6 astuces pour faire manger n’importe quoi à votre bébé

0
109
6 astuces pour faire manger n'importe quoi à votre bébé-min (1)
© Photo : Bigstockphoto

C’est dans ses premières années que le bébé développe une tendance à aimer certains aliments plus que d’autres. C’est une période où il sera en mesure de faire le tri entre tous ce qu’il pourra être bon à son gout. Elle est connue sous le nom de la période de diversification.

Notons aussi qu’à ce stade, l’enfant commencera à développer ses propres habitudes alimentaires. Ces derniers pourront rester avec lui pendant des années à venir. Alors, Ici, les petits détails compteront énormément. Ça représentera une étape qui pourra influencer le cours de sa vie.

C’est là où il sera le plus susceptible d’apprendre de nouvelles règles liées à la nutrition. Or, pendant les prochaines années, vous pouvez vous attendre à ce qu’il puisse passer par une phase de néophobie alimentaire…

La néophobie alimentaire représente une étape par laquelle passera le jeune enfant, où il se mettra à rejeter les aliments en bloc. Des légumes, dans la majorité des cas.

En outre, vous pouvez faire une immense faveur à votre enfant en l’aidant à développer le bon sens du goût par rapport aux aliments variées.

Par la suite, on vous donnera 6 astuces incontournables que vous pouvez implémenter directement à son régime alimentaire pendant sa petite enfance. Allons-y !

1. Combinez le sucré avec du salé

De nature, les enfants seront attirés vers aliments sucrés ; même el lait maternel est doté d’un tel goût. Alors, profitez-en pour donner la chance à votre nourrisson de déguster à vos mélanges originaux…

Vous pouvez opter pour une purée Avocat-banane. Ou de la patate douce combinée avec quelques légumes comme les épinards et les petits pois. Ce genre de mélanges fournira les nutriments nécessaires à votre bébé tout en gardant une saveur sucrée agréable à son goût.

2. Le fromage, c’est la solution magique !

Si votre enfant trouve du mal à avaler certains aliments, vous pouvez opter pour la sauce de fromage pour camoufler les goûts que votre enfant trouvera désagréable. Que ce soit pour les épinards, du brocoli ou de la courgette… vous n’avez qu’à y rajouter une belle touche de fromage, et le tour sera joué.

LIRE AUSSI :   8 choses pour lesquelles les mamans culpabilisent souvent à tort

Cette méthode permettra à votre enfant de consommer légume d’une façon agréable sans lui serrer la main pour le faire. Pour ceci, voici une recette de sauce de fromage facile à préparer :

  • Une cuillère à soupe de beur
  • Une cuillère à soupe de farine
  • 150 ml de lait
  • 50 g de Gruyère râpé

3. Soignez l’apparence du plat

Laisser faire votre créativité dans la présentation de vos plats. N’hésitez pas à utiliser des légumes coupés en différentes formes. Ou de choisir des aliments de différentes couleurs : des spaghettis, du jambon, des carottes râpés, des petits pois, des tomates, etc.

En créant des plats d’une façon artistique, vos suscitez l’intérêt de votre enfant, et ainsi, il sera plus ravi de le finir.

4. Faites des plats faciles à consommer

A partir du moment où votre enfant sera en mesure de se débrouiller tout seul, vous pouvez lui donner un coup de pouce en facilitant la consommation de ses plats. Vous pouvez le faire en optant par de la nourriture sous la forme de boulettes.

N’hésitez pas à être créative : les boulettes de viandes, de poulets, de pomme de terre, de légumes variés, etc. Ici les choix sont presque infinis. Vous pouvez toutefois ajouter du basilic si vous trouvez que ça manque de goût…

Une petite astuce consiste aussi à rajouter de la pomme râpée dans votre boulette de poulet au moment de sa préparation. Ceci leur donnera un goût succulent que votre bébé ne résistera pas.

5. Misez sur ses aliments préférés

Un aliment dit « copain » représente le type de nourriture que votre enfant éprouve du plaisir à consommer. Une chose qu’on pourra utiliser pour l’inciter à venir sur table, car dans ce cas il sera le plus réceptif à nos approches visant à le faire découvrir de nouvelles saveurs.

Vous pouvez toutefois accompagner les aliments connus chez votre enfant avec des aliments nouveaux. Essayez de nouvelles combinaisons, de nouvelles recettes, ou faites-le goûter des types de légumes qui n’a jamais connu auparavant. Ceci lui permettra d’enrichir son bagage nutritionnel.

LIRE AUSSI :   Ces phrases que les mamans ne devraient pas dire à propos des papas

6. Ne baissez jamais les bras

Il existe des périodes où il sera juste difficile pour votre bébé d’avoir un appétit pour quoique ce soit ; en particulier pendant la période de la poussée dentaire où il subira des douleurs au niveau de la gencive. Ou encore pour le cas de certaines maladies où il aura beaucoup de mal à avaler. Néanmoins, l’appétit reviendra souvent avec le temps et votre petit sera de nouveau en mesure de se nourrir sans difficultés.

Un autre point qu’on souhaiterait évoquer c’est l’importance de la persistance avec votre bébé : une exposition visuelle répétée à un aliment pourra lui faire changer d’avis à un certain moment. En particulier dans la période de la petite enfance où les néophobies alimentaires seront à leur pic.

En leur proposant un aliment d’une façon récurrente, vous favoriserez son acceptation de la part de votre bébé… ça pourra aller jusqu’à 15 fois dans certains cas. C’est pour ça que vous ne devez jamais baisser les bras!

Si vous trouvez que le problème persiste, vous pouvez opter pour un spécialiste tel qu’un orthophoniste ou un ergothérapeute. Il sera en sorte d’identifier quel genre de troubles présents chez votre gamin (d’alimentation ou d’oralité) puis il optera pour le traitement le plus convenable.

Conclusion :

Un enfant subit une multitude de changements dès ses premières années. Les changements liés à son régime alimentaire sont tout autant une pièce importante du puzzle.

Suite à ça, le rôle d’un parent serait de fournir une alimentation variée tout en s’adaptant avec la réaction de son gamin. Ceci pourra être réalisé par l’utilisation des astuces citées précédemment dans cet article.