Élever un petit garçon, est-ce plus difficile ?

0
193
Élever un petit garçon, est-ce plus difficile-min
© Photo de Joshua Clay / Unsplash

On dit souvent que les garçons sont difficiles à élever.

Souvent, les gens disent que les gars sont toniques. Oui, vous avez sans doute déjà entendu ce genre de phrases.

Mais est-ce vraiment le cas ? La psychothérapeute, Nicole Prieur, nous explique tout.

Élever un garçon, c’est très dur !

D’après la spécialiste Nicole, les gars ne sont pas difficiles à élever. Mais, les parents ont des idées « bizarres » concernant l’éducation des garçons. Pourquoi ? Parce qu’ils ont été, tout simplement, conditionnés. Oui, nous sommes encore dépendants de ce type d’idées.

Aujourd’hui, les parents trouvent du mal à construire leur identité. L’entourage leur demande, à la fois, de sortir des stéréotypes et de les confirmer.

On les incite à éduquer un enfant calme. Et en même temps, quand ils ont un gars timide, ils mettent tout en place pour renforcer ses qualités « masculines ». Pour eux, leur fils doit se battre à l’école, et c’est tout à fait normal.

En bref, les demandes sont contradictoires. Ainsi, les parents stimulent des choses différentes chez leur garçon. Il en est de même chez les filles.

En gros, toutes les familles éduquent avec des stéréotypes au fond.

La relation mère-fils est-elle différente de la relation mère-fille ?

À vrai dire, il est difficile pour une maman de gérer une fratrie composée que de garçons ou que de filles. Souvent, le garçon active des trucs inconscients chez la maman.

Par ailleurs, la relation mère-fils est liée à la relation maman-papa.

En général, la relation avec le gars est directe et franche. Ainsi, les parents doivent aller aux choses importantes.

Avec la fille, la relation est complexe à cause d’un enjeu d’identification. Ainsi, la relation avec les garçons peut-être plus simple. Mais la vie peut être compliquée. C’est pourquoi les professionnels reçoivent plus de garçons que de filles dans leurs cabinets.

LIRE AUSSI :   Exercices pour le périnée : 4 Exercices à la maison pour muscler son périnée

Qu’en est-il de l’autorité ?

Il est déconseillé d’éviter l’autorité avec un garçon. Quand on est ferme avec lui, il a tendance à être plus agité et impulsif.

D’ailleurs, il existe des stéréotypes à ne pas nier et elles sont présentes dans nos têtes.

Au moment de l’Œdipe, le petit garçon n’entend pas l’autorité de son papa. Toujours, il essaye, par tous les moyens, de s’identifier à son père, et ce, pour séduire la maman. Ainsi, le garçon peut refuser l’autorité de son papa. À l’âge de 6 ou 7 ans, il peut facilement obéir à sa maman. Cette période ne s’achèvera que quand la figure paternelle sépare le petit de sa mère.

Dans son bouquin « Élever un garçon, mission impossible ! », l’écrivaine Alix Leduc nous plonge dans l’univers des garçons. À noter qu’elle est mère de trois garçons. Dans son livre, Alix partage avec nous des dizaines de conseils pour réussir le rôle d’une maman ayant un (ou plusieurs) garçon.

Rappelons que Nicole Prieur a déjà publié plusieurs ouvrages :

  • La famille, l’argent, l’amour
  • Petits Règlements de comptes en famille

La spécialiste a également préfacé le bouquin d’Alix Leduc.

Références : 

  • paroledemamans / Candice PDM
  • Nicole Prieur, psychothérapeute