5 erreurs d’alimentation de bébé à éviter

0
364
5 erreurs dalimentation de bébé à éviter-min
© Getty Images

Il est assez simple de savoir comment nourrir correctement son enfant au cours des premiers mois. Cependant, lorsque votre enfant grandit, les choses peuvent devenir un peu plus délicates.

Il n’est pas toujours simple de suivre les phases de diversification, de savoir quels aliments lui donner dans quelles proportions, d’apprendre à contrôler ses envies de sucreries. Le Dr Michel Vidailhet, professeur retraité de pédiatrie à la faculté de médecine de Nancy, décrit les pièges à éviter.

1. Il est possible de donner trop ou trop peu de lait.

Le lait est indispensable à l’absorption du calcium, c’est pourquoi, dès l’âge d’un an, l’enfant doit consommer environ 500 ml de lait par jour, mais pas plus de 800 ml. Méfiez-vous du biberon nocturne, qui est devenu une sorte de rituel et devrait être abandonné.

Par contre, votre bébé refuse soudainement le biberon, vous devez lui substituer un produit laitier comme le yaourt ou, mieux encore, un lait fermenté à base de « lait de suite », qui lui apportera les mêmes nutriments que le lait de croissance.

2. Laissez la graisse de côté.

Méfiez-vous de la diabolisation du beurre sous prétexte qu’il fait grossir ! Lorsque votre enfant commence à se diversifier, vous diminuerez progressivement la quantité de lait que vous lui donnez.

Cependant, comme les lipides représentent 45 à 50 % des calories du lait, il est essentiel de compenser le manque de nutriments que cette réduction va engendrer. Bien sûr, il ne s’agit pas de distribuer des louches de crème fraîche à votre enfant, mais plutôt d’incorporer une modeste quantité de matières grasses dans chacun de ses repas, qui n’en seront que plus savoureux !

3. La consommation de sucre est excessive.

Bien sûr, votre enfant développera tout seul son goût pour les aliments sucrés.

En revanche, le sucre est une source d’énergie non négligeable qu’il faut modérer pour qu’il ne se substitue pas à des repas à plus forte valeur nutritionnelle.

LIRE AUSSI :   Gene Deitch, créateur légendaire de Tom et Jerry, est mort à l'âge de 95 ans

Par conséquent, on limite au maximum les crèmes dessert, les biscuits et les boissons !

4. Les jus de fruits doivent être utilisés avec prudence.

Les jus de fruits peuvent être séduisants à offrir aux jeunes, qui en sont généralement friands, car ils contiennent de la vitamine C.

Mais attention, ils ne doivent pas se substituer à l’eau et aux fruits ! Les fruits frais fourniront, en effet, un apport en fibres plus important.

5. Un excès de sel

Certains parents assaisonnent instinctivement les repas de leurs enfants avec du sel. Ce n’est que lorsque les plats sont « faits maison » qu’il est important de faire attention à la quantité de sel à utiliser. Les plats commerciaux étant généralement très salés, vous ne devez pas ajouter de sel supplémentaire.

Si vous n’avez pas le temps de préparer, les plats préparés pour bébé sont une bonne alternative. Ils fournissent à bébé tout ce dont il a besoin dans des proportions qui lui sont adaptées, et ce de manière très réglementée.

Référence :

  • paroledemamans.com : Candice PDM
  • Dr Michel Vidailhet