10 bonnes raisons de ne pas connaître le sexe de bébé avant l’accouchement

0
151
10 bonnes raisons de ne pas connaître le sexe de bébé avant l’accouchement-min (1)
© Photo : iStock

Aujourd’hui, la technologie permet aux parents de connaître le sexe de leur futur enfant dès la deuxième échographie.

Parfois, le médecin peut leur annoncer la nouvelle plus tôt. Néanmoins, certains parents prennent la décision de ne pas connaître le sexe de leur bébé. Ils préfèrent garder la surprise.

Pour eux, il existe 10 bonnes raisons de ne pas savoir si bébé est un garçon ou une fille. Découvrons-les ensemble !

1. Une pincée d’inattendu dans un monde où tout est prévu

Aujourd’hui, les progrès technologiques nous aident à tout calculer et organiser. Tout est (presque) prévu. Et si on profite d’une pincée d’imprévu dans notre vie ? C’est pourquoi certains parents préfèrent ne pas connaître le sexe de leur bébé avant sa naissance.

2. Pour éviter une chambre bleue ou rose

Pour les parents qui souhaitent éduquer leur enfant en dehors des stéréotypes, il n’y a rien de mieux que de ne pas connaître son sexe avant sa naissance.

Par ailleurs, cela leur permet de lui offrir des habits « mixtes ».

Dites au revoir à la garde-robe rose ou bleue !

3. Afin de ne pas recevoir de cadeaux liés au genre

Quand on connaît le sexe du bébé, et surtout quand on l’annonce, on reçoit des cadeaux genrés, comme un t-shirt avec une inscription « beau comme papa » ou « douce comme maman ».

Mais quand on n’annonce pas le sexe de l’enfant, les familles vont nous offrir des cadeaux non genrés. Certes, ils ne sont pas faciles à trouver, mais cela vaut le coup.

4. Pour prendre du temps à trouver un prénom

Quand on nous annonce le sexe du bébé lors de la deuxième échographie, on se met de la pression pour lui trouver un prénom.

Mais quand on décide de ne pas connaître son sexe, on aura plus de temps pour trouver un prénom.

LIRE AUSSI :   La valise de maternité : La liste des « Extras » à ne pas oublier

De plus, on aura le choix entre deux prénoms, celui d’un garçon et l’autre d’une fille.

5. Pour apprendre à connaître le bébé comme un individu

Quand on connaît le sexe du bébé avant sa naissance, on se projette et imagine à quoi il rassemble, sa vie personnelle et professionnelle, etc.

Ainsi, on oublie à le connaître comme un individu.

6. Pour que seuls les parents connaissent le sexe du bébé

Quand on annonce la grossesse aux membres de la famille, tout le monde souhaite connaître le sexe du bébé. Ils attendent avec impatience la deuxième échographie pour découvrir la nouvelle. Certes, il y a des avantages, mais aussi des inconvénients.

Mais quand décide de ne pas annoncer la nouvelle et garder la surprise, on est certain de vivre un moment inoubliable, celui de connaître son sexe le jour de la grossesse, et surtout en direct.

7. Pour éviter les mauvaises réflexions

Quand on connaît le sexe du bébé, on peut faire de mauvaises réflexions qui nous mettent mal à l’aise. Quand on sait qu’il est un garçon, on peut se projeter et dire qu’il deviendrait le futur attaquant du PSG.

Quel que soit le sexe, on fait de mauvaises réflexions. Pour éviter tout cela, il est préférable de ne pas connaître son sexe. Ainsi, on a l’esprit tranquille.

8. Pour ne pas être déçus

Vous voulez que votre premier (deuxième ou troisième) enfant soit une fille (ou un garçon) ? Vous voulez bien l’avoir pour ne pas être déçu ? Dans ce cas, il est préférable de ne pas connaître son sexe avant le jour J.

Pourquoi ? Pour ne pas être déçu. Qu’il soit fille ou garçon, sachez que vous allez être content de le prendre dans vos bras !

9. Pour bien vivre la grossesse au jour le jour

Quand on se focalise sur le sexe de notre futur enfant, on commence à se projeter et à imaginer sa vie dans la maison, ses prochains projets, etc.

LIRE AUSSI :   10 phrases que les femmes enceintes veulent entendre

Ainsi, on oublie de vivre pleinement et entièrement la grossesse et on ne savoure pas ce beau moment.

10. Pour être motivés le jour de l’accouchement

Le jour de l’accouchement, ce n’est pas que des douleurs. Quand ne connaît pas le sexe du bébé, on se concentre sur cet objectif et on oublie tout.

Alors, êtes-vous prêts pour ne connaître le sexe de votre bébé qu’au jour de l’accouchement ? L’idée vous tente ?