Terrible two : Comment gérer la crise des deux ans chez mon enfant ?

0
279
Terrible two-min
© Fotolia

Comme pour le cas des adolescents avec leurs problèmes très répandus, et les adultes avec leurs crises multiples. Les petits enfants ont aussi leur part du gâteau. C’est une crise particulière qui se passe aux enfants âgés de deux ans, appelée comme son nom l’indique « La crise des deux ans ».

La crise des deux ans ou « The terrible two » en anglais, est une période où l’enfant qu’on a vu grandir sous nos yeux pendant les 2 ans précédents, commence à subir de grandes manifestations émotionnelles, ainsi que des comportements peu stable pendant un bon moment.

C’est une période qui engendrera des changements reconnaissables sur le comportement du petit, où dans beaucoup des cas, il commencera à dire beaucoup de « non » aux avances des adultes.

Dans ce qui va suivre vous trouverez des conseils basés des éclairages faites de la part de Laetitia Truelle, psychologue et fondatrice de la « Cabane Bleue », considéré comme un lieu d’écoute pour les enfants et parents à Paris.

Le terrible two entre mythe et réalité 

C’est une réalité qui existe vraiment. Elle peut se manifester sous la forme de fortes émotions chez le petit. Ces émotions sont le plus souvent connues sous la forme d’une grande colère.

Si on la nomme « The terrible two » en anglais, qui fait référence aussi au nom « terrible » en français, ce n’est pas pour rien, car beaucoup de parents la considèrent comme telle. Il y en a même qui ont subi des conséquences psychologiques suite à ça.

Il est intéressant de dire aussi que les symptômes peuvent varier considérablement d’un enfant à un autre.

Pourquoi elle se passe à deux ans ?  

Cette période commence le plus souvent chez l’enfant à partir d’un âge où il aura la capacité de marcher. Chez certains, cela peut commencer dés leurs 18 mois.

Cette période est considérée comme critique chez l’enfant, c’est là où il commence à découvrir le monde réel… un monde où il n’est pas le centre avec toute l’intention. C’est une période où on commence à lui poser des limites. On commence à limiter ses désirs en particulier.

Face à tout ça, une réaction naturelle survient soudainement. Une réaction où le petit se rendra compte de sa nouvelle position autant qu’individu dans la société, donc il voudra s’affirmer comme tel.

Combien de temps ça peut durer la crise des deux ans ?

Il n’existe pas un chiffre exact qui peut nous le dire avec précision. Mais dans la plupart des cas, ça peut durer jusqu’à ses 4 ou 5 ans. Apprendre à parler l’aidera considérablement, en ayant une telle capacité, il sera apte de s’exprimer avec les mots à la place des réactions gestuelles.

LIRE AUSSI :   Mon enfant se lève trop tôt

Dans la période entre les 2 et 5 ans, il s’orientera vers d’autres formes de satisfaction. Des formes qui auront un rôle important dans le développement de sa personnalité, qui lui apporteront également de l’aide pour surmonter la période des « Terrible Two ».

Comment identifier la crise des deux ans chez mon enfant ?

Comme on l’a dit auparavant, cette période sera identifiée par une grande manifestation émotionnelle chez le petit enfant. Une grande opposition aura lieu de sa part, il pourra tomber par terre et faire des roulements pour des choses inutiles.

Des grandes explosions de colère pourront être lieu, comme il pourra aussi bouder dans un coin pendant une bonne période… tout ça peut varier considérablement d’un enfant à un autre.

Faut-il s’inquiéter à ce propos ?

Bien au contraire ! C’est une étape à la fois naturelle et absolument cruciale, où le petit enfant commence à développer sa personnalité. Les réactions émotionnelles ainsi que les multiples oppositions qu’il pourra exprimer, feront de lui un individu avec une personnalité équilibrée.

Pour continuer dans ce même sens, la vraie inquiétude devrait être au sujet d’un enfant extrêmement sage, un petit gamin qui n’exprime aucune opposition durant cette période…

Comment faire si on se sent dépassés ?

Tout d’abord il faut faire confiance au processus, et d’essayer de garder notre calme en toutes circonstances. Dans la plupart des cas, ce n’est qu’une période qui ne durera pas très longtemps, surtout si en s’y prend avec sagesse.

Une autre méthode utile est celle de demander une aide extérieure. Vous pouvez consulter un professionnel à tout moment pour lui demander conseil.

La meilleure façon pour répondre aux colères de la crise des deux ans ou ailleurs ?

Cela peut considérablement dépendre de la relation entre les individus de la famille. Comment ils ont tendance à résoudre ces genres de scénarisons à l’intérieur de la maison.

Mais d’une manière générale, la meilleure façon de mettre fin à n’importe quelle émotion intense chez votre enfant, et par la reconnaissance. Vous aurez à lui montrer que vous comprenez ce qu’il ressent en ce moment.

Peu importe son émotion, que ça soi la peur, la colère, la tristesse ou la jalousie… montrez-lui que vous comprenez parfaitement sont ressenti, et qu’il ne doit pas y avoir honte.

LIRE AUSSI :   Qu'est-ce qui a changé après la naissance de mon troisième enfant ?

Mais faite en sore que ça reste dans le cadre de certaines limites aussi. Pour l’illustrer encore plus : le fait d’être en colère ne voudra pas dire qu’il pourra se permettre de frapper les autres sans conséquence …

Quel conseil à donner aux parents qui font face à cette crise en ce moment avec leurs enfants ?

La crise des deux ans, est une période où l’enfant sera soumis à de grands influx émotionnels. Il se dira constamment : « je veux être un adulte, maintenant ! ». Il voudra qu’une seule chose, grandir rapidement pour faire tous ce qu’il est incapable de faire en ce moment.

En étant au courant d’une telle réalité, on aura besoin d’agir avec notre enfant en faisant une communication directe avec son cerveau émotionnel. Inutile d’être rationnel avec lui est d’attendre grand-chose de sa part.

Vous pouvez altérer entre les deux modes : un mode où vous serez le plus proche de lui, et un autre où vous prenez vos distances en lui disant : « tu peux t’en aller, mais si tu veux un câlin après je serai ici ».

Un autre aspect important à mettre en considération, et votre aspect à vous. Si vous trouvez que la tache de parrainage devient une tache lourde, considérez le fait de vous relaxer, de prendre vos distances pendant un moment, ou de passer un weekend sur la plage entre couple…

Voici quelques phrases magiques pour gérer la colère de vos enfants

« Je te comprends, c’est normal de te sentir comme ça », « je vois bien que tu te sens en colère », « c’est naturel ça, tout le monde passe par là ».

Evitez au maximum de lui donner des ordres directs, mais essayez de lui donner des propositions à la place : Plutôt que « met ton bonnet », « tu préfères mettre quoi en premier, ton bonnet ou ton manteau ? ».

Conclusion

Le fait de passer par des périodes difficiles, nous apprendra beaucoup au sujet de nos enfants. Il nous permettra aussi de bâtir des réflexes qu’on pourra utiliser dans le futur.

Ce sont des périodes où le fait de garder son calme, et de se cultiver constamment représentent les meilleurs moyens pour surpasser ce genre de crises chez nos enfants. En lisant l’article précédent vous êtes maintenant bien informés sur le sujet de la crise des deux ans. Il vous reste juste de mettre le tout en action avec patience et engagement envers votre enfant.