Les 12 premières heures d’une jeune maman après l’accouchement

0
175
les-12-premieres-heures-dune-jeune-maman-apres-laccouchement-min
© Bigstockphoto

Au bout du compte, vous êtes en proie aux interrogations : l’accouchement se passera-t-il bien ?

Qu’adviendra-t-il de mon bébé à sa naissance ?

Et moi ?

L’auteur vous raconte les 12 premières heures d’une jeune maman.

La toute première minute après la naissance

Votre bébé est sur le point de montrer sa tête. La sage-femme vous injecte alors de l’ocytocine, une hormone qui favorise les contractions. Qu’allez-vous faire ? L’ocytocine aide votre utérus à se contracter, ce qui permet au placenta de se détacher plus facilement de ses parois. Et, pour l’instant, il sera plus facilement expulsé.

15 minutes après la naissance

C’est vrai, l’accouchement est terminé. Le Dr Bernard Maria, gynécologue-obstétricien et chef de service à la maternité de Villeneuve-Saint-Georges, explique : « Après l’accouchement, l’équipe a très peu de choses à faire. » Vous et votre bébé avez tous deux besoin de récupérer maintenant, car l’accouchement reste un défi physique et psychologique, même s’il se fait sous péridurale.

Ensuite, il est temps pour chacun d’entre vous d’apprendre à se connaître. Pour un premier peau-à-peau, la sage-femme essuie votre bébé et le place sur votre ventre.

Vous serez enveloppée d’un drap pour être bien au chaud toutes les deux. Le gynécologue-obstétricien et la sage-femme vous surveillent discrètement tout en respectant cette occasion privée.

Ils vérifient de temps en temps le drap pour s’assurer que vous n’avez pas un comportement anormal.

18 minutes après la naissance

Vous êtes toujours au bureau.

Votre bébé sera surveillé par l’équipe sans être dérangé.

En observant la couleur de sa peau et le rythme de sa respiration, on peut être certain que tout est en ordre.

Nous évaluons également votre niveau de stress pour nous assurer que vous vous rétablissez normalement.

20 minutes après la naissance

Votre bébé est toujours près de vous, au chaud, dans le creux de votre poitrine. La sage-femme pose une main sur votre ventre, entre le nombril et le pubis, au niveau de l’utérus. Un geste anodin qui permet au placenta de se détacher et de s’expulser plus facilement, un peu comme l’injection d’ocytocine au moment de la naissance.

De l’autre main, elle tire doucement sur le cordon resté au niveau de la vulve et recueille le placenta.

Elle l’examine avec beaucoup d’attention : il doit être complet. En effet, une hémorragie de l’accouchement peut être causée par quelques morceaux collés à la paroi de l’utérus. Les spécialistes de la santé des femmes et les gynécologues-obstétriciens peuvent s’attendre à ce que le placenta se forme spontanément dans la demi-heure qui suit la naissance. Cependant, la Haute Autorité de Santé (HAS) recommande de diriger l’accouchement afin d’éviter tout risque d’hémorragie.

Et si le placenta n’est pas complet ? La sage-femme doit ensuite vérifier manuellement que l’utérus est vide.

Une nouvelle injection d’ocytocine lui permettra de retrouver son tonus et de cesser de saigner. Il est également possible que l’on vous donne une sonde pour protéger votre vessie. Car elle empêche l’utérus de se contracter et de cicatriser lorsqu’il est plein.

LIRE AUSSI :   Calcul du congé maternité : comment ça fonctionne ?

25 minutes après la naissance

Pendant la grossesse, la mère peut avoir pratiqué une épisiotomie en appuyant sur le bas de la vulve pour faciliter l’entrée du bébé.

Cependant, si ce n’est pas le cas, le départ de l’enfant peut provoquer une rupture de l’espace périnatal entre la vulve et l’anus.

Par conséquent, il doit revenir. Cette réparation a lieu immédiatement après l’accouchement, ce qui vous permet de vous détendre.

Dans la grande majorité des cas, la péridurale fait encore effet.

Sinon, un anesthésique est ajouté au cathéter, qui reste en place.

Lorsque l’anesthésie se dissipe après l’intervention, votre gynécologue-obstétricien vous prescrira un suppositoire anti-inflammatoire. Si cela ne se fait pas tout seul, faites-en la demande !

26 minutes après la naissance

Votre sage-femme ou votre gynécologue-obstétricien(ne) gardera un œil sur votre bébé pour s’assurer qu’il(elle) se remet bien et qu’il(elle) respire correctement.

La tension et la température sont toutes deux réajustées. Elle frissonne lorsque la température dépasse 38 degrés Celsius ?

Pour écarter la possibilité d’une infection, un test sanguin et urinaire est effectué.

En attendant les résultats, votre médecin vous prescrira un antibiotique à large spectre, capable de combattre divers germes.

35 minutes après la naissance

Votre bébé dort paisiblement contre vous. S’il n’attire pas votre attention, une sage-femme ou une assistante puéricultrice vient à votre secours.

Elle l’aidera à se procurer le mamelon afin d’obtenir le colostrum, un premier lait riche en minéraux, protéines et anticorps maternels.

Si vous ne voulez pas attendre, elle vous aidera à lui donner son premier biberon.

1 heure et 30 minutes après la naissance

Votre bébé est mesuré, pesé et soigneusement examiné par la sage-femme avant d’être ramené dans sa chambre.

Tout cela se passe généralement sous vos yeux, dans la salle d’accouchement, en présence de votre père. Vous devez vous ménager pendant toute cette période.

Malheureusement, dans certaines maternités, le bébé est emmené à la nurserie pour être baigné et habillé. Toutefois, cela n’est pas vraiment justifié.

N’hésitez pas à vous renseigner sur l’étiquette de l’équipe avant votre arrivée. Cela vous évitera d’être surpris ou déçu si votre bébé bouge plus vite que prévu…

2 heures après la naissance

Il est maintenant temps pour vous de nettoyer votre chambre.

Le risque d’hémorragie pendant l’accouchement a été éliminé et vous n’aurez plus besoin de soins médicaux. Dis-moi si tu as des questions ou si tu as un problème.

La sage-femme te fournira des antalgiques à base de paracétamol.

2 heures et 30 minutes après la naissance

Tu as faim, n’est-ce pas ? Selon l’heure, vous aurez peut-être droit à un plateau-repas… ou à un petit encas.

6 heures après la naissance

N’est-il pas vrai que l’idée d’attendre ne vous dit rien ? Il n’existe plus de médicaments qui empêchent la montée de lait, mais il existe des traitements homéopathiques et des remèdes de grand-mère qui peuvent vous aider à vous sentir mieux.

LIRE AUSSI :   TOP 10 recettes de cocktails sans alcool pour les femmes enceintes

12 heures après la naissance

Vous pouvez sortir du lit et prendre une douche si vous vous sentez attaquée un jour ou deux après l’accouchement.

Profitez du temps qu’il vous reste pendant la grossesse pour vous détendre… ne limitez pas vos visites.

Vous devez être en excellente condition physique pour que le retour à la maison se fasse en douceur. Et maintenant, il est temps de commencer une nouvelle vie.

Et qu’en est-il 24 heures après la naissance ?

Le service de maternité effectue un examen clinique du nouveau-né pendant les 24 premières heures après la naissance pour s’assurer qu’il ne présente pas de malformations ou de maladies.

Il commence par examiner la couleur de sa peau. Dans les secondes qui suivent l’éjection, votre bébé n’est plus rose, mais plutôt violet… le moment où l’oxygène atteint l’épiderme. Le pédiatre vérifie qu’elle n’est pas trop pâle (indice d’anémie) ou trop rouge (excès de globules rouges). Puis il porte une attention particulière à son visage : il remarque que sa couche est un peu de travers, ce qui est généralement dû à la position du bébé dans le ventre de sa mère.

Il reprendra sa forme normale tout seul… Pas de panique si vous avez une tache : les angiomes sont la cause la plus fréquente des taches.

Ils sont plats et situés au milieu du visage, n’ont pas de gravitation et poussent naturellement au cours des trois premières années. En ce qui concerne les angiomes, les plus irréguliers ont tendance à pousser au début, puis à s’estomper.

Le pédiatre vérifie également si certaines des sœurs de votre bébé ont été affectées par la naissance. En effet, la clavicule – un os très fin – se fracture. Ne vous alarmez pas, elle se rétablira d’elle-même en quelques semaines ! Par ailleurs, il doit s’assurer qu’il ne présente pas une luxation congénitale de la hanche, qui est une déformation due à sa position in utero. Si c’est le cas, une abduction de trois mois permet aux cuisses du bébé de rester écartées. Un traitement efficace et indolore.

Le médecin poursuit son examen en inspectant et en palpant le sexe de la petite fille ou du petit garçon pour s’assurer qu’il n’y a pas de déformation.

Il est fréquent qu’un garçon naisse avec un seul testicule dans les bourses. Le second est encore dans l’abdomen… Dans la grande majorité des cas, il « tombe » tout seul au cours de la première année.

Dans le cas contraire, une petite intervention chirurgicale sera nécessaire entre l’âge de 2 et 6 ans. Le pédiatre écoute alors les battements du cœur et écoute les poumons avant de palper l’artère fémorale (pour s’assurer de la bonne circulation du sang) et l’abdomen : un gros fœtus ou un gros taux sont des signes d’infection.