Pour les Parents"Je désire un vingtième enfant afin d'avoir autant de filles et de...

« Je désire un vingtième enfant afin d’avoir autant de filles et de garçons. »

Un couple qui dirige une tribu géante rêve d’accueillir un petit nouveau. Ce sera le vingtième de la bande, et ils croisent les doigts pour qu’il y ait autant de garçons que de filles…

Chris, 42 ans, et Desiree Hart-Spegal, 35 ans, se sont croisés en 2013 grâce à des potes en commun. C’était un coup de foudre instantané, et hop, ils se sont mariés en juillet 2014, à peine quelques mois plus tard. Ils ont immédiatement mis les bouchées doubles pour faire des bébés, et bam, leur première petite princesse, Christa, a pointé le bout de son nez en juin 2015. Avec l’envie d’avoir une tribu de ouf, ils ont vraiment réalisé leur rêve : huit marmots ensemble, et ils en avaient déjà chacun un de leur côté avant de se trouver. Maintenant, c’est la totale, avec 19 enfants au compteur. Et devine quoi ? Ils rêvent déjà d’en avoir un vingtième, ils lâchent ça à SWNS comme si c’était une super idée de week-end.

Une famille de 19 enfants

Avant de croiser la route de Chris, Desiree Hart-Spegal jonglait déjà avec la parentalité, étant la maman de Maliki (18 ans), Makaila (17 ans) et Andrew (10 ans). Pendant ce temps, son chéri était déjà papa de la team Skyler (21 ans), Gavin (20 ans), Braden (19 ans), Kaden (16 ans), Jayden (13 ans), Sarayia (13 ans), et les jumeaux Chevelle et Donny (10 ans).

Puis, ils se sont rencontrés, ont mis leurs familles ensemble dans le même bateau, et ont agrandi leur équipage avec huit marmots : Christa (8 ans), Izabella (7 ans), Christopher Jr (6 ans), Lily (5 ans), Heavenly-Grace (4 ans), Elliesiah (3 ans), Breiella (1 an) et Zeke (6 mois). Ça fait un sacré paquet de petits monstres sous le même toit !

Les 19 enfants de Chris et Desiree Hart-Spegal font la pose avec une pote de la famille.

Tout ce joyeux bazar cohabite dans la même baraque, à Forth Worth, au Texas (États-Unis), sauf les deux aînés de la team qui ont posé leurs valises à Spokane, dans l’état de Washington. Chez eux, Chris et Desiree partagent leur piaule avec le dernier en date, tandis que les plus grands se dépatouillent dans les cinq autres chambres de la baraque. Les deux mecs plus âgés se serrent dans une chambre, et les trois p’tits derniers partagent une autre. Les filles plus grandes squattent à trois dans leur chambre, et il y a aussi une chambre pour les quatre gamines suivantes et une autre pour les trois du milieu.

LIRE AUSSI :   Mon bébé dort très peu, est-ce normal ?

Avec autant d’enfants, faut bien un peu d’organisation, mais selon Desiree Hart-Spegal, c’est peanuts pour sa tribu. Avec l’expérience, elle a mis au point ses propres tactiques : « Je suis une championne pour me rappeler des dates, et je les motive à ranger plusieurs fois par jour, histoire que ça parte pas en cacahuète à la fin. Quand c’est l’heure des bouffes, j’arrange les assiettes en fonction des tranches d’âge, pour pouvoir faire les portions facilement et sans prise de tête. »

Les parents veulent un vingtième enfant

Chris et Desiree Hart-Spegal pensaient avoir atteint la limite avec Breiella, mais en décembre 2022, ils ont découvert que la famille allait encore s’agrandir. En janvier, la nouvelle est tombée : c’était un petit gars en route. « On voulait vraiment un autre garçon. On était aux anges », raconte Chris. Le petit Zeke a pointé son nez le 15 juin 2023, et les parents sont sur un petit nuage, tellement heureux qu’ils envisagent déjà un vingtième. Pas de planification serrée, ils laissent faire la nature et la maman fait des tests de grossesse à tout va, en espérant que la cigogne vienne encore les voir.

« Chez nous, ça pousse comme des champignons. Dix filles, neuf garçons. J’suis partante pour un vingtième bébé, question d’égaliser un peu le match », confie Désirée, qui trouve ça « trop cool » d’être enceinte. Mais même si elle vise un vingtième avec autant de filles que de garçons, elle est ouverte à l’idée d’élargir encore la tribu : « Moi, ça me dérange pas d’en prendre plus. J’adore avoir cette bande d’enfants. On est une famille recomposée super déjantée, mais parfaite à notre façon. On continue la fête, encore et encore », dit-elle. Chris, lui, kiffe les personnalités uniques de chacun de ses gosses, et il adore voir à quel point ils sont tous différents. Il balance que ce qu’il « préfère », c’est « assister à leur évolution » : « C’est vraiment l’aventure ultime de ma vie. Et je dis pas ça à la légère, c’est la méga bénédiction, soyons honnêtes ».

Publicité
LIRE AUSSI :   Avoir des enfants rapprochés : bonne ou mauvaise idée ?

Exclusive content

Latest article

More article