Pour les ParentsComment créer un attachement sécurisant avec votre enfant ?

Comment créer un attachement sécurisant avec votre enfant ?

Les enfants ont besoin de relations fiables et de confiance. C’est ce qui leur permet d’être en sécurité tout en explorant le monde avec leur curiosité débordante.

Un bébé ne peut pas s’épanouir sans être entouré de personnes qui lui sont proches, qui le protègent et prennent soin de lui.

Pour satisfaire sa soif naturelle de découverte et d’exploration, un gamin a besoin d’une relation solide qui lui offre protection et sécurité.

Dès sa naissance, un bébé se tourne instinctivement vers ceux qui s’occupent de lui et répondent à ses besoins de proximité et de sécurité, généralement sa maman et son papa.

Mais il peut également trouver une source de soutien et de sécurité auprès d’autres personnes comme ses grands-parents ou les nounous qui prennent soin de lui.

Comportement et qualité de l’attachement

Naturellement, les enfants ont des comportements qui leur permettent de se rapprocher de leur mère, de leur père ou d’autres personnes qui s’occupent d’eux.

Ils pleurent, crient, s’accrochent, suivent ou cherchent la proximité, ce qui fait partie de leur comportement d’attachement normal.

Lorsqu’ils se trouvent dans des situations effrayantes ou inconnues, les enfants utilisent ces techniques pour se rapprocher de vous.

En tant que parent, vous comprenez généralement ces signaux de votre enfant et y répondez de manière appropriée : vous vous tournez vers lui, le réconfortez, le prenez dans vos bras et le calmez.

La sécurité d’un enfant dans sa relation avec sa mère et son père dépend principalement des expériences de rapprochement qu’il vit.

Publicité

Plus votre enfant apprend qu’il peut compter sur votre proximité et vos soins, plus il se sent en sécurité dans sa relation avec vous.

LIRE AUSSI :   10 choses révèlent que vous êtes un bon parent

En même temps, si vous les encouragez (sans les pousser) à explorer et à participer à des activités adaptées à leur âge, ils commenceront à développer un sentiment d’indépendance et de réussite.

Le développement de la relation d’attachement

Quand un bébé et ses parents se lient, ils développent un attachement spécial.

Voici quelques trucs pour comprendre comment cet attachement grandit au fil des premières années de la vie :

Premiers mois de vie

Votre gamin commence à vous reconnaître comme ses géniteurs.

Il découvre que vous êtes ceux qui réagissent à ses signaux et comblent ses multiples demandes.

À cet âge, il se sent en sécurité principalement grâce à des câlins et des contacts physiques fréquents.

Il doit petit à petit s’habituer à s’éloigner du corps de sa maman.

Environ 3e mois de vie

Votre enfant peut clairement vous identifier en tant que papa/maman parmi les autres personnes.

Il s’adresse spécifiquement à vous pour exprimer ses besoins.

Il est déjà capable de communiquer de manière plus claire.

Pour se sentir proche de vous, il ne compte plus seulement sur un contact physique étroit.

Environ 7 à 8 mois de vie

La plupart des enfants se lancent désormais dans leurs premières aventures autonomes.

Leurs facultés mentales et émotionnelles sont tellement bien développées qu’ils vivent plus intensément la séparation d’avec leur maman ou leur papa.

Votre petit a besoin d’être rassuré lorsqu’il s’éloigne de vous, explore de nouvelles choses et essaie de se débrouiller.

Tout son comportement lié à l’attachement (pleurs, câlins) est désormais orienté vers le maintien de proximité avec vous ou un autre responsable.

La relation avec vous en tant que parents se transforme progressivement en un lien émotionnel continu, qui se renforcera davantage au fil des années.

LIRE AUSSI :   Pourquoi vous ne devriez pas lever la jambe de votre bébé lorsque vous changez sa couche

Au fur et à mesure que l’enfant grandit, il n’a plus besoin d’une présence constante de ses soignants pour se sentir en sécurité.

Il devient de plus en plus capable de rechercher de façon autonome la proximité de personnes familières et de s’éloigner à nouveau pour explorer.

Il a intériorisé sa « base sécurisée » sur laquelle il peut toujours compter.

Même les enfants en situation de handicap développent une relation étroite avec leurs soignants et vice versa.

Cependant, dans certains cas de handicap, comme l’autisme, l’enfant montre peu ou pas de comportement d’attachement.

Cela peut être très stressant pour les parents et peut rendre difficile l’accès et l’établissement de relations avec leur enfant.

Voici comment encourager l’attachement sécurisé

  • Sois attentif/attentive à ton bout de chou.
  • Sois attentif/attentive à ses besoins d’affection et de lien.
  • Réponds immédiatement et console ton enfant avec patience lorsqu’il pleure.
  • Accorde-lui suffisamment de temps, surtout lorsque tu le prends en charge, que ce soit pour l’allaiter ou le nourrir.
  • Profite de ces moments pour lui parler, en lui expliquant ce que tu fais, par exemple.
  • Respecte le besoin de contact de ton enfant. S’il veut être avec toi, prends-le dans tes bras et câline-le.
  • Remets-le en place lorsqu’il montre qu’il en a assez.
  • Si ton petit s’intéresse à toi ou à son environnement, montre-lui ta joie et encourage sa curiosité.

Quand la relation avec l’enfant est difficile

Il peut arriver que certaines mamans éprouvent des difficultés à établir un lien étroit avec leur bébé et ressentent peu de joie envers leur enfant.

LIRE AUSSI :   Avoir un deuxième enfant peut nuire à la santé mentale des parents

Le bébé peut avoir du mal à se connecter avec elles et leurs tentatives de contact peuvent ne pas être réciproques.

Parallèlement, ces mamans peuvent être anxieuses et préoccupées par la sécurité et le bien-être de leur bébé.

La tristesse, le doute de soi et le désespoir peuvent être renforcés par des sentiments de honte, d’échec et de culpabilité quant à leur capacité à être de bonnes mères.

Ces sentiments, ou des sentiments similaires, peuvent indiquer la présence d’une dépression post-partum.

Il est important de noter que la dépression post-partum est une condition traitable et qu’il est crucial d’agir rapidement.

Si vous vous sentez souvent déprimée, constamment dépassée, anxieuse ou stressée dans votre rôle de mère, il est essentiel de demander de l’aide.

Cela s’applique également si votre enfant présente des difficultés particulières en raison d’un handicap ou d’une maladie.

N’hésitez pas à consulter votre sage-femme ou votre pédiatre pour obtenir des informations sur les services de soutien et de conseil pour les parents de nourrissons et de jeunes enfants dans votre région.

Il existe également des services d’aide précoce disponibles dans de nombreuses communautés, qui peuvent offrir un soutien et un accompagnement aux parents dans le soin de leur enfant.

Cela peut inclure l’intervention de sages-femmes spécialisées qui peuvent apporter leur soutien aux parents dans le développement et l’accompagnement de leur enfant au cours de la première année de vie, en particulier dans des situations stressantes.

Des informations supplémentaires peuvent être obtenues auprès des services locaux de la jeunesse ou de la santé.

Exclusive content

Latest article

More article