Pour les ParentsA partir de quel âge peut-on laisser son enfant seul à la...

A partir de quel âge peut-on laisser son enfant seul à la maison ?

Tôt ou tard, tous les parents se demandent quand il est approprié de cesser d’utiliser les services d’une baby-sitter et laisser leur enfant se débrouiller seul à la maison. Il est important de trouver des repères et de recevoir des conseils pour accompagner l’enfant dans cette étape d’autonomie. Voici quelques conseils…

Laisser un enfant seul à la maison avant 7-8 ans, NON !

Avant l’âge de 7 ou 8 ans, il est clair qu’il n’est pas envisageable de laisser un enfant seul à la maison, même si l’environnement est sûr. En effet, avant cet âge, l’enfant n’a pas réellement conscience du danger et a tendance à céder à ses impulsions aventureuses.

Par la suite, la question de l’âge idéal pour laisser l’enfant seul à la maison dépend en grande partie de sa maturité, ainsi que de l’attitude des parents. Si les parents ont tendance à être surprotecteurs, il est peu probable que l’enfant se sente prêt à vivre seul, même pour une heure. De même, si les parents n’ont jamais donné à leur enfant un peu d’indépendance, il ne sera pas enthousiaste à l’idée de les voir partir pour une après-midi ou une soirée.

Comme pour tout apprentissage, la transition doit se faire progressivement en tenant compte des réactions de l’enfant et en veillant à ne pas lui transmettre les propres inquiétudes des parents.

Mon enfant est-il prêt à être laissé seul à la maison ?

Avant de prendre la décision de ne plus recourir à une baby-sitter, il est important de s’assurer que votre enfant est prêt à être seul à la maison. La première condition pour cela est que l’enfant soit disposé à accepter cette situation. Il est donc primordial de demander à l’enfant s’il est d’accord avant de tenter l’expérience. Cependant, il est important de vérifier que l’enfant ne répond pas simplement oui pour faire plaisir aux parents, car les enfants ont parfois du mal à dire non, surtout s’ils ont l’impression que cela peut faire plaisir à leurs parents.

LIRE AUSSI :   Comment faire face à la jalousie du grand à la naissance d'un bébé ?

Pour être certain que l’enfant est réellement prêt, il est important de se baser sur son tempérament et ses réactions. Certains enfants ont une grande facilité à jouer seul dans leur chambre sans éprouver d’angoisse, et pourront accepter la solitude dès l’âge de 6 ou 7 ans. En revanche, d’autres enfants ont une imagination très fertile qui peut les rendre plus craintifs en l’absence de compagnie, avec des bruits anodins prenant des proportions inquiétantes. Dans ce cas, il est important de prendre des précautions supplémentaires pour éviter que l’expérience ne se solde par une crise d’angoisse pour l’enfant.

Comment préparer mon enfant à prendre soin de lui ?

Pour aider votre enfant à prendre l’habitude de se débrouiller seul, commencez par vous absenter pendant des périodes très courtes, par exemple pour aller chercher du pain, faire une petite course ou rendre visite à une voisine. Expliquez à l’enfant où vous allez chaque fois que vous partez.

Lorsque vous revenez, félicitez l’enfant pour son comportement en votre absence, mais sans en faire trop. Demander à l’enfant si tout s’est bien passé risque de lui faire croire que votre absence est un événement exceptionnel et que quelque chose de grave pourrait se produire pendant votre absence.

Si vous retrouvez l’enfant en pleurs, encouragez-le à vous raconter ce qui s’est passé. Cela peut aider à dédramatiser la situation et à expliquer que le bruit qui l’a effrayé n’était que le réfrigérateur, par exemple.

Précautions à prendre avant de sortir et de laisser bébé seul

Il est important de ne pas surcharger votre enfant de consignes strictes, mais il ne faut pas hésiter à donner des recommandations et à passer en revue les situations qui pourraient se présenter en votre absence. Cela aidera l’enfant à trouver ses repères et à ne pas paniquer au moindre événement imprévu. Même le plus responsable des enfants ne possède pas la vigilance d’un adulte, en raison de son manque d’expérience et de sa taille plus petite, ainsi que d’une vision moins mature. Il n’y a donc rien de mal à prendre des précautions en matière de sécurité.

Publicité
LIRE AUSSI :   10 excellentes raisons de se réjouir à l'idée de devenir tatie ou tonton !

Voici quelques précautions que vous pouvez prendre avant de partir :

  • Fermez les pièces dangereuses telles que la cuisine, la salle de bain, le garage et l’atelier où vous rangez vos outils.
  • Posez des limites strictes : ne pas ouvrir la porte, ne pas laisser entrer d’étrangers dans la maison, ne pas sortir de la maison et ne pas se mettre à la fenêtre. Vous pouvez également « sécuriser » les fenêtres pour éviter que l’enfant ne tombe.
  • Prévoyez de quoi manger, boire et jouer pour éviter que l’enfant ne cherche partout et ne prenne des risques inutiles.
  • Idéalement, il est bon d’avoir une personne de confiance à proximité à qui l’enfant peut s’adresser en cas de besoin ou pour être rassuré. Si ce n’est pas possible, laissez un numéro de téléphone préenregistré dans le téléphone de l’enfant et déjà affiché au moment de votre départ.

Ces précautions s’appliquent pour une absence en journée. En revanche, pour les sorties nocturnes, il est préférable d’attendre que l’enfant soit plus âgé et habitué à vos absences pendant la journée. Les repères changent la nuit et les choses peuvent devenir plus inquiétantes. Même l’enfant le plus calme peut paniquer et en garder des séquelles pendant longtemps. Lorsque vous devez franchir cette deuxième étape, suivez les mêmes étapes que pour une absence en journée. Prévoyez des sorties courtes et proches de votre domicile au début, et où vous pouvez être contacté à tout moment.

A partir de quel âge peut-on confier son enfant à son petit frère ou petite sœur ?

Il est important de ne pas tenter le diable en laissant un enfant seul à la maison tant qu’il n’est pas suffisamment à l’aise et que son petit frère ou sa petite sœur est encore un bébé pouvant avoir des crises de larmes ou de régurgitation. Cela serait une trop grande responsabilité pour l’enfant. Pour éviter d’entraver son développement, emmenez le plus jeune avec vous lorsque vous sortez et laissez l’enfant plus âgé à la maison, s’il est d’accord. Cela lui donnera un sentiment de fierté et l’aidera à prendre ses responsabilités.

LIRE AUSSI :   Siège-auto : son bébé a cessé de respirer après 2 heures de trajet, cette maman alerte tous les parents

À partir de 10 ou 11 ans, l’enfant peut être suffisamment mature pour prendre en charge son frère ou sa sœur, à condition que le plus jeune ne soit pas un enfant difficile.

Exclusive content

Latest article

More article