Top 10 des raisons d’arrêter d’utiliser les orthographes originales de prénoms

0
51
Top 10 des raisons d’arrêter d'utiliser les orthographes originales de prénoms-min
© Photo : Getty Images

Il existe deux types de parents : ceux qui donnent à leur enfant des noms supposés « traditionnels » et ceux qui se sentent obligés d’être uniques, jusqu’à l’orthographe du nom. On peut arguer que chacun est libre de faire ce qu’il veut. Mais, en réalité, il faut s’arrêter.

1. Nous ne pouvons pas les lire

Il y a beaucoup de lettres inutiles, parfois des consonnes doubles, des diphtongues, qui donnent un résultat hyper compliqué à partir d’un nom hyper simple. La devise de vie de ces parents est de se dire : « Pourquoi faire simple quand ça peut être compliqué ? » Bien sûr que ça l’est.

2. Cela ne vous rend pas plus « original »

Non, cela ne vous rend pas soudainement plus créatif et stylé juste parce que vous avez donné à votre enfant le nom de « Djonatthan » au lieu de Jonathan. Au pire, cela met en colère ceux qui interagissent avec votre enfant, et au mieux, cela rend malhonnêtes ceux qui complimentent l’orthographe de votre enfant. C’est ennuyeux et peu attrayant.

3. Votre enfant ne devient pas plus « unique » non plus.

Désolé, il ne le sera pas, mais ce n’est pas parce qu’il se fait appeler Floralysse qu’il va inventer les modes de demain. Il ne deviendra pas différent ou spécial à cause de cela, tout ce que cela fera, c’est le mettre mal à l’aise à l’école.

4. Parfois c’est trop moche

Non, ce n’est pas mignon d’écrire le nom d’Emilie « Aymillye ». Cela a juste la consonance d’un nom de bateau ou de drogue, il faut donc s’y habituer.

5. Ce n’est pas comme si nous étions à court de noms

Nous avons des volumes massifs avec les noms les plus populaires ou les plus bizarres du monde qui sont publiés chaque année, mais vous trouvez que c’est insuffisant ? Vous cherchez vraiment la petite bête ici, pour être honnête.

LIRE AUSSI :   Nos 20 prénoms favoris du mois de Juin pour filles

6. Un Djaizone n’a jamais été élu président de la République.

Il est communément admis que Djaizone aime brûler des automobiles et sécher les cours. Ne donnez pas à votre bebe un nom mal orthographié, le pauvre, ne le préparez pas à sa vie future.

7. C’est pas parce que c’est pas interdit qu’on peut lâcher prise non plus

Ainsi, tant qu’il utilise l’alphabet latin et qu’il ne lui fera pas de mal, il n’y a plus de règlement qui interdit d’épeler les noms de manière inhabituelle. Mais est-ce que cela signifie que l’on peut laisser faire ? Pas du tout, non.

8. Pas parce qu’il s’appelle Clittorryne, c’est plus facile de trouver un boulot

À moins qu’elle ne veuille faire du pole dance (sans manquer de respect aux pole dancers), ou devenir secrétaire médicale dans une clinique dentaire de la Drôme, le prénom Clittorryne ne l’aidera pas à trouver un emploi. Elle a une chance là-bas. Tout le reste est raté.

9. Il n’est pas nécessaire d’en rajouter une couche puisque nous savons à quel point votre enfant est spécial.

Il n’est pas nécessaire de donner à chaque enfant un nom à l’orthographe problématique afin de créer une différence puisque chaque enfant est unique. Pourquoi s’embêter, surtout quand tous ses copains finiront par l’appeler par son surnom ?

10. Sur le plan administratif, c’est une plaie pour tout le monde.

Lorsqu’il devra remplir des papiers administratifs, on lui demandera de répéter quatre fois l’orthographe de son prénom initial, et vous pouvez être sûr qu’il y aura toujours une erreur puisque le cerveau humain est incapable d’entendre et d’écrire un mot avec 27 lettres distinctes qui ne correspondent pas. Il sera donc plus simple de le nommer Tom comme tout le monde, un prénom simple.