Avoir un deuxième enfant est-il une transition plus difficile pour les mères ?

0
212
Avoir un deuxième enfant est-il une transition plus difficile pour les mères-min (1)
© Getty Images

Une deuxième grossesse est une toute nouvelle expérience. Mais il est tout aussi difficile d’élever deux enfants… surtout pour les mères.

Selon une recherche publiée en 2015 par le National Opinion Research Center de l’Université de Chicago, avoir un deuxième enfant est plus difficile pour les mères que pour les pères.

Explication!

Des rôles qui s’imposent de plus en plus

Même si l’arrivée du petit est désagréable, les rôles sont plus généralement interchangeables avec le premier enfant.

Cependant, certains couples ne parviennent pas à traverser cette période. Avec le deuxième enfant, on passe d’un trio à une véritable famille, ce qui n’est pas rien, notamment pour le père, qui peut alors prendre très au sérieux son devoir de chef de famille en se mettant la pression pour « nourrir sa famille. »

Il peut alors s’absorber dans cette quête innée, mais pas forcément saine. Il laisse le reste à sa mère en s’éloignant de la maison…

L’emploi du temps d’un ministre

De nombreux parents se retrouvent à gérer le quotidien de toute leur famille, qu’il s’agisse de l’école, des courses, des activités extrascolaires ou des soirées tardives.

Cela va des tâches domestiques à la gestion du budget, en passant par le travail scolaire. Bien que le père soit plus engagé qu’auparavant, ou même présent à la maison dans certaines familles, la plupart de ces modestes responsabilités quotidiennes, en plus de la journée de travail, incombent à la mère.

Pour les mères, est-il possible de mettre leur carrière entre parenthèses ?

Selon ce rapport, 60% des femmes américaines travaillent, mais seulement 30% d’entre elles travaillent à temps plein.

Ce n’est un secret pour personne, le niveau d’exercice des femmes varie en fonction du nombre et de l’âge de leurs enfants.

Il devient de plus en plus difficile de concilier travail et maternité lorsque vous avez plusieurs enfants.

LIRE AUSSI :   Accouchement : les films vs la vie réelle

Et vous faites tout cela en sachant que votre salaire sera inférieur à celui de votre collègue de travail qui occupe le même poste et qui vient d’avoir un enfant, mais qui est plus accessible que vous…

Y a-t-il un mandat pour réussir ?

Peut-être qu’après la naissance d’un deuxième enfant, les femmes sont exposées à l’impératif de réussite de la société : excellente mère, gentille épouse, amie parfaite, fille prête à aider ses parents, tant de responsabilités à remplir… Et qu’il est impossible de faire tenir dans une journée de 24 heures.

Que pense-t-on d’une mère qui reprend le travail après trois mois et laisse ses enfants à la nounou tard le soir ? Il est peu probable qu’il en soit de même pour un homme…

Mettre en place des solutions

Les corvées doivent être réparties le plus équitablement possible dès le premier enfant. On construit ainsi les bases de l’avènement du deuxième enfant. Dans la mesure du possible, déléguez !

Arrangez-vous avec votre conjoint pour qu’il s’occupe des enfants, par exemple en allant les chercher chez la nounou ou à l’école. Il est inhabituel d’être obligé de quitter son emploi si on ne le souhaite pas.

Il est essentiel de prendre une décision en groupe afin de ne pas vous sentir dupés. Car si ce n’est pas ce que vous désirez, l’animosité contre votre homme pourrait grandir, ajoutant aux problèmes du couple… Alors, avant d’avoir un deuxième enfant, parlez d’organisation avec le père : il sera plus facile de revoir la copie le moment venu !