15 prénoms médiévaux pour petits garçons qui ne sont pas faciles à porter

0
58
15 prénoms médiévaux pour petits garçons qui ne sont pas faciles à porter
© Photo : @Gabriel Tovar, Unsplash

Vous êtes à la recherche d’un prénom de garçon rare, unique avec une signification historique ? Les prénoms du Moyen Âge ont une allure épique au charme désuet. Ils évoquent des concepts de cette époque avec des petits noms mémorables. Ils ne sont pas faciles à porter, mais ils ont l’avantage d’être super originaux !

Plongez au cœur du Moyen Âge avec ces noms médiévaux insolites ! Ces petits prénoms masculins à l’accent gothique sont considérés comme dépassés et n’ont que peu ou pas d’utilité en France, contrairement à Arthur, Louis et Amaury, apparus à la même époque.

Des perles comme Willibert, Clodomir et Sigismond font écho à la culture germanique, elles représentent la gloire, la force et le combat. Agobard représente une arme dure; Guérric est un mot d’origine néerlandaise qui signifie « puissant ». Cunibert peut signifier « audacieux » et « brillant ». C’est un nom qui rappelle un monde guerrier. Ces prénoms sont aujourd’hui extrêmement secrets et réservé aux parents fiers de leur créativité et qui ne veulent pas être copiés par quelqu’un d’autre.

Enfin, Ces prénoms ne sont pas facile à porter aujourd’hui de toute façon ! Avec ces prénoms pour petit garçon unique avec une signification historique, vous feuilletez un livre plein d’histoire !

15 prénoms médiévaux pour petits garçons qui ne sont pas faciles à porter

1. Pépin :

Ce prénom médiéval à l’étymologie germanique « déterminé » a été attribué à environ 380 garçons en France depuis 1900, dont certains nés en 2010.

Parmi les Pépin les plus connu on trouve le roi Pépin III est connu sous le nom de « le Bref ». Il était le père de Charlemagne, le premier des Carolingiens. Appelé « le Bref » en raison de sa petite taille. Les Pépin sont optimistes et positives.

2. Clodomir :

Avant 1950, plus de 280 garçons portaient le nom médiéval germanique de Clodomir. Ce nom inhabituel est d’origine germanique et signifie « glorieux et grand ».

Parmi les illustres Clodimir : Clodimir (495-524), roi des Francs dans le royaume d’Orléans. Les Clodimir sont intelligents, sage, calme et observateur.

3. Théodoric :

Le prénom médiéval d’origine germanique Théodoric est une alternative à Childéric et Lothaire lors de la recherche d’un nom médiéval plus privé. Cela signifie « puissance » et au « peuple ».

LIRE AUSSI :   30 prénoms masculins anglais à donner à son enfant

Depuis 1900, seuls trois garçons ont été baptisés en France. Les Théodoric sont fidèles, francs et loyaux.

4. Willibert :

Les racines germaniques de ce prénom masculin viennent du mot brillant. Cela peut être traduit en germain par « volonté brillante ».

Ce petit nom médiéval a été complètement oublié en France. Parmi les Willibert distingués : Willibert, archevêque de Cologne de 870 à 889. Les Willibert sont tendres, altruistes et tolérants.

5. Guérric :

En tant que nom germanique d’autrefois, ce prénom signifie « Puissant », « protecteur » . Il a été peu utilisé en France et a été donné à environ 390 garçons depuis 1900. Les Guérric sont des diplomates et des négociateurs renommés, ce sont de très bons orateurs.

6. Dagobert :

Dagobert était le prénom et le nom de plusieurs rois mérovingiens. Il vient du germanique et signifie « jour » et « brillant ». Le prénom a été donné à près de 50 garçons au XXe siècle. Aujourd’hui, cependant, il est boudé par ses parents.

En effet, la chanson et ses fameuses « « Le bon Roi Dagobert » (A mis sa culotte à l’envers) » provoqueraient l’horreur des moqueries des camarades… et au-delà ! Les dagoberts sont disciplinés et persistants.

7. Agobard :

Ce petit nom masculin médiéval est d’origine germanique, signifie « lame dure ». Les garçons l’ont porté pendant des siècles, mais il n’est plus utilisé aujourd’hui.

Saint Agobard, archevêque de Lyon, vers 840. Variante : Agobart. Les Agobards débordent d’énergie et d’optimisme, sans crainte !

8. Foulques :

Ce prénom masculin a des origines allemandes, c’est censé signifier « peuple ». Peu de personnes ont reçu le nom de Foulques en France.

C’est une perle rare dans leur pays car elle est populaire au Moyen Âge. Il n’y a eu qu’environ 200 garçons nommés Foulques depuis 1900. Ils sont sociables et communicatives.

9. Cunibert :

Ce nom médiéval était très populaire au Moyen Âge. Cependant, il a mystérieusement disparu du radar de la plupart des gens à partir des temps modernes. Aucun parent français n’envisagerait plus de nommer son enfant de ce nom.

Le nom du garçon vient de racines germaniques. Cela signifie « hardi » et « brillant » dans la langue des germaniques.

LIRE AUSSI :   20 jolis prénoms pour fille qui commencent par la lettre O

Saint Cunibert (590-660) était un évêque de Cologne. Les Cunibert sont honnêtes, sincères, fidèles et loyaux.

10. Fulbert :

Les Français utilisent le nom Fulbert depuis 1900. Cependant, il n’est plus utilisé aujourd’hui. Fulbert est un prénom germanique qui signifie  « peuple brillant ».

Plus de 1 000 garçons en France ont reçu ce nom au cours du siècle dernier. Saint Fulbert était un évêque de Chartres du 11ème siècle.

La forme féminine du prénom est Fulberte. Il est très tendre et émotif.

11. Sigismond :

Sigismond est un prénom issu de racines germaniques. Il combine deux mots de l’époque de la conquête germanique, signifiant « victoire » et « protection ».

Depuis 1900, plus de 215 Sigismond sont nés en France. Les Sigismond ont en moyenne d’âge 91 ans.

Ils sont indépendants et dévoués. Sigismond est la forme allemande du prénom Sigmund.

12. Galaad :

Le nom Galaad est le fils de Lancelot et d’Hélène dans la légende du roi Arthur.

Galaad est un prénom populaire du Moyen Âge, il est d’origine galloise et signifie « faucon en bataille ».

Il y a eu 580 naissances Galaad en France depuis 1900. Ce sont des personnes honnêtes, observatrices et charismatiques.

13. Bohémond :

Le nom est apparu au Moyen Âge. À l’origine, c’était un surnom lié au géant biblique, connu pour sa taille et sa force.

Ce surnom a été donné à Bohémond de Hauteville (1050-1111), l’un des chefs de la première croisade. Bohémond est intelligent et analytique.

14. Drogon :

Drogon était un prénom germanique médiéval, plus en usage. Il a été donné à plusieurs personnages historiques du Moyen Âge, dont le duc de Bretagne de 952 à 958.

Les Drogon sont direct, franc et doté d’une forte personnalité.

15. Archambaud :

Ce nom médiéval n’est plus utilisé à la France. Il vient du germanique et signifie « naturel » et « audacieux ».

Ce prénom était très apprécié par l’aristocratie française.

Il a été porté par Archambaud Ier de Bourbon (930-990). Variante : Archibald. Les Archambaud sont très sociables, disponible et serviables.