BébéÊtre grand-mère, c'est une petite bulle de bonheur pur et simple

Être grand-mère, c’est une petite bulle de bonheur pur et simple

Isabelle a raconté à quel point elle était aux anges d’être devenue mamie. En passant du temps avec ses ptits bouts, elle a capté la magie d’un amour total sans prises de tête ni demandes particulières. Trop chouette, non ?

Isabelle a maintenant le titre de « super mamie » grâce à sa petite-fille et son ptit garçon. Elle nous a fait le plaisir de partager comment ces deux bouts de chou ont complètement bouleversé son quotidien. Trop mignon, vraiment !

Une annonce toute simple

Lors d’un rassemblement familial, c’est là que j’ai découvert que mon rôle allait bientôt passer à un niveau supérieur, celui de devenir mamie.

Mon fiston et ma belle-fille m’ont entraînée un peu à l’écart avec des sourires malicieux pour me révéler qu’ils préparaient un petit bout de chou. J’ai dû garder ce doux secret en moi pendant un certain temps, car ils voulaient attendre que les trois mois magiques se déroulent avant de le crier sur tous les toits. C’est dingue, mais c’est tombé pile poil, car le reste de la tribu a été mis au parfum à Noël, un vrai cadeau émotion pour nous tous.

La période de la grossesse

Isabelle était toute émotionnée, mais dès le début, son esprit a commencé à voguer vers ce futur bébé qui allait mettre du bonheur dans tous les coins de la famille et faire d’elle une super mamie.

C’est ouf, tu vois, c’est quelque chose qui te surprend sans que tu t’y attendes vraiment. L’excitation a monté petit à petit tout au long de la grossesse. Mon gamin me tenait au jus régulièrement. Un peu avant que le ptit bout pointe son nez, j’ai sorti les aiguilles à tricoter, acheté des minis cadeaux. C’était comme si je commençais déjà à me connecter à ce petit bout qui allait bientôt débarquer, j’étais déjà SA mamie à fond.

LIRE AUSSI :   Des nouveaux vieux prénoms : des idées nouvelles (ou recyclées)

Voir son enfant devenir parent

Un soir, le fils d’Isabelle l’a appelée tout joyeux pour lui annoncer que les choses bougeaient. Puis, le lendemain matin, un petit texto est arrivé, avec une photo trop mignonne, et un simple « tu peux venir » pour confirmer que sa petite-fille était là.

Et là, sans réfléchir, j’ai décollé direct ! J’étais aux anges à l’idée de la rencontrer enfin.

Isabelle était remplie d’une immense joie pendant tout le trajet qui la menait à cette nouvelle petite membre de la famille, qui n’avait que quelques heures de vie.

Une fois à l’hôpital, le truc qui m’a vraiment frappée, c’était de voir mon fils… en mode PAPA. Le jour où j’ai officiellement été promue grand-mère, ce qui m’a surtout frappée, c’est que mon fils, eh bien, il était devenu un vrai père, c’était un truc tellement dingue. Entre le bonheur de contempler ce bébé tout frais et l’émotion de voir mon fils dans ce rôle de papa, sérieux, y a pas de mots assez costauds pour décrire ça.

Publicité

Grand-mère dès la première seconde

À l’hôpital, Isabelle a été tout sourire en donnant un biberon à sa nouvelle petite princesse.

J’ai de la veine, tu sais, d’avoir une belle-fille et un fils qui m’accordent une place super spéciale dans leur vie. Et c’est carrément génial, parce que même quand je suis à fond dans mon taf et mes trucs à faire, ils me rappellent toujours combien ma petite-fille a besoin de sa mamie. C’est eux qui m’ont offert cette place trop chouette. Nos mômes, je trouve, c’est eux qui nous ancrent dans ce rôle de mamie. D’ailleurs, ils m’ont affublée d’un p’tit surnom unique : Mamisa. Franchement, c’est vraiment un spot magique, quoi !

LIRE AUSSI :   20 jolis prénoms indiens pour votre bébé

Une place privilégiée

Les petits-enfants, Isabelle en a DEUX à présent, et ils apportent vraiment du peps dans la routine des grands-parents.

T’as vu, j’aime bien faire tout plein de trucs avec mes ptits bouts : des spectacles, des sorties, tout ça… Mais les jours tranquilles, c’est tout aussi important. L’essentiel, c’est de vivre des moments, même simples, en étant ensemble. Au début, je me disais qu’il fallait en faire des tonnes pour créer ce lien, et maintenant que ma p’tite princesse a 3 ans et demi et mon ptit garçon a 2 ans, je m’aperçois que le lien magique qui nous unit est bien plus puissant que tout ça, et il a rien à voir avec ce qu’on fait, mais tout à voir avec qui on est l’un pour l’autre. C’est beau, non ?

 Un amour inconditionnel

Pour Isabelle, être Mamisa, c’est carrément un truc magique, parce que cet amour et ce lien super fort, ils sont là naturellement et grandissent tout le temps.

Cet amour-là, c’est comme un feu qui me brûle à l’intérieur. J’adore mes ptits bouts parce que c’est une histoire d’amour vraiment spéciale, qui surgit toute seule sans qu’on sache trop pourquoi. Être une mamie, c’est super, tu vois, pas de pression comme quand t’es parent, pas besoin de tout gérer et d’être en mode responsable total, parce que les parents, c’est pour ça qu’ils sont là.

L’arrivée du deuxième petit-enfant

La tribu d’Isabelle a pris du galon, avec l’arrivée d’un ptit gars à peine 20 mois après la petite fille.

Quand mon p’tit gars est débarqué, je savais déjà ce que c’était que d’être une super mamie, donc y avait pas de stress sur ma place. J’ai embrayé direct sur le mode bonheur, aucune hésitation à l’horizon. Et là, chaque jour qui passe, je découvre un peu plus les plaisirs d’être la Mamisa de ce duo espiègle, et puis il y a elle, lui, et ce ptit gars qui me font carrément marrer et que j’aime de tout mon cœur.

LIRE AUSSI :   Prénoms rares 2024 : Top 15 pour les petites filles

Pour Isabelle, enfin pour Mamisa (ou appelez-moi comme vous voulez), le truc de grand-mère, c’est comme une bulle de pur et simple bonheur.

Exclusive content

Latest article

More article