La fessée serait une punition dangereuse pour les enfants ?

0
6

La fessée comme moyen de discipliner nos enfants est une bonne ou mauvaise idée ? Aux États-Unis, des recherches sur 160 000 enfants ont confirmé que donner une fessée à notre enfant nocif pour sa santé.

Edwige Antier, La spécialiste de l’enfance, est auteur de « L’autorité sans fessée » « . Elle partage ses arguments contre la fessée et répond à nos questions sur les punitions corporelles.

La fessée serait une punition dangereuse pour les enfants ?

1- Les effets psychologique des punitions et fessées sur nos enfants ?

Lorsque nous écoutons le mot « la fessée », ceci est un mot très mignon. Mais en fait, la fessée, c’est d’être frappé sur la partie la plus sensible de votre enfant.

Les effets psychologique des punitions et fessées sur nos enfants sont :

  1. Baisse de l’estime de soi
  2. Apprentissage de la violence comme un modèle de relation sain
  3. une sensation d’incompréhension

Résultat de la punition :

  1.  Les enfant ne peuvent plus faire confiance aux parents
  2. Mentir ou cacher la vérité.
  3. Se juge comme une mauvaise personne.
  4. Accumule en lui de la peur et de la rage.
  5. Plus susceptible de devenir un adulte violent

À cause des châtiments corporels, les enfants peuvent développer des complexes psychologiques plus compliqués.

Rien ne justifie la punition corporelle.

2- La fessée peut conduire à l’opposé d’avoir l’effet souhaité avec un enfant essayant de contester l’autorité parentale

Toutes les punitions corporelles auront un effet. Vous vous souvenez peut-être que lorsque vous avez frappé la main de votre enfant la première fois, il a continué de vous regarder directement dans vos yeux.

En fait, pour lui, pour une bonne raison, ce n’est qu’un simple jeu ! Il ne faut pas oublier que l’enfant est un grand explorateur.

Lorsque vous supprimez l’envie de découverte, votre enfant ne pourra pas comprendre votre raisonnement.

3- Comment réussir à poser les limites sans lui coller une fessée ?

Appliquer ces 8 façons pour réussir à poser les limites sans lui coller une fessée :

  1. Assurez-vous d’avoir des règles très claires qui conviennent à l’âge de votre enfant
  2. Exclusion: Si l’enfant est submergé par ses émotions, il peut le mettre dans sa chambre et vous prenez de temps pour vous.
  3. Expliquez votre décision : Essayez calmement et fermement d’expliquer systématiquement pourquoi vous dites «non». Comme cela, Votre enfant vous comprendra plus facilement.
  4. Responsabilisez votre enfant : Prouvez à votre enfant que vous lui faites confiance et qu’il est le responsable de ses actes … Comme cela votre enfant sera plus prudent.
  5. Si vous êtes fatigué, veuillez demander calmement l’aide de votre homme / femme.
  6. Faire Diversion : Par exemple vous pouvez dire à votre enfant « Tu ne peux pas jouer avec mon téléphone par contre tu as le droit de jouer avec ça… »
  7. Répétez les consignes jusqu’à ce qu’il les comprenne
  8. Répondez à sa curiosité et évitez l’ennui.

4- Quels sont les bienfaits de l’abolition des châtiments corporels

En Italie, au Portugal, en Allemagne et même dans les pays scandinaves, tous les châtiments corporels sont abolis.

Le résultat est une réduction significative de la maltraitance.

Pour nos enfants ça sera :

  1. Un enfant plus responsable.
  2. Un enfant non violent.
  3. Un enfant Sage.
  4. Un enfant Heureux et confiant.

5- À retenir

  • Il est important de prendre du recul lorsque vous sentez stresser ou en colère. (Ne surtout pas punir votre enfant dans ce moment)
  • Rien ne justifie la punition corporelle.
  • Les châtiments corporels n’ont aucun effet positif sur les enfants et affectent leur estime de soi.
  • Vous pouvez développer des stratégies positives et plus efficaces que la punition corporelle pour éduquer votre enfant.

Avant de quitter le site, il est important de lire ceci : Eduquer sans punir : 12 Conseils pour s’occuper de vos enfants et éviter la punition

Références : 

  • Magicmaman
  • L’autorité sans fessée, Edwige Antier

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here