Pour les ParentsVoici comment aider un enfant hypersensible pendant une crise de colère

Voici comment aider un enfant hypersensible pendant une crise de colère

Chaque enfant est unique, avec ses propres sentiments, sa personnalité, ses préférences et ses besoins.

Les enfants hypersensibles nécessitent une éducation adaptée à leur manière spéciale de percevoir le monde. La colère, tout comme les autres émotions, est particulièrement intense chez eux.

Pour gérer ces situations, il est essentiel d’être patient et compréhensif envers eux. Ces enfants peuvent être rapidement submergés par leur environnement, et tout ce qu’ils vivent est beaucoup plus intense que ce que ressentent les enfants et même les adultes moins sensibles.

Leur bouleversement ou désespoir se manifeste souvent par des accès de colère et de frustration.

Il est donc nécessaire d’adopter une approche particulière pour aider les enfants hypersensibles à traverser ces moments difficiles. Soyez présent pour eux et comprenez leur ressenti unique.

Qu’est-ce qu’un enfant hypersensible ?

Quest-ce-quun-enfant-hypersensible

Les enfants très sensibles ont une grande attention et réagissent rapidement.

Leurs émotions sont profondément ressenties, et ils éprouvent des sentiments positifs et des accès de colère beaucoup plus intenses que les enfants plus « ordinaires ».

Être très sensible peut avoir des aspects positifs et négatifs, en particulier chez les enfants.

D’un côté, cela les rend plus connectés et empathiques envers leurs parents et les autres, mais d’un autre côté, cette sensibilité peut aussi les submerger émotionnellement.

Publicité

Les enfants hypersensibles sont également très conscients de leur environnement et de leur espace.

Parfois, ils semblent avoir une compréhension mature de tout, mais ils peuvent avoir du mal à gérer leurs émotions complexes.

Leurs émotions se mêlent, et chaque ressenti est intense.

C’est pourquoi ils peuvent souvent éclater de colère, dépassés par des émotions si fortes.

En tant que parents, il est essentiel de répondre adéquatement à ces accès de colère, car ce qui peut sembler insignifiant pour nous peut être d’une grande importance dans leur vie.

Surtout lorsqu’ils ont l’impression d’échouer dans certaines choses, cela peut déclencher une spirale négative de profonde déception chez eux.

Qu’est-ce qui cause la colère ?

Qu’est-ce qui cause la colère-min

La colère chez les enfants a toujours une raison, c’est une émotion qui découle souvent d’autres sentiments non résolus. Gérer cette colère n’est pas facile, car elle cache souvent des émotions plus profondes.

Lorsqu’un enfant hypersensible a une crise de colère, cela peut signifier qu’il a un problème qu’il a du mal à exprimer. Il est possible que l’enfant cache certaines émotions et choses à ses parents, même s’ils ont une bonne relation.

LIRE AUSSI :   Quand les grands-parents disent non au baby-sitting

Pour mieux comprendre ces crises de colère, imaginez les sentiments de votre enfant comme un iceberg, où vous ne voyez que la partie visible (la colère), mais il y a quelque chose de plus profond en dessous qui l’exprime.

Prenez du recul et essayez de comprendre ce qui se passe réellement. Voici cinq conseils pour vous aider à gérer la colère de votre enfant sensible :

1. Reconnaissez les sentiments de l’enfant

Reconnaissez les sentiments de l’enfant-min

L’empathie ne signifie pas approuver tout comportement.

Essayez de comprendre ce que ressent votre enfant et ce qui se passe dans sa tête.

Même en tant qu’adultes, nous avons du mal à gérer certains sentiments, donc imaginez à quel point c’est difficile pour les enfants hypersensibles.

Lorsqu’un enfant est submergé émotionnellement, il peut avoir une accélération du rythme cardiaque, sembler irrationnel et être inondé d’hormones de stress. Ils pourraient même exprimer leur frustration en lançant des objets ou en se cogner les jambes et les bras sur le sol.

Cela ne signifie pas qu’ils sont impolis, mais simplement qu’ils ne savent pas comment agir face à leurs émotions débordantes.

Le défi pour les parents à ce moment-là est de ne pas être dédaigneux, car cela ne fera qu’augmenter la détresse de l’enfant.

Trouvez un moyen de répondre aux sentiments de votre enfant et assurez-vous qu’il sait que vous le comprenez réellement, plutôt que de simplement lui parler. Soyez présent et réconfortant pour lui.

2. Le contact avec l’enfant doit être une priorité

Si votre enfant est très sensible et a tendance à faire des crises de colère, il est essentiel de lui montrer que vous êtes là pour le soutenir.

Cela vaut non seulement pour sa sensibilité, mais aussi pour toutes les autres situations de la vie.

En cultivant une relation profonde avec votre enfant, il se sentira plus à l’aise pour s’ouvrir à vous et partager ce qui le dérange.

Lorsque la connexion entre vous est forte, les autres sources de stress deviennent moins préoccupantes pour lui.

Votre enfant saura qu’il peut compter sur vous, même s’il fait des erreurs. Vous lui donnerez des conseils de manière bienveillante et spécifique.

LIRE AUSSI :   Devenir papa : 10 choses que les hommes apprennent lorsqu'ils deviennent papas

Cependant, cela ne signifie pas que vous tolérerez tout sans conséquences. Vous communiquerez clairement et ouvertement avec lui, expliquant les conséquences de ses actions.

De cette manière, il sera toujours conscient des conséquences de ses choix.

En plaçant la connexion avec votre enfant en priorité, vous lui montrez qu’il est précieux à vos yeux.

Il bénéficie de votre attention et de votre temps, comme n’importe quel adulte, ce qui le fait se sentir important et apprécié.

3. Faire preuve d’empathie

Faire preuve d'empathie-min

Lorsque votre enfant est en colère et fait une crise, soyez présent et utilisez des mots empathiques pour montrer que vous comprenez ses émotions plutôt que de vous éloigner.

La patience et une réaction appropriée sont essentielles dans ces moments.

Il est crucial que l’enfant se sente compris, ce que nous avons souligné à plusieurs reprises.

En s’éloignant, nous risquons de faire croire à l’enfant qu’il n’est pas accepté, ce qui ne ferait qu’aggraver son comportement.

Il est important d’encourager l’expression des sentiments de l’enfant, car les émotions ne doivent pas être gardées à l’intérieur.

En étant là émotionnellement et physiquement pour nos enfants, nous construisons un lien fort avec eux et leur montrons qu’ils peuvent nous faire confiance, même dans leurs moments les plus difficiles et lorsqu’ils sont en colère.

4. Évitez les punitions impulsives

Évitez les punitions impulsives-min

Lorsqu’un enfant est en colère, cela peut souvent conduire à des comportements négatifs, qu’ils soient verbaux ou physiques. La colère peut entraîner d’autres émotions négatives, ce qui peut amener les parents à utiliser des punitions immédiates pour tenter de rétablir le calme.

Cependant, recourir à la punition n’est pas une stratégie efficace à long terme. Même si l’enfant semble calme après la punition, cela ne signifie pas que tout va bien à l’intérieur. Au contraire, cela peut lui apprendre à refouler ses émotions et à cacher ce qu’il ressent pour éviter d’être puni.

En réalité, cela ne fait qu’aggraver les choses et compliquer la situation. Plutôt que d’utiliser la punition, il est important de trouver des moyens plus constructifs pour aider l’enfant à gérer sa colère et à exprimer ses émotions de manière saine. Cela favorisera une communication ouverte et aidera l’enfant à mieux comprendre et gérer ses sentiments.

LIRE AUSSI :   Accouchement : les films vs la vie réelle

Notre but est de guider nos enfants vers une discipline saine et de les aider à gérer leurs émotions.

Si l’enfant n’a pas eu de bon modèle à suivre, il est difficile de s’attendre à des réactions positives de sa part.

Nous nous retrouvions souvent pris dans un cercle vicieux sans solution claire. Nous nous calmions après les crises, nous nous excusions, mais le problème réapparaissait le lendemain.

C’était décourageant pour nous et notre enfant, car il savait que ses comportements se termineraient toujours de la même façon, sans réelle résolution.

Pourtant, cela ne veut pas dire que nous ne pouvons pas expliquer la différence entre le bien et le mal.

Nous devons être clairs en affirmant que blesser quelqu’un physiquement ou verbalement n’est jamais acceptable. Cependant, il est important de se rappeler qu’un enfant en colère a du mal à réfléchir de manière rationnelle.

En réalité, même en tant qu’adultes, nous éprouvons parfois des difficultés à gérer nos propres émotions, en particulier la colère. Il est donc essentiel de faire preuve de patience et de compréhension lorsqu’il s’agit d’aider nos enfants à exprimer leurs sentiments de manière saine.

5. Louez les efforts de l’enfant

Louez les efforts de l'enfant-min

Les enfants sensibles ont besoin d’encouragements fréquents.

Félicitez les efforts de votre enfant, même s’ils n’aboutissent pas toujours.

Cela peut aider à réduire les crises de colère.

Montrez-lui que vous avez remarqué ses luttes, qu’il réussisse ou non.

Cependant, veillez à ne faire des éloges que lorsque mérités.

Les compliments constants peuvent en réalité diminuer la confiance en soi chez les enfants, contrairement aux éloges donnés de manière plus sélective.

Il est essentiel que vos éloges soient spécifiques !

L’objectif est de louer les efforts de l’enfant, plutôt que seulement les résultats, car la vie ne se déroule pas toujours sans accroc.

Expliquez-lui que le travail acharné et les efforts valent la peine, même si les résultats ne sont pas parfaits.

Il est particulièrement important de le féliciter lorsqu’il dit la vérité, car les enfants sensibles peuvent être tentés de mentir pour éviter des ennuis.

Louez l’honnêteté de votre enfant, même si cela peut refléter des situations difficiles pour lui.

Exclusive content

Latest article

More article