10 façons pratiques de mettre des limites à un enfant sans lui coller une fessée

0
192
10 façons pratiques de mettre des limites à un enfant sans lui coller une fessée-min
© Bigstockphoto

Fournir une éducation saine et équilibrée à ses enfants, est considéré comme un vrai challenge pour la plupart des mamans et papas. Surtout pour le cas de leur premier bébé, où l’expérience n’est pas souvent au rendez-vous.

Chaque enfant est unique, avec une personnalité différente, impliquant une nécessité d’adopter une méthode particulière pour chacun d’eux.

Les enfants comprennent les messages de façon différente dans la plupart des cas. Ils ne réagissent pas tous de la même façon aux approches de leurs parents, faisant de l’éducation une tâche épuisante pour ces derniers.

Mais malgré tout il existe toujours des bonnes pratiques qui peuvent être généralisées. Des pratiques qui ont la capacité de fournir des résultats considérables sur le comportement de vos enfants.

Si vous voulez avoir des enfants à la fois bien éduqués et épanouis, vous devez vous positionner au juste milieu dans votre relation avec eux.

Autrement dit, soyez suffisamment ferme tout en montrant empathie et amour dans vos interactions quotidiennes.

Pour faire simple, donnez-les votre amour et bienveillance tout en posant des limites claires et strictes… ceci se présente comme l’ingrédient clé pour une bonne éducation.

Pourquoi doit-on poser des limites aux jeunes enfants ?

Façonne sa personnalité

Le fait de poser des limites aura de belles conséquences sur la personnalité de vos petits… ceci au fur et à mesure de leur avancement dans la vie.

Favorise un respect mutuel durable

Le fait de poser des limites depuis un jeune âge, vous donnera une meilleure gestion du comportement de vos enfants, sans paraître comme le parent en quête de contrôle sur leur vie.

Comment doit-on procéder pour poser des limites à nos enfants ?

A un premier lieu, vous devez voir ce fait comme une stratégie ; des actions que vous pouvez implémenter quotidiennement pour avoir des résultats durables…

Dans ce qui va suivre on vous détaillera 10 astuces qui auront un grand impacte sur le processus d’éducation de vos enfants. Ils vous aideront à poser des limites de la manière la plus correcte.

Veuillez lire jusqu’à la fin de cet article, toutes les consignes sont complémentaires et de même importance…

1. Basez-vous sur les limites que vous trouvez importantes

Ici, ne faites pas en sorte de « bombarder » vos enfants avec un tas d’ordres toutes les 5 minutes, mais plutôt commencez par les limites qui vous parlent le plus.

LIRE AUSSI :   En tant que maman, voici mes astuces pour éloigner mes enfants des écrans

Visez les actes que vous trouez nécessaire à changer en premier. Faites-le d’une manière claire et bien organisée, ceci permettra un meilleur engagement de votre enfant avec chaque limite posée.

2. Expliquez après tout acte de votre part

Le fait d’expliquer à vos enfants, pourquoi vous faites une action envers eux, leur donnera une meilleure compréhension de vos limites. Ceci favorisera le fait qu’ils ne reproduisent pas la même faute encore une fois.

3. Favorisez des explications simples

Dans vos explications, utilisez un style clair et direct. Évitez de tourner en rond dans vos phrases, car ceci rendra vos mots moins impactantes et plus difficiles à retenir.

4. Respectez les 5C

Les 5 C représentent les cinq règles à respecter dans vos interactions quotidiennes avec votre enfant… où à chaque fois vous devez être :

  • Clair : utilisez un vocabulaire simple et compréhensible, avec lui.
  • Constant : ne laissez pas la situation vous faire changer d’avis sur les limites que vous devez poser.
  • Concret : soyez clair et direct avec vos attentes envers lui.
  • Cohérent : ne dites jamais à votre enfant de faire quelque chose que vous n’appliquez pas vous-même… ils apprennent plus en imitant.
  • Conséquent : chaque règle enfreinte par lui doit avoir une conséquence directe.

5. Habituez-le aux responsabilités

Faites en sorte de faire comprendre à votre enfant qu’il sera confronté à une vie adulte pleine de responsabilités, et ceci depuis son jeune-âge. La meilleure façon de contribuer à ça, c’est en lui donnant des responsabilités à petite échelle.

Pour illustrer encore plus, disons que vous avez un enfant de 3 ans… vous pouvez lui demander d’aller au deuxième étage tout seul. Dites à votre enfant que vous lui faites confiance, qu’il montera tout seul et descendra également.

Ce genre d’actions, aussi petites qu’elles puissent paraître, aura un grand impact sur la personnalité de votre enfant à long terme.

6. Adaptez les limites à l’âge de votre enfant

Pour continuer sur le point précédent, vous devez adapter votre comportement à l’âge de votre enfant.

Bien sur que le fait de monter seul au deuxième étage ne sera plus un acte de responsabilité une fois il atteindra ses 5 ans.

LIRE AUSSI :   3 manières de renforcer la confiance en soi de son petit enfant !

Soyez flexibles avec lui, en posant des limites convenables à son âge. Si vous trouvez qu’il est suffisamment grand pour faire quelque chose d’autre, donnez-lui la chance de le faire. Ça lui permettra de grandir et de vivre de nouvelles expériences.

7. Soyez persistant

Ne jugez pas votre enfant s’il est incapable de retenir une leçon, ou quand il franchit une limite déjà posée, juste faites en sorte de lui expliquer à nouveau, avec un ton plus ferme et sérieux.

Essayez de voir son comportement sous un angle différent, son angle à lui. Posez-vous la question suivante : « pourquoi il a fait ça ? », de belles réponses viennent souvent âpres des questions pareilles.

8. Utilisez le mot « stop » au lieu du mot « non »

Favorisez le mot « stop » à la place du « non ». Beaucoup de recherches dans le domaine de la psychologie, ont cité que les petits enfants réagissent mieux au mot « stop », qu’au mot « non ».

9. Donnez des alternatives saines

Le fait de donner une alternative à l’acte de votre enfant, lui donnera plus de compréhension sur ce qu’il ne faut pas faire, mais surtout sur ce qu’il faut faire à la place. Ceci réduira les chances qu’il reproduise la même erreur de la même façon.

10. Intervenez rapidement

Quand votre enfant franchit une limite, faite en sorte d’intervenir rapidement. Si vous attendez longtemps avant d’intervenir, il ne prendra plus ses actes au sérieux. Ceci limitera le processus d’éducation d’une façon considérable.

Conclusion

Nous voilà finis avec tous ce qui est nécessaire pour vous aider à poser des limites à vos enfants, d’une façon saine et non violente. Vous pouvez les implémenter dans vos interactions quotidiennes à partir d’aujourd’hui.

Si vous trouvez une difficulté en premier, ne vous inquiétez surtout pas, essayez encore une fois et vous aurez des résultats qui se manifesteront dans le comportement de vos petits.

Vous pouvez toujours garder cet article à la porter comme un manuel utile, pour y revenir plus tard en cas où vous oublierez quelque chose.