettes, éventuellement avec un petit siège réglable, est la dernière étape. Veillez à ne pas le faire trop tôt car le jeune enfant peut se sentir menacé lorsqu’il est positionné inconfortablement sur ce trône. Il faudra probablement lui dire qu’il doit rester seul à cet endroit et qu’il n’a rien à craindre.

L’instauration de la propreté la nuit peut prendre plus de temps. De nombreux enfants continuent à utiliser des couches la nuit six mois après avoir maîtrisé l’apprentissage de la propreté le jour. Plus inquiétant est le cas d’un enfant qui régresse ou n’est toujours pas propre après 4 ou 5 ans. Cela peut être dû à une crise ou à un choc émotionnel dans la vie de l’enfant. Une solution consiste à consulter un pédopsychiatre.

Référence :

  • Magicmaman.com