8 ans est-il le nouvel âge de la préadolescence ?

0
90
8 ans est-il le nouvel âge de la préadolescence-min
© Photo : 123RF

Les parents et les enfants traversent de nombreux changements pendant la préadolescence, c’est pourquoi il est si important de se comprendre et de s’écouter. Nous vous expliquerons comment reconnaître quand votre enfant grandit et comment gérer les changements.

8 ans est-il le nouvel âge de la préadolescence ?

La préadolescence. Un phénomène très intriguant qui touche tout le monde mais qui le laisse aussi perplexe. Cette période se situe entre le stade de « latence » de l’enfant, qui dure entre 5 et 6 ans, et l’adolescence, qui dure jusqu’à 13 ans environ. C’est une période de transition qui marque le début du développement de l’enfant. C’est généralement à cette période que l’on vit les fameuses crises d’adolescence, intolérables et déterminées. Le meilleur !

Selon un certain nombre de recherches, la préadolescence dure entre 8 et 13 ans. Ces études expliquent également l’influence de la pression sociale et médiatique sur les futurs adolescents. Nous sommes tous deux d’accord pour dire que le spectre est très large, mais que l’enfant et son entourage passent avant tout. Il est impossible de fixer un âge précis. Il suffit de garder un œil sur les indicateurs d’alerte pour savoir quand un jeune s’approche de cette période.

La préadolescence est une période de transition entre l’enfance et l’adolescence pour les enfants. Les questions d’identité sont extrêmement complexes à ce moment-là. Ils ont souvent besoin de compréhension et d’aide.

Quels sont les symptômes de la préadolescence ?

  • Indicateurs physiologiques : L’enfant commence à changer physiquement à ce stade. On observe un changement de la voix, de la pilosité pubienne et faciale, et de l’aspect de la poitrine. Des changements normaux peuvent effrayer les enfants. Les seins des filles, par exemple, sont encore, malheureusement trop souvent, un défi pour eux. Lorsqu’elles sont à l’école primaire, certaines d’entre elles ont déjà un physique de « jeune femme ». Rien d’extraordinaire, même si cela peut être un défi sur le plan éthique. Ces habitudes désuètes, comme les garçons qui font des commentaires indécents et les filles dont on se moque, existent encore. Alors, une jeune fille voudra être aidée pour comprendre son corps et avoir confiance en lui malgré l’opinion des autres. C’est important ! Il en va de même pour les garçons, qui remarqueront une pilosité faciale croissante et une voix plus grave. À cet âge, tout est sujet à dérision. Et ce n’est certainement pas typique.
  • Indicateurs de comportement : Pendant cette période, le jeune commencera à vouloir plus d’autonomie et exprimera de fortes préférences pour des choses comme les vêtements, les téléphones, le maquillage et les excursions. Et c’est typique ! En grandissant, les enfants apprennent de ce qu’ils voient. Rien ne peut encourager un jeune à quitter la maison, pas même vous, la télévision, les médias ou d’autres personnes. Si les enfants veulent toujours s’adonner à des activités pour enfants, ils désirent aussi avoir un téléphone portable ou regarder davantage la télévision. En réalité, la préadolescence est une dissociation de la vie domestique. Elle se produit lorsque le jeune comprend qu’il existe d’autres façons de vivre et de se comporter que celles pratiquées à la maison. Il commencera également à se comporter comme lui-même, peut-être même à tenter de vous tromper. À ce stade, ils ont besoin d’attention et de considération. Pour profiter de leur préadolescence plutôt que de la subir, ils auront besoin de supervision.
LIRE AUSSI :   Quel rôle les pères jouent-ils dans l'éducation des enfants ?

Que pouvez-vous faire pour aider au mieux votre enfant ?

Vous devez d’abord prêter attention à votre jeune. Il va sans dire que l’adolescence et la préadolescence sont des périodes particulièrement difficiles pour se développer et apprendre. Il est rare qu’un jeune puisse comprendre et gérer seul ces périodes. Il est essentiel de prêter attention à ses plaintes, ses souhaits, ses inquiétudes et ses caprices et de trouver un équilibre entre ce qu’il veut et ce qui est réellement réalisable. Rassurez votre enfant sur ce qu’il est en train de devenir et sur ce qui l’attend. Assurez-vous que votre jeune sait que les changements corporels sont parfaitement naturels, par exemple lorsqu’ils se produisent. Le développement de nouveaux seins, de nouveaux cheveux et d’une nouvelle masse corporelle est courant.

Vous devez accompagner votre jeune et l’aider à comprendre que tout est normal et que tout le monde vit ces expériences de temps en temps. Que vous soyez en avance ou en retard n’a aucune importance. Les préadolescents ont simplement besoin d’étudier et de ne pas être éblouis par les attentes de la société à leur égard. Dans Talking to Tweens : Before Things Go Wrong with Their 8- to 12-Year-Old, Elizabeth Hartley-Brewer conseille aux parents d’aider leur enfant à réaliser que ces changements sont normaux et que tous les enfants les vivent à un moment donné. »

Deuxièmement, vous devez être capable d’établir des limites. Un jeune adolescent commence à se forger ses propres opinions et désirs. Il se lance dans l’inconnu et, s’il n’est pas surveillé, il peut facilement plonger dans l’inconnu. Les parents doivent trouver un équilibre entre ce qu’ils veulent et ce qui est pratique. Un jeune doit avoir le droit d’être un enfant. Les publicités pour des vêtements, des cosmétiques et d’autres produits sont plus fréquentes dans la culture d’aujourd’hui.

LIRE AUSSI :   Bébé surdoué : 10 signes à guetter pour repérer un bébé surdoué