L’importance de la grand-mère maternelle pour l’enfant

0
54
L'importance de la grand-mère maternelle pour l'enfant-min
© Photo : Freepik

La grand-mère maternelle et ses petits-enfants entretiennent une relation unique. Cela n’a rien d’étonnant si l’on considère l’importance de cette personne dans la vie d’un enfant pour des raisons autres que simplement émotionnelles.

De nombreux individus n’ont aucune relation avec leurs grands-parents, ne vivent pas avec eux ou les connaissent à peine. Ils n’en sont pas moins liés pour la vie.

La grand-mère maternelle occupe une position unique dans la famille. Elle a une plus grande « obligation » d’avoir une responsabilité directe envers les petits-enfants. Son impact transcende également les générations en raison des principes et des connaissances qu’elle transmet.

Une perspective génétique permettrait également de détecter cet impact. En particulier si son petit-bébé est une fille, la grand-mère est une double mère. Une femme porte en elle ses petits-enfants potentiels puisqu’elle est née avec ses propres ovules entièrement formés.

La science peut-elle prouver le lien qui nous unit à notre grand-mère maternelle ? Ou s’agit-il uniquement d’un phénomène moral et émotionnel ?

Comment la science explique-t-elle l’importance de la grand-mère maternelle ?

Quelles que soient les affinités ou les souvenirs d’enfance que vous avez de votre grand-mère maternelle, vous êtes génétiquement lié à elle, selon l’auteur chilien Alejandro Jodorowsky. Il faut donc bien réfléchir à l’impact d’un tel lien sur les jeunes.

La grand-mère aurait un lien génétique direct avec l’enfant via la mère. C’est la grand-mère qui, parmi tous les grands-parents, contribue le plus au patrimoine génétique.

En matière de transmission génétique, les gènes peuvent sauter plusieurs générations avant de s’exprimer. Il est donc probable que certains enfants ressemblent davantage à leur grand-oncle ou arrière-grand-père qu’à leurs propres parents.

Même si la ressemblance n’est pas visible physiquement, l’analyse génétique prouve qu’elle existe. Cette trace peut parfois être tout à fait évidente et se manifester par un grain de beauté, la couleur des yeux ou la démarche.

LIRE AUSSI :   Comment aider votre enfant à gérer ses frustrations ?

Les indicateurs internes comprennent les propriétés des os, des muscles et de certains troubles.

Comme on pouvait s’y attendre, certaines manifestations chez nos enfants n’ont pas grand-chose à voir avec leurs progrès scolaires. Il s’agit probablement d’un phénomène héréditaire ; notre jeune ne s’est pas engagé à mettre en pratique les compétences qu’il a héritées de sa grand-mère maternelle. La raison, selon les scientifiques, est que les petits-enfants étaient déjà dans le ventre de leur grand-mère.

La mère fournit à l’enfant une quantité importante de matériel biologique pendant son développement dans l’utérus. Bien que les gènes des deux parents aient un impact égal sur le développement de l’embryon, ce dernier doit être nourri par la mère pour se développer. En d’autres termes, la mère continue de participer après la fin de la participation du père.

La grand-mère, maternelle dans tous les sens du terme

Puisque la grand-mère contribue d’une certaine manière au développement de son petit-enfant par le biais de l’ADN, le jeune peut hériter de certaines de ses caractéristiques.

Jodorowsky précise que d’autres traits de caractère ainsi que des traits physiques sont hérités. De toute évidence, on peut aussi hériter des expériences émotionnelles de la grand-mère maternelle.

Le matériel génétique de votre mère est présent dans l’ovule dont votre enfant est issu. Le même patrimoine génétique sera inévitablement partagé par toute votre progéniture. De ce fait, nous pouvons observer une connectivité entre les familles qui s’étend sur plusieurs générations.

Selon Jodorowsky, les sentiments de la grand-mère pendant la grossesse de sa fille seront transmis à sa fille et peut-être même à ses futurs petits-enfants. Autrement dit, même après le départ d’une génération, l’effet émotionnel peut encore se faire sentir dans l’ADN.

Comme on le sait, les informations contenues dans l’ADN mitochondrial de la mère sont plus abondantes au cours du développement de l’embryon.

LIRE AUSSI :   Elle hésite de changer le nom de son bébé, car il ne correspond pas du tout à son nom de famille

Ce type d’information est absent du spermatozoïde du père, c’est pourquoi le matériel génétique des grands-parents paternels n’est pas transmis de génération en génération. Néanmoins, certaines études génétiques affirment que l’ADN du père influence les caractéristiques bien plus que l’hérédité.

La grand-mère maternelle est souvent beaucoup plus active lors de la grossesse, de l’accouchement et de la scolarité de ses petits-enfants, ce qui constitue un autre point de vue très émotionnel. L’importance de la grand-mère maternelle est bien connue.

Même si nous ne sommes pas conscients des traits de caractère que nos grands-mères nous ont transmis, leur influence est extrêmement importante dans tous les domaines de notre vie.