GrossesseMassage femme enceinte : ce que vous devez savoir avant de prendre...

Massage femme enceinte : ce que vous devez savoir avant de prendre rendez-vous

La grossesse est une période unique et précieuse dans la vie d’une femme, souvent accompagnée de nombreux bouleversements physiques et émotionnels. C’est le moment idéal pour prendre soin de soi et profiter d’un massage spécialement adapté aux femmes enceintes Ce massage prénatal offre de nombreux bienfaits, tels que l’apaisement des douleurs articulaires, la réduction des tensions dorsales, l’amélioration de la circulation sanguine, la facilitation de la digestion et de la respiration, et bien sûr, la détente et le bien-être. Mais comment choisir le bon moment, le bon endroit et le bon praticien pour profiter pleinement de ces avantages ? Dans cet article, nous vous guidons à travers les conseils d’experts pour vous aider à faire le meilleur choix pour votre massage femme enceinte.

En quoi consiste le massage prénatal ?

Le massage prénatal est une technique de massage spécialement conçue pour les femmes enceintes afin d’apaiser les douleurs et les tensions accumulées au cours de la grossesse. Ce massage implique des mouvements délicats tels que des effleurages, des frictions et des pressions légères sur le corps.

Les gestes sont doux et non brutaux, et s’effectuent de bas en haut pour favoriser le drainage du corps. Pendant le massage, vous êtes allongée sur le dos, sur le côté ou bien assise sur une chaise spécialement conçue pour éviter de supporter le poids du ventre durant la séance.

Massage femme enceinte : À quel moment est-il recommandé de faire un massage ?

Le massage prénatal, également appelé massage pour femmes enceintes, est généralement considéré comme sûr pour la grossesse. Toutefois, par mesure de précaution, il est couramment recommandé de ne pas le pratiquer au cours du premier trimestre.

LIRE AUSSI :   Calcul du congé maternité : comment ça fonctionne ?

En effet, les trois premiers mois présentent un risque de fausse couche plus élevé et le fœtus n’est pas encore totalement stabilisé. De plus, la majorité des instituts préfèrent ne pas proposer de massages prénataux après le huitième mois de grossesse, afin de prévenir tout risque de déclenchement de contractions.

Comment sélectionner un professionnel compétent ?

Bien qu’il n’existe pas de diplôme officiel et obligatoire pour pratiquer le massage prénatal, certaines écoles de formation en bien-être offrent des certifications spécifiques à cette discipline.

Afin d’assurer une expérience optimale et sécurisée, il est conseillé de se renseigner sur la réputation de l’institut et de s’assurer que le praticien a suivi une formation appropriée et est conscient des précautions à prendre.

L’importance d’un professionnel attentif au bien-être de la femme enceinte est mise en avant, capable d’adapter le protocole de massage selon les besoins de la cliente et de veiller à son confort, en personnalisant sa pratique.

Précautions à prendre en compte

Publicité

Selon un kinésithérapeute spécialisé dans les massages pour femmes enceintes, il est crucial de vérifier les produits utilisés lors d’un massage prénatal.

Ces produits doivent être aussi neutres que possible et, idéalement, biologiques. Des huiles telles que l’amande douce, l’avocat, le sésame ou l’abricot, ainsi que le beurre de karité, sont recommandées pour leur composition végétale sans composants chimiques.

Contre-indications éventuelles

Si la grossesse se déroule sans problème, il n’y a généralement pas de contre-indications.

Toutefois, en cas de grossesse à risque, il est préférable de consulter son médecin ou sa sage-femme avant de recevoir un massage.

LIRE AUSSI :   Top 20 des phrases maladroites à ne pas dire le jour de l'accouchement

Ces professionnels pourront éventuellement fournir des conseils sur la pression à exercer ou la position à adopter.

Produits à éviter

Il est recommandé d’éviter les huiles minérales (dérivées du pétrole) et de mauvaise qualité. En ce qui concerne les huiles essentielles, certaines mises en garde sont formulées car elles peuvent provoquer des réactions indésirables et être potentiellement toxiques si mal utilisées.

Par précaution, il est préférable de ne pas les utiliser pendant la grossesse ou de consulter un professionnel expérimenté en aromathérapie, qui maîtrise les modes d’administration et les dosages appropriés.

Enfin, il est déconseillé d’utiliser des sources de chaleur comme les bouillottes, les compresses et les pierres chaudes, car elles pourraient provoquer un relâchement musculaire et une dilatation indésirables.

Quelle position adopter ?

Pour éviter de s’allonger sur le ventre, le massage prénatal est généralement effectué en position latérale, c’est-à-dire en « chien de fusil », en alternant les côtés, ou sur une chaise spécialement conçue pour ne pas supporter le poids du ventre.

Il est important pour le praticien de s’adapter à la femme enceinte et de l’écouter, car elle seule connaît la position qui lui convient le mieux.

Lorsqu’elle est allongée sur le dos, il est recommandé d’incliner légèrement le dossier de la table de massage et de surélever les genoux à l’aide d’un coussin pour soulager les lombaires.

Les mouvements à éviter

Lors d’un massage prénatal, il est recommandé d’effleurer le ventre au lieu d’exercer une pression dessus. Les gestes doivent être doux et moins profonds, en évitant toute brutalité.

LIRE AUSSI :   Profitez de votre congé maternité : Les top 12 choses à faire

Il faut également éviter certains points d’acupuncture, comme ceux situés au niveau des malléoles ou des épaules, et ne pas exercer de pression sur les jambes. Tous les mouvements doivent être effectués du bas vers le haut, des mollets vers le cœur, pour favoriser le drainage.

Quels sont les bienfaits du massage prénatal ?

Le massage prénatal est bénéfique pour soulager les tensions au niveau des lombaires et des cervicales, l’inconfort causé par de mauvaises postures, les douleurs musculaires et articulaires, et les sensations de jambes lourdes.

Même s’il ne guérit pas ces problèmes, le massage aide à réduire les petits désagréments associés à la grossesse. Il est également mentionné que le massage peut améliorer la mobilité du bassin, facilitant l’accouchement et le portage du bébé après la naissance.

Recevoir un massage est avant tout une occasion de se relaxer, de s’éloigner de l’aspect médical de la grossesse, de se reconnecter à son corps et d’aider l’organisme à récupérer. Une heure de massage est souvent comparée à une nuit de sommeil en termes de bienfaits, reste à en faire l’expérience pour confirmer cette idée.

Avant de quitter je vous invite à lire aussi : 

Exclusive content

Latest article

More article