Accouchement : les films vs la vie réelle

0
147
Accouchement les films vs la vie réelle-min
© iStockphoto

L’accouchement, comme beaucoup d’autres aspects de la vie, n’est pas ce qu’il semble être dans les films…

Dans les films, on voit la future maman se présenter à la clinique en fauteuil roulant, serrant affectueusement la main de son mari et pratiquant avec assiduité l’haleine de chien. Toute l’équipe l’attend.

Dans le monde réel : La future maman doit attendre deux heures que le personnel déjà surchargé l’installe, tandis que son mari va se garer et en profite pour prendre des chips au distributeur automatique tout en signant son arrêt de mort. Madame est terrifiée et se demande si, par hasard, serrer suffisamment fort les jambes ne pourrait pas le faire passer.

L’affliction

Dans les films : La mère traverse son épreuve avec calme. C’est une agonie presque indescriptible. Ses cheveux sont un peu désordonnés pour apparaître ainsi, mais c’est un chignon négligé qui attire l’attention sur son joli visage (maquillé).

Ses jambes minces, fortes et, bien sûr, correctement épilées sont visibles à travers le drap de la salle d’accouchement. Bien sûr, elle fronce un peu les sourcils, mais elle reste éblouissante en toute situation.

Dans la vie réelle : la mère vit des expériences proches de l’exorcisme. Elle crie pour empêcher toutes les personnes qui l’entendent de se reproduire pour le reste de leur vie.

Son visage est défiguré, ses pieds sont gonflés au point de ne plus rentrer dans les étriers, elle n’a qu’une jambe cirée sur deux (elle a abandonné avant de se vider de son sang à cause des coupures), elle a le visage de la souffrance, et c’est hideux.

Le moment de la naissance

Dans les films : le bébé émerge en quelques secondes, tout le monde est fou de joie, et tout le monde pleure avec passion.

Dans la vie réelle : le bébé a d’autres choses à faire, la mère lutte depuis des heures, et tout le monde est épuisé et pleure.

LIRE AUSSI :   Selon l'étude, les enfants qui se couchent tard ont plus de troubles

Le bébé lui-même

Dans les films : Le bébé est né propre et beau, et il a déjà un ou deux mois dans les films. Il fait des bruits de « areuh » en ouvrant grand les yeux. Incroyable. Il a fait sa toilette et fait probablement ses nuits. Il doit avoir terminé le lycée maintenant.

Dans la vie réelle : il est tout fripé, a un crâne de forme bizarre, est enduit d’un liquide non identifié et n’est pas vraiment attirant. Faites un paiement !

Les heures qui suivent

Dans les films : la mère allaite son enfant dans son lit quelques heures plus tard. Elle est fraîche, en pleine forme, son ventre a disparu, elle semble sortir d’une thalasso.

Dans la vraie vie : elle se demande comment elle irait aux toilettes maintenant qu’elle n’a plus de vagin, elle a le ventre d’une femme enceinte de six mois, ses seins sont douloureux, elle a mal partout, elle pleure à cause des hormones et de la prise de conscience que ce n’est que le début. On dirait qu’elle sort d’un film d’horreur

Morale de l’histoire : L’accouchement dans les films sonne mieux, mais la vérité est autre chose. Mais le rôle de maman dans la vraie vie apporte bien plus de bonheur que les films.