Le vol de prénom : pouvez-vous choisir le même prénom pour votre bébé que vos proches ?

0
614
Le vol de prénom-min
© Freepik

La naissance de votre bébé approche à grands pas ? Il est temps de lui choisir un prénom et vous êtes confus ? Vous avez choisi un prénom, mais un ami ou un membre de la famille l’a déjà choisir pour son enfant avant vous ?

Que faire ? Faut-il « voler » le prénom pour l’attribuer à votre loulou ?

Le vol de prénom : pouvez-vous choisir le même prénom pour votre bébé que vos proches ?

 

« Comment a-t-elle osé faire ça » ? Maud souhaitait choisir le prénom de « Melchior » pour son bébé depuis plus de sept mois, mais sa belle-sœur qui vient d’accoucher lui l’a « volé ». A vrai dire, elle a été en colère et cela l’a vraiment blessée.

Elle était confuse et ne savait pas comment réagir face à cette situation. Pour elle, c’était une « trahison ».

En effet, choisir un prénom pour notre enfant n’est pas une mince affaire. Comme Maud, on a parfois de nombreuses idées en tête avant même le jour J.

A vrai dire, un grand nombre de parents indiquent que le « vol de prénom » est un véritable phénomène.

Récemment, le site Today a mené une enquête auprès de ses lecteurs, indiquant que la plupart des parents penseraient qu’il ne fallait pas prendre un prénom si une autre famille avait l’idée de le choisir pour leur petit.

Parle-t-on du « copyright » sur les prénoms ?

 

Comme vous le savez, le choix du prénom d’un petit n’est pas une chose aisée. Alors, faut-il prendre en considération les prénoms déjà choisis par nos amis et membres de la famille pour ne pas être déçu ? Que faire si jamais un proche choisi le prénom qui nous a déjà fait craquer ? Doit-on être en colère contre lui ? Peut-on tout de même choisir ce même prénom pour notre loulou ?

Pour la blogueuse The Stir, les parents peuvent opter pour le prénom qu’ils souhaitent, même si un proche l’a déjà choisi pour son petit bout.

LIRE AUSSI :   20 prénoms masculins chics et bobos : des noms adorables, mignons et peu courant !

Personne ne peut leur interdire de prendre cette décision.

De plus, si vous évitez de choisir un prénom parce qu’il a été déjà « pris » ou « réservé » par un ami, sachez que c’est illogique, puisqu’il pourrait ne pas rester dans votre cercle d’ici quelques années, voire deux ou trois mois.

Le « vol » de prénom est vraiment un sujet sensible

 

Ces dernières années, le choix d’un prénom pour notre bébé fait appel à nos sentiments et goûts.

« Je serais vexée qu’une collègue ou un membre de famille opte pour le même prénom que l’un de mes bébés, surtout si elle ne me téléphone pas pour me prévenir », indique Audrey, maman de Nina, 5 ans et Léon, 2 ans. Elle ajoute qu’elle n’a aucun droit sur les prénoms et que ceux-ci ne lui appartiennent pas. « D’autres petits s’appellent sans doute déjà comme ça », relativise-t-elle.

Dans un forum, Sarah indique que sa sœur avait un prénom coup de cœur et que Sarah souhaitait le choisir pour sa future fille depuis plusieurs années.

Sachant cela, si j’avais une fille, je me sentirais inapproprié de la donner à moins d’en discuter d’abord avec elle et ensuite…Je vais sans doute la tenir au courant avant de le « voler ». Je sais que le prénom ne l’appartient pas et je n’ai pas besoin de son accord, mais ça me parait anormal et illogique. « C’est un sujet très sensible et je dois la contacter pour m’assurer que cela ne la dérange pas », ajoute-t-elle.

Votre bébé sera unique, quoiqu’il arrive

 

Quand on demande l’autorisation préalable de notre proche, cela pourrait, parfois, calmer le jeu. Mais dans certaines situations, cela peut vraiment blesser la personne.

Pourquoi ? Le prénom choisi peut refléter une histoire. Souvent, les parents le choisissent car il représente un truc important pour eux, une identité, une histoire, etc.

LIRE AUSSI :   20 jolis prénoms pour fille qui commencent par la lettre O

Voir quelqu’un le « voler », c’est comme s’il porte atteinte à l’identité des parents et de leur bébé.

Mais si jamais vous avez envie de choisir un prénom pour votre bébé, faites-le sans trop réfléchir.

Que vos proches soient en colère ou pas, c’est votre bonheur qui compte le plus, ainsi que celui de votre enfant.

Références :

  1. Magicmaman.com