De 0 à 3 ans, tout ce que vous devez savoir sur le sommeil de votre bébé

0
229
De 0 à 3 ans tout ce que vous devez savoir sur le sommeil de votre bébé-min
© 123rf : Brad Calkins

Le sommeil des bébés est unique et distinct de celui des adultes. Au fur et à mesure que votre enfant se développe, ses habitudes de sommeil vont passer de cycles courts avec des réveils fréquents à des cycles de sommeil plus longs et plus rythmés avec des périodes de réveil plus longues.

Il est essentiel de comprendre cela afin d’éviter de faire des erreurs. Nous allons vous montrer comment faire des siestes et des soirées agréables.

Le bébé dort beaucoup à la maternité

A l’accouchement, le calendrier de sommeil du bébé est le même qu’in utero : il dort beaucoup et a peu de périodes d’éveil.

Il lui faut 24 à 48 heures pour récupérer après l’accouchement. La deuxième nuit, c’est la  » java  » : votre enfant risque de ne pas bien dormir… et vous non plus.

Ne vous inquiétez pas, cela ne veut pas dire que cela va persister… ou que votre enfant va faire ses nuits. Vous remarquerez que son horaire de sommeil change un peu au bout de quelques jours, notamment au retour à la maison : votre bébé devrait dormir un peu moins.

Les trois premiers mois de la vie d’un bébé sont un tourbillon d’activités.

Votre bébé peut dormir 16 à 20 heures par jour… mais seulement 2 à 3 heures à la fois. Toutes les 24 heures, il connaît 8 à 9 cycles de sommeil.

Comme votre enfant ne fait pas la différence entre le jour et la nuit, il connaît de brefs cycles de sommeil ponctués de réveils. Il passe par des phases de sérénité et d’agitation. Dans cette phase de sommeil agité, il s’endort : il peut imiter, bouger ses mains et ses jambes…

Cependant, ne vous y trompez pas : il n’est pas éveillé. Vous risquez de le réveiller de sa torpeur si vous allez le voir ou le câliner à ce moment-là… Vous devrez attendre l’arrivée du prochain train du sommeil.

LIRE AUSSI :   Témoignage d'un père célibataire : le seul régle que mes enfants doivent respecter

Entre l’âge de trois et neuf mois, le nouveau-né commence à faire la distinction entre le jour et la nuit.

La durée du sommeil augmentera la nuit et diminuera au cours de la journée. Votre bébé sera capable de distinguer le jour de la nuit et commencera à dormir toute la nuit, c’est-à-dire pendant 5 à 6 heures d’affilée.

Le sommeil lent et le sommeil paradoxal se produiront chez votre bébé, tout comme chez les adultes. Les tout-petits, quant à eux, commencent par le sommeil paradoxal et passent ensuite au sommeil léger à cet âge.

Les micro-éveils sont dispersés tout au long de ces brefs cycles, qui durent environ 1h à 1h10. Encore une fois, ne vous précipitez pas dans sa chambre avant qu’il ne pleure vraiment, car cela pourrait l’empêcher de se rendormir.

Pour éduquer votre enfant au cycle jour/nuit, vous pouvez maintenant l’habituer à dormir avec une lumière allumée pendant la journée. De même, n’ayez pas peur de faire du bruit tout au long de la journée, mais de manière raisonnable, pour lui faire comprendre que le monde est vivant. S’il se réveille au milieu de la nuit, gardez votre voix calme et les lumières éteintes ou en sourdine.

Un meilleur sommeil et moins d’inquiétudes à un an

Les habitudes de sommeil de votre enfant ressemblent de plus en plus à celles d’un adulte, et il est capable de bien dormir tout seul. À cet âge, il n’est pas rare que les soirées s’améliorent.

Cependant, quelques minutes d’éveil sont envisageables entre chaque cycle : il peut parler, pleurer un peu ou appeler. Apprenez-lui à se rendormir tout seul, s’il en a un. Bien entendu, s’il ne se rendort pas au bout de 5 minutes ou si les pleurs s’intensifient, vous pouvez vous approcher et le réconforter.

Les cauchemars ou les terreurs nocturnes, ainsi que les petits soucis au moment du coucher, sont courants à cet âge. Rassurez-le en lui disant que vous n’êtes pas loin et qu’il n’a rien à craindre.

LIRE AUSSI :   5 choses pour savoir que vous êtes un parent toxique

L’autonomie et le retour au calme commencent vers l’âge de trois ans.

Les cycles de votre enfant seront plus longs, allant de 1h30 à 2h. Les réveils nocturnes deviennent normalement moins fréquents et s’espacent à cet âge pour les nourrissons qui ont du mal à obtenir une nuit complète de sommeil. Vous devriez remarquer une différence dans les habitudes de sommeil de votre bébé, et le début de l’école y contribuera également.

Naturellement, chaque enfant est unique, avec sa propre personnalité, ses antécédents et son rythme. Le sommeil est une expérience d’apprentissage formidable, tant pour le nourrisson que pour les parents. L’objectif est d’avoir un comportement calme avec votre enfant, notamment en développant une routine nocturne. Bonne nuit, mes chéris !