Pic de croissance : Reconnaître les signes, conseils pour le gérer

0
90
Pic de croissance Reconnaître les signes, conseils pour le gérer-min
© Photo : Istock

Votre enfant pleure-t-il beaucoup et demande-t-il plus souvent du lait ? Depuis quelques jours, il est grincheux et somnolent ? Il s’agit peut-être d’un pic de croissance. Ces phases sont normales, et tous les enfants les traversent au cours de leur première année de vie. Mais comment savoir s’il s’agit d’un pic de croissance ? Et comment pouvez-vous aider votre enfant à franchir ces étapes critiques de sa croissance ? Voici quelques suggestions pour gérer les poussées de croissance de manière saine.

Pourquoi mon enfant a-t-il des croissances en flèche ?

Les poussées de croissance sont une composante typique du développement d’un enfant.

En revanche, certains nouveau-nés ne présentent aucun symptôme, tandis que d’autres sont pris d’une tornade d’émotions et pleurent toute la nuit.

Il est essentiel de faire la distinction entre ces « pics de croissance » et les véritables poussées de croissance que connaissent les enfants à mesure qu’ils grandissent. Votre enfant ne se développe pas nécessairement ou ne prend pas de poids pendant une poussée de croissance.

Ces stades indiquent plutôt un moment d’éveil pendant lequel le nourrisson apprend de nouvelles choses. Il est habituel que les nouveau-nés traversent une période de régression après chaque nouvel apprentissage significatif, qui peut se manifester pendant une poussée de croissance.

Lorsqu’un nouveau-né apprend à grimacer, à se retourner, à se tenir debout, à marcher, à attraper son premier hochet, etc., il est fort probable qu’une forte poussée de croissance s’ensuive.

Les pics de croissance ont leurs propres circonstances.

Les pics de croissance se produisent tout au long de la première année de vie d’un bébé. La règle des 3-6-9, qui décrit les âges auxquels un enfant est censé connaître une poussée de croissance, est souvent utilisée par les parents.

Le premier pic de croissance d’un bébé peut survenir entre 7 et 10 jours après la naissance, mais elle passe souvent inaperçue. Les premiers jours de l’existence d’un bébé sont souvent caractérisés par des pleurs et des tétées fréquentes tout au long de la journée et de la nuit.

LIRE AUSSI :   20 choses que vous ne savez pas sur les bébés

Vers l’âge de 3 semaines, le deuxième pic de croissance commence. Il s’agit souvent du pic le plus spectaculaire que connaîtra votre bébé. Les pics de croissance suivantes se produisent vers l’âge de 6 semaines, 3 mois, 6 mois, et finalement vers l’âge de 9 mois.

Signes caractéristiques d’un pic de croissance

Plusieurs symptômes peuvent vous aider à déterminer si votre enfant connaît ou non une poussée de croissance :

  • Bébé pleure plus que d’habitude pendant la journée
  • Il semble irritable et agité pendant la journée
  • Il réclame plus de lait, de jour comme de nuit : qu’il soit nourri au biberon ou au sein, votre enfant demande à téter plus fréquemment et son rythme est complètement perturbé
  • Son sommeil est agité, il se réveille fréquemment la nuit
  • Bébé a besoin d’être dans vos bras, de sentir votre présence. Nous vous recommandons d’envisager le portage, qui peut vous aider et vous soulager pendant cette période. Porter votre nourrisson dans une écharpe vous permet de vaquer à vos occupations tout en gardant votre enfant près de vous et sans contrainte de poids.

Calmer un enfant pendant un pic de croissance

Avant tout, pendant que votre enfant traverse un pic de croissance, vous devez le rassurer. Toutes ces révélations sont nouvelles pour lui et peuvent le laisser perplexe. Elles nécessitent également une dépense d’énergie supérieure à la normale.

Alors consolez-le, bercez-le dans vos bras, portez-le plus souvent si cela le rassure. Vos partenaires pour traverser ces moments délicats seront le porte-bébé et le contact peau à peau.

Si votre bébé réclame du lait, c’est qu’il en a besoin. Il n’est pas nécessaire de l’affamer, mais plutôt de prêter attention à ses besoins. Les jeunes parents ont souvent peur de modifier la routine des tétées ou des biberons par crainte de faire quelque chose de mal, alors que ces demandes supplémentaires sont normales et importantes pour le nourrisson.

LIRE AUSSI :   Voici pourquoi c'est une excellente idée de voyager avec votre maman une fois par an

Quelle est la relation entre les pics de croissance et l’allaitement ?

Le corps humain, en particulier celui de la mère, est miraculeux. Pendant les poussées de croissance, votre production de lait maternel, ainsi que sa qualité et son contenu, se modifient automatiquement et suivent les demandes de votre bébé à chaque tétée. On appelle cela « la magie » !

N’oubliez pas d’adapter votre régime alimentaire, de boire beaucoup d’eau et de vous reposer dès que possible. Allaiter plus souvent peut provoquer une gêne au niveau des seins, qui sont continuellement stimulés par les multiples tétées du bébé. C’est le moment pour les femmes de prendre soin d’elles.

N’ayez pas peur d’employer des soins adaptés sur vos mamelons, d’utiliser des coussinets ou des coquilles, ou d’exprimer votre lait pour que le père ou le coparent puisse prendre le relais avec un biberon de temps en temps. Lors de l’allaitement, une poussée de croissance est tout aussi difficile pour le bébé que pour la maman, alors n’hésitez pas à demander de l’aide si vous vous sentez dépassée.