Pour les ParentsUn enfant de 4 ans est mort après s'être étouffé dans un...

Un enfant de 4 ans est mort après s’être étouffé dans un château gonflable

Une petite fille de 4 ans est décédée des suites d’un tragique accident. Alors qu’elle jouait dans un château gonflable, elle s’est emmêlée dans la corde et est morte étranglée.

C’était le 13 mai dernier, une journée ensoleillée à Mykolaiv, une ville paisible du sud de l’Ukraine. Anna et sa petite fille Valeria se trouvaient dans un parc d’attractions, profitant des manèges et des activités amusantes. Alors que la fin de leur visite approchait, la petite Valeria, âgée de seulement 4 ans, implorait sa maman pour quelques minutes supplémentaires de jeux. Intriguée par la demande insistante de sa fille, Anna céda finalement à sa requête, consentant à laisser Valeria s’amuser encore un peu.

Le temps s’écoulait, et Anna commençait à ressentir une légère inquiétude. Elle chercha du regard les trois membres du personnel chargés de surveiller le château gonflable où Valeria jouait. L’absence de rires joyeux et de babillage enfantin lui sembla étrange, et son inquiétude grandit. Sentant une pointe de panique l’envahir, elle s’approcha du personnel et leur demanda de jeter un coup d’œil à l’endroit où se trouvait sa précieuse petite fille. Leurs regards se croisèrent, remplis de préoccupation, alors qu’ils se hâtaient tous ensemble vers la structure du château gonflable, ignorant l’incertitude qui flottait dans l’air. Et là, ils la découvrirent : Valeria, emmêlée dans les cordes, une scène qui plongea Anna dans un abîme d’effroi et d’angoisse.

Des tentatives pour réanimer la fillette

Dans une tragédie impensable, les liens du château gonflable se sont transformés en pièges mortels pour la petite Valeria. Au début, Anna, sa mère, avait simplement pensé que sa fille s’était évanouie à cause de la chaleur intense du jeu. Dans un geste instinctif de panique, elle tenta de la réveiller, espérant que tout n’était qu’un malheureux accident. Natalia Kuchynska, une amie proche de la famille, expliqua plus tard au Daily Mail : « Au début, Ana pensait que Valeria s’était évanouie en jouant dans la chaleur et a essayé de la réveiller ». Mais rapidement, l’horrible réalité se révéla à eux.

LIRE AUSSI :   Lorsque l’éducation « bienveillante » me saoule

Un témoin, horrifié par la situation, alerta immédiatement les secours, tandis que d’autres visiteurs du parc, bouleversés, s’efforçaient de sauver la vie de la fillette. Des gestes désespérés furent entrepris, passant de l’eau sur son visage, pratiquant le bouche-à-bouche et des compressions thoraciques. Cependant, le parc ne disposait pas de personnel médical qualifié pour intervenir en cas d’urgence. Dans un acte de solidarité spontanée, quelqu’un réussit à faire venir un dentiste d’une clinique voisine. Ce dernier, impuissant face à l’ampleur du drame, examina l’enfant avec empressement, essayant de la réveiller avec de l’ammoniaque et en agitant une lumière devant ses yeux. Mais malheureusement, malgré tous les efforts déployés, Valeria fut déclarée morte à l’arrivée de l’ambulance, plongeant sa famille et les témoins dans une douleur et un chagrin incommensurables.

Une enquête ouverte

Face à ce tragique accident, une enquête fut immédiatement ouverte, déterminée à révéler les faits entourant cette tragédie. Sergiy Shaikhet, chef de la police dans l’oblast de Mykolaiv, déclara : « Il a été établi de manière préliminaire qu’une fille de 4 ans s’était empêtrée dans les boucles du mur d’un château gonflable alors qu’elle jouait dessus. Selon les conclusions préliminaires des experts, l’enfant est décédée des suites d’une suffocation. » La propriétaire du château gonflable, responsable de la sécurité du parc d’attractions, fut arrêtée, désormais confrontée à une sentence pouvant aller jusqu’à huit ans d’emprisonnement si elle est reconnue coupable. Une issue incertaine dans cette quête pour obtenir justice dans une affaire qui a coûté la vie à une innocente petite fille.

Les structures gonflables, sources de nombreux accidents

Une étude de l’Université de Géorgie a révélé que depuis l’année 2000 (Publié par l’American Meteorological Society), il y a eu 479 accidents et 28 décès liés aux châteaux gonflables, principalement dus à des combinaisons de vent et à diverses causes telles que les collisions entre enfants, les chutes, les suffocations lorsque les enfants sont piégés dans une structure qui se dégonfle, les brûlures, etc.

LIRE AUSSI :   Coronavirus et le confinement : Les pédiatres exhortent à ne pas retarder la vaccination des bébés

Le Dr Gary Smith, auteur de l’étude, a souligné l’importance de prendre des mesures de précaution, notamment en plaçant les châteaux gonflables sur une surface plane sans obstacles, en faisant descendre les enfants dès les premiers signes de dégonflement, en respectant les limites de capacité et en supervisant activement les enfants. La surveillance constante des adultes est essentielle pour assurer la sécurité des enfants sur ces structures.

Exclusive content

Latest article

More article