L’emmaillotage d’un bébé la nuit est-il efficace ?

0
29
L'emmaillotage d'un bébé la nuit est-il efficace-min
© Photo : Istock

Quelle idée saugrenue d’envelopper son enfant dans un morceau de tissu ! On imagine un saut dans le temps. Peut-être, mais un nombre croissant de mères emmaillotent leur nourrisson.

L’emmaillotage d’un bébé : du maillot à la gigoteuse

L’emmaillotage ? Selon Catherine Rollet*, spécialiste de l’histoire de l’enfance, sur le site de nos confrères magicmaman, la tradition remonte à la nuit des temps. En Asie centrale, en Amérique latine et en Europe, les mères enveloppaient solidement leur nourrisson dans un morceau de tissu pour le protéger du froid et des animaux. Lorsque la mère devait partir, il arrivait même qu’elle accroche l’enfant à un clou. L’historien affirme qu’au fil du temps, une symbolique complète a émergé en Europe autour de cette activité. Selon un médecin du XVIIe siècle, il était crucial d’emmailloter le nourrisson avec les bras le long du corps et les jambes écartées pour combattre sa nature animale. Ainsi, on peut être certain qu’il marchera correctement sur deux pieds plutôt qu’à quatre pattes. Seul le fervent défenseur de l’enfance Jean-Jacques Rousseau a exprimé un siècle plus tard un certain scepticisme à l’égard de cette méthode de coercition des enfants. La gigoteuse ou la turbulette, qui porte bien son nom, n’est apparue que dans les années 1970 pour libérer les nourrissons. Le bikini a tout de suite été inclus dans le domaine des bizarreries du musée.

Un bébé emmailloté se sent en sécurité et protégé

La Couverture Miracle a été introduite en France en 2007 par la société Red Castle, spécialisée dans les articles de soins pour nouveau-nés. Elle est commercialisée avec succès aux États-Unis depuis 2003. L’idée ? Pendant les trois premiers mois, l’emmaillotage du nourrisson favorise un bon sommeil diurne et nocturne. Les nourrissons crient ou pleurent souvent à haute voix avant de s’endormir. Les coliques ont plusieurs causes, notamment les petits tracas liés à leur nouvelle existence et les coliques provoquées par des intestins non développés. Ils peuvent trouver dans la Couverture Miracle des courbes consolantes qui ressemblent au liquide amniotique du ventre de leur mère. Ils ont le sentiment d’être enveloppés, et la légère pression exercée sur leur ventre soulage toute gêne. Les mamans qui l’ont essayé sont ravies car, dans la majorité des cas, leur bébé soupire de soulagement et s’endort.

LIRE AUSSI :   10 choses révèlent que vous êtes un bon parent

L’emmaillotage des bébés est une technique courante.

Que faut-il en penser ? Est-il vraiment indispensable d’utiliser les techniques que nos grands-mères, voire nos arrière-grands-mères, utilisaient pour calmer nos jeunes enfants ? Oui, répond sans hésiter Isabelle Gambet-Drago, experte en massages infantiles. Surtout si l’on considère le chemin parcouru depuis Jean-Jacques Rousseau ! Il n’est plus nécessaire d’enfermer leurs jambes ou de les garder emmitouflés toute la journée. La Couverture Miracle maintient les bras le long du corps, mais donne aux jambes la possibilité d’être couvertes tout en pouvant bouger ou d’être à l’air libre.

Isabelle Gambet-Drago décrit qu’un nouveau-né fait des mouvements incontrôlables. Il tend les bras devant lui puis les rétracte rapidement, c’est le réflexe de Moro, et cela le fait sursauter ou le réveille, ce qui le fait pleurer. Il trouve cela très inquiétant. On le tient en respect et on évite ces secousses en l’enveloppant dans la couverture. Pour les bébés – et leurs parents – il n’y aura plus de nuits blanches.

Notre massothérapeute affirme que l’écharpe aide également les bébés à apprendre à connaître leurs limites physiques. Cela les réconforte lorsqu’ils ont du mal à s’adapter à la vie dans notre environnement aérien. De plus, selon tous les experts, les nouveau-nés prématurés peuvent parfois s’attacher spontanément à la paroi de leur berceau comme s’ils cherchaient le toucher. sans doute pour se sentir moins livrés à eux-mêmes… Il faut reconnaître que l’emmaillotage n’est plus très courant : selon Isabelle Gambet-Drago, les mamans en France évoquent automatiquement des images de « camisole de force et de Moyen-Âge ». Mais lorsque nous leur expliquons comment cela fonctionne, leur point de vue change. Il est vrai qu’au début, nous hésitons à trop le serrer.

Quel est l’avis des médecins sur l’emmaillotage ?

Le Dr Dominique Léronas, pédiatre à l’hôpital Antoine-Béclère de Clamart, près de Paris, trouve le concept d’emmaillotage intriguant. De manière inattendue, un nouveau-né s’endort avec les bras pliés. Ainsi, les services de néonatologie en tiennent de plus en plus compte lors des soins. Cette couverture représente, à mon avis, un pas en arrière. Les bébés se calment souvent en suçant leurs doigts ou en mettant leurs mains dans leur bouche. Et un expert met en garde : « Soyez prudents, l’emmaillotage ne doit pas prendre la place des bras des parents, qui sont cruciaux à cet âge. Sans aucun doute, un bébé a besoin de beaucoup de disponibilité. Mais c’est normal puisque rien n’est comparable à l’odeur et à la sensation de la chair d’une mère ! Le Dr Myriam Szejer, psychothérapeute en maternité, est encore plus réservée. Elle n’y est pas opposée, mais seulement lorsqu’il est médicalement nécessaire de confiner des nourrissons très vulnérables, comme les prématurés. Il est vrai que les nourrissons ont une certaine appréhension initiale de leur nouvelle vie. Mais l’emmaillotage les fait régresser ; ils doivent s’adapter à leur nouvelle réalité. Alors, vous êtes pour ou contre ? Il serait dommage de s’en priver si votre enfant est vraiment capricieux, que vous êtes fatiguée par des nuits blanches et que vous pensez que cela le calme. Cependant, rien ne vous empêche de consulter un médecin pour avoir des conseils.

LIRE AUSSI :   La méthode Brazelton pour apprendre la propreté aux bébés

Bébé emmailloté : Témoignages

J’étais assez hésitante à le faire, mais une amie m’y a forcée, et mon bébé a cessé de gigoter. Il semblait ne plus souffrir et souriait. Je pensais que c’était du scotch !

La mère de Mael, Sophie, a deux mois.

La tension était due au manque de sommeil et à l’accouchement d’un deuxième enfant. Actuellement, si Victor crie, je l’emmaillote et il se rendort paisiblement.

Maud est la mère d’Achille, âgé de deux ans, et de Victor, âgé de trois ans.

Quand mon enfant est né, je l’ai emmailloté dans un drap sur un coup de tête car il était assez agité et inquiet. Il a vraiment poussé un soupir de soulagement la première fois ! Cependant, il faisait tellement les cent pas que le drap ne tenait plus en place. J’ai appris par la suite l’existence de la Couverture Miracle. Comme un côté est nettement plus long que l’autre et qu’il peut être tourné plusieurs fois, mon nourrisson a été maintenu fermement. C’est absolument merveilleux. Au bout de trois mois, j’ai arrêté car il avait commencé à jouer avec ses mains et je ne voulais pas l’en priver.

Claire, mère de Thomas, quatre mois

Référence : @Magicmaman.