Témoignage : « Mon bébé a fait ses nuits à seulement trois semaines ! »

0
180
temoignage-mon-bebe-a-fait-ses-nuits-a-seulement-trois-semaines
© 123rf : oksix

Émilie est la maman d’une petite Luna de deux mois et demi. Dès l’âge de trois semaines, elle a fait ses nuits.

Quelle est la meilleure façon de décrire ce phénomène ? Nous vous en dirons plus tout à l’heure !

Témoignage : « Mon bébé a fait ses nuits à seulement trois semaines ! »

« Je suis la mère d’une fille de deux ans et demi. Dans ma nouvelle maternité, j’ai eu la chance d’avoir un temps d’accouchement maximal de 2 heures sans péridurale et en position debout. J’ai également eu la chance d’avoir une fille de trois semaines qui a dormi toute la nuit. Après deux enfants de 15 et 13 ans, c’était la première fois que j’étais témoin d’une telle chose. Elle peut facilement dormir de 21 heures à 11 heures du matin.

Ces nuits prolongées ne sont même pas associées à une quelconque cérémonie. Mon enfant n’a pas de rituel particulier à l’heure du coucher ; elle écoute plutôt de la musique pour s’endormir, comme elle le fait tout au long de la journée. Elle passe la nuit avec nous et la journée dans sa chambre ».

Pas besoin de s’inquiéter

« Je ne m’inquiétais pas trop de ses débuts de soirée. Je me suis réveillée en sursaut les premières nuits, en me disant : « Mince, elle n’a pas appelé ! ». Mais, comme je l’ai déjà dit, je n’étais pas très inquiet puisque nous avons immédiatement reconnu que tout était en ordre. De plus, j’étais bien informée. Avant la naissance, je savais qu’un enfant pouvait faire ses nuits à un si jeune âge.

Par contre, à la maternité, c’était moyen. Je n’avais pas l’impression d’être escortée par des pros.

Personne n’était d’accord sur le fait de réveiller ou non un enfant au milieu de la nuit, y compris les médecins, les sages-femmes et les puéricultrices. Quand elle dormait et ne suppliait pas, j’étais obligée de la réveiller toutes les 5 heures pour lui donner son biberon.

LIRE AUSSI :   Une maman a refusé à ses beaux-parents de forcer sa fille à les serrer dans ses bras

Après cela, j’ai fait les choses à ma façon. Depuis, ma fille est restée une « énorme marmotte » !

Juliette Moudoulaud*, experte en sommeil des bébés, nous livre ses réflexions.

 » La tétée est souvent évoquée comme l’une des causes du sommeil anormalement précoce de l’enfant.

Il s’agit d’un besoin nécessaire mais insuffisant. Si un bébé n’obtient pas suffisamment de nutriments au cours de la journée, il aura besoin de s’alimenter la nuit. Toutefois, évitez de le « nourrir » juste avant le coucher. Ce n’est pas propice au sommeil. Il est préférable de suivre ses apports alimentaires tout au long de la journée. Les céréales et autres produits présentés comme « utiles pour une bonne nuit de sommeil » n’aideront pas votre enfant à dormir toute la nuit.

Dans ce scénario, la mère utilise un biberon pour nourrir son enfant. Statistiquement, un bébé nourri au biberon fera ses nuits plus tôt, mais cela est dû à ses habitudes de sommeil et non à la qualité du lait.

Comme les bébés sont souvent endormis au sein, ils comptent sur le sein pour se rendormir lorsqu’ils se réveillent la nuit. La mère affirme également que les experts lui ont demandé de réveiller son enfant toutes les cinq heures. Il n’est pas nécessaire de réveiller un nouveau-né s’il est en excellente santé, s’il mange correctement tout au long de la journée et s’il suit sa courbe de poids sans interruption, à moins que cela ne soit contraire aux recommandations médicales.

Enfin, il convient de noter que la mère ne semblait pas préoccupée par les soirées précoces de son enfant. Les bébés éprouvent diverses émotions, et le fait d’être calme les aide à mieux dormir. Le rythme de sommeil du bébé peut changer vers l’âge de 4 mois ou pendant une poussée de croissance.