Pour les ParentsÀ quel âge mettre son bébé dans un grand lit ?

À quel âge mettre son bébé dans un grand lit ?

Le passage d’un lit à barreaux à un grand lit marque une étape cruciale dans la vie d’un enfant. Mais à quel âge faut-il mettre bébé dans un grand lit ?

Voici la réponse avec quelques conseils pour vous faciliter l’adaptation à ce nouvel espace de sommeil.

À quel âge mettre son bébé dans un grand lit ?

Il n’y a pas de règles strictes, mais il y a une période où les enfants manifestent le désir de passer à un grand lit. En général, cela se produit entre 2 et 3 ans. La pédiatre Béatrice Di Mascio a expliqué à enfant.com qu’il n’y a pas de précipitation à avoir pour faire cette transition.

En général, le passage au grand lit se fait lorsque l’enfant est suffisamment grand pour descendre seul de son lit et surtout s’il en exprime le souhait.

Certains signes peuvent aider les parents à déterminer si c’est le bon moment pour que leur enfant change de lit. Par exemple, lorsque l’enfant commence à escalader les barreaux, qu’il est propre et peut se rendre aux toilettes seul la nuit, ou s’il a besoin d’espace et donc d’un matelas plus grand. Dans ces cas-là, il est temps de songer à lui acheter un grand lit.

Un passage en douceur

Le passage à un grand lit est une étape importante pour l’autonomie de l’enfant. Cependant, cela implique un changement dans ses repères et dans le sentiment de sécurité qu’il avait avec son lit à barreaux. Afin de faciliter cette transition et d’atténuer les éventuelles perturbations du sommeil, il est essentiel d’adopter une approche douce.

LIRE AUSSI :   Sa mère ne veut pas être nounou à plein temps pour son enfant, une jeune maman très contrariée

Impliquer son enfant :

Impliquer l’enfant dans le processus est recommandé. Il est préférable de le laisser participer à l’installation du nouveau lit. Effectuer ce changement en son absence risque de le déstabiliser. Il peut également être bénéfique de conserver son ancien lit pendant un certain temps, afin qu’il puisse choisir où dormir et s’adapter à son propre rythme.

Sécurité :

Pour assurer sa sécurité, il est possible de commencer par utiliser un lit bas afin de prévenir les chutes. Les barrières de lit peuvent également être utiles pendant la période d’adaptation. Si l’enfant se lève désormais seul la nuit, l’ajout d’une veilleuse ou d’une lampe de poche qu’il peut allumer lui-même peut le rassurer.

La chambre :

Lorsqu’il est temps de changer de lit, il est préférable d’éviter de modifier la décoration de la chambre en même temps. L’enfant a besoin de conserver certains repères, et le simple fait de passer à un lit plus grand représente déjà une grande évolution dans son environnement. Incorporer les mêmes peluches qu’il avait dans son ancien lit peut également faciliter son adaptation.

Maintenir les mêmes rituels du soir :

Même si l’enfant passe à un lit pour adultes, cela ne signifie pas qu’il est soudain devenu grand. Il est donc important de maintenir les mêmes rituels du soir afin qu’il se sente en sécurité et à l’aise. Sans ces rituels, il aura plus de difficultés à s’endormir.

Publicité

Il a toujours besoin de ce moment de complicité avec ses parents, que ce soit autour d’un livre ou lors d’un câlin. De plus en plus de parents utilisent également des bruits blancs pour aider leur enfant à s’endormir, ce qui peut être une solution efficace.

LIRE AUSSI :   Jusqu'à quel âge un bébé doit-il dormir dans une turbulette ?

Son premier grand lit

Lorsqu’il est temps d’acheter le premier grand lit, il peut être difficile de savoir quel modèle choisir. Certains lits sont spécialement conçus pour faciliter cette transition en douceur. Par exemple, le lit de transition pour enfant peut être utilisé à partir de l’âge de 2 ans et est légèrement plus grand que le lit bébé à barreaux.

Il est caractérisé par sa faible hauteur, ce qui permet à l’enfant d’être autonome pour monter et descendre seul. Il est équipé de deux barrières, une longue et une amovible, pour éviter les chutes. Le lit au sol est une autre option qui permet à l’enfant de passer progressivement à un espace sans barreaux. Étant proche du sol, il réduit les risques de chute.

Il est important de rappeler qu’il n’y a pas de règles strictes à suivre dans ce processus. Chaque parent peut aborder ce changement à sa manière. L’écoute de l’enfant et la création d’un environnement où il se sent bien et en sécurité dans son espace de sommeil sont les points clés.

Exclusive content

Latest article

More article